Scandale Weinstein : Woody Allen est un peu tristoune et redoute une chasse aux sorcières

Jacques-Henry Poucave | 16 octobre 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Jacques-Henry Poucave | 16 octobre 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Une semaine après les révélations sur Harvey Weinstein, qui ont provoqué un véritable séisme des deux côtés de l’Atlantique, et certaines réactions laissent pantois.

Après une avalanche d’agressions allant du harcèlent, l’agression sexuelle jusqu’au viol, l’affaire Harvey Weinstein est rapidement devenue emblématique d’un système – qui va bien au-delà du cinéma – où la domination masculine tolère, ignore, voire encourage les comportements délictueux à l’encontre des femmes.

Dans ce contexte, au sein des déclarations d’innombrables artistes et anonymes faisant part de leur sidération et/ou de leur colère, les propos de quelques uns, restés longtemps silencieux (Quentin Tarantino) ou pris en flagrant délit de mensonge (Ben Affleck) ont logiquement choqué.

 

Photo

Harvey Weinstein

 

Il en va de même pour Woody Allen, dont le positionnement était d’autant plus scruté que c’est notamment son fils Ronan Farrow qui a contribué au dévoilement du scandale via son enquête publiée dans le New Yorker. Or, Farrow est un des principaux accusateurs de Woody Allen, sur lequel ont pesé de forts soupçons d’abus sexuel sur la personne de sa fille adoptive, Dylan Farrow.

C’est dans ce contexte explosif que le réalisateur s’est exprimé au micro de la BBC.

 

Photo Scarlett Johansson, Woody Allen

Woody Allen, tentant de raisonner une probable sorcière

 

« Toute cette histoire autour de Harvey Weinstein est très triste pour tous ceux qui sont impliqués. C’est tragique pour les pauvres femmes qui sont touchées, triste pour Harvey que son existence soit si chaotique. Il n’y a pas de gagnants dans cette affaire, c’est juste très, très triste et tragique pour les pauvres femmes qui ont dû subir cela. »

Au-delà de l’empathie dont il fait preuve envers Harvey Weinstein, que chacun est libre de partager ou non et qui n’est pas en tant que telle répréhensible, c’est bien la suite de la déclaration de Woody Allen qui interroge et laisse un goût amer dans la bouche.

« Mais il ne faudrait pas que tout cela mène à une atmosphère de chasse aux sorcières, à la Salem, où tout type qui fait un clin d’œil à une femme au bureau devra appeler un avocat pour préparer sa défense. Ce ne serait pas non plus une bonne chose. »

 

Photo Woody Allen, Anjelica HustonWoody Allen, en plein brunch nécromancien

 

Tout savoir sur Harvey Weinstein

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
diez
17/10/2017 à 13:35

Yellow submarine > Ce n'est pas evident de dénoncer ce genre d'agression. Sentiment de honte, le déni, l'impuissance, les regards, la suspicion, la peur, .........

Et puis quand tu lis certains messages dont ici même, on peut légitimement comprendre pourquoi une femme n'ose pas parler.

Le rorov94 qui attend qu'une femme ayant profité le dise tout haut histoire de.... si une nana en a profité c'est son problème... cette affaire à éveillé certains esprits. Profitons de cet engouement pour parler du harcelement sexuel avant que le peuple et les médias ne s'en lassent.

Rorov94
16/10/2017 à 19:08

Dans tout ce déballage crescendo(et légitime).
Y'a t-il une actrice qui avouera avoir été consentante,vénale,lucide et averti sur l'attitude du«growstein».Et qui dira:«moi,j'en ai bien profité,grace à ce porc de harvey j'ai :des rôles,du succès,des voitures,des maisons,du fric...une réputation de merde et pas de dignité mais je m'en fous!»
Ce serai du féminisme/égalitaire à son paroxysme

STEVE
16/10/2017 à 17:51

Je pense pareil.
Avantages de cette affaire:
Que des victimes puissent enfin parler sans peur ni honte.

Inconvénients:
Que cela conduise à de.la parano, à de l'opportunisme, à.des extrêmes...

Ben
16/10/2017 à 15:55

Il est quand même hallucinant de lire des choses telles que "oui, mais attention bientôt on ne pourra plus parler aux femmes... dangereux d'être un homme en 2017"non mais attends, il y a un univers entre dire bonjour à une femme et la forcer à une fellation dans une chambre d’hôtel....
Un peu de bon sens, ça ne fera pas de mal, vraiment...

Joe Staline
16/10/2017 à 15:26

Il a des choses à se faire pardonner, lui aussi ?

Oula
16/10/2017 à 14:58

Je vois très bien ce qu'il veut dire, il voit simplement plus loin, il ne faudrait pas que les accusations même en dehors du milieu du cinéma, simplement dans le quotidien, qu'un homme soit accusé facilement pour un «bonjour» au coin de la rue... on vivrait dans un monde de parano où l'homme n'oserait même plus adresser la parole à une femme ou bien tenter le moindre geste amical...
Mais venant de lui, il aurait dû s'abstenir, parce que voilà on en fait tout une histoire et met en doute la personne comme vous le faites alors qu'il n'y a rien de choquant et que se sont des propos plutôt véridiques.

R90
16/10/2017 à 14:50

* être un prédateur ou merde masculine est devenu dangereux en 2017

Inutile de sous-estimer les femmes ou la société : la différence entre harceler/agresser et une quelconque parade de séduction est une évidence.

REA
16/10/2017 à 14:49

Un déviant qui en défend un autre.

Yellow submarine
16/10/2017 à 14:48

Même si son passé et les accusations qui pèsent sur lui le rendent bien peu recommandable, il n’a pas tout à fait tort. L’emballement médiatique et populaire a parfois dans le passé provoqué de nombreux dérapages.
Ce qui me dérange dans cette histoire est que toute ces femmes n’ont pas porté plainte plus tot.
Une Emma de caune par exemple aurait pu dévoiler ce qu’il lui était arrivé bien plus tôt sans craindre pour sa carrière puisqu’elle n’en a pas aux us.
On dénonce déjà pour se faire justice et aussi pour protéger ses semblables. C’est ce qui me choque dans cette histoire.
Comment un homme comme lui ai pu sévir toute ces années?

Ben
16/10/2017 à 14:41

Tu m'étonnes..... le père Woody à chaud aux fesses avec le passif qu'il se trimballe, surtout quant on sait l'importance qu'a eu son beau-fils, Ronan, dans la révélation de toute cette histoire!

Plus
votre commentaire