Sexe Intentions : que reste t-il de ce film culte des 90s, avec Sarah Michelle Gellar et Ryan Phillippe ?

Camille Vignes | 12 juin 2021
Camille Vignes | 12 juin 2021

En 1998 sortait Sexe Intentions (Cruel Intentions en version originale), un drame adolescent sulfureux perché dans le kitsch de l’Upper East Side New Yorkais, avec Sarah Michelle Gellar, Ryan Phillippe, Reese Witherspoon et Selma Blair.

En tirant son inspiration des Liaisons Dangereuses, et avec pour têtes d’affiche Sarah Michelle GellarRyan PhillippeReese Witherspoon et Selma Blair, Sexe Intentions est facilement devenu culte. Plus de vingt ans après, ce classique de la génération Y continue de fasciner, rendant plus que jamais visibles les effets du temps sur les questions de genres, de sexualités, de rapports de classes ou sur les problématiques sociales.

 

photoPetit mémo pour ne pas oublier

 

XO XO, GOSSIP GIRL

En 1998, le thème du drame adolescent, de ses passions fiévreuses exacerbées par l’éveil chaotique à la liberté et par le bouillonnement hormonal de la jeunesse était loin d’être inconnu des écrans de cinéma. De La Fièvre dans le sang à Un amour infini, en passant par Le Cercle des poètes disparus, le genre avait d’ailleurs déjà été exploré par bien des facettes.

Et pourtant, les années 90 ont réussi à le renouveler en se nourrissant d’autres horizons pour augmenter ses possibilités, allant quasi naturellement puiser du côté des thrillers érotiques pour ouvrir plus encore les problématiques liées à cet âge de construction l’identité. Sexcrimes (1998 également) est certainement l’un des meilleurs exemples du triller adolescent poisseux et moderne, pour autant, le long-métrage avec Denise Richards et Neve Campbell est loin d’être le seul à avoir traversé les époques. 

Sans crime, mettant en scène des personnages tout aussi portés sur la manipulation et les intrigues, imputant à la sexualité et au charnel un pouvoir bien plus destructeur, le drame adolescent Sexe Intentions, est toujours aussi culte aujourd’hui. Peut-être parce que son casting réunissait de jeunes actrices et acteurs adolescents en pleine ascension, comme Sarah Michelle Gellar, Ryan Phillipe ou encore Reese Witherspoon. Certainement aussi grâce à un certain baiser lesbien échangé entre l’actrice de Buffy contre les vampires et Selma Blair.

 

photo, Sarah Michelle Gellar, Selma BlairLe fameux 

 

Le fait que Sexe Intentions soit une réécriture adolescente, contemporaine et New-Yorkaise de la conspiration libertine de la Marquise de Merteuil et du Vicomte de Valmont des Liaisons Dangereuses ne peut non plus être totalement étranger au succès du métrage. Roger Vadim (Les Liaisons dangereuses, 1959), Stephen Frears (Les Liaisons dangereuses, 1988), Milos Forman (Valmont, 1989) s’étaient déjà prêtés au jeu de l’adaptation, mais aucun n’était allé explorer les standards attendus des hommes et des femmes par le prisme de l’adolescence.

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Accèder à tous les
contenus en illimité

Sauvez Soutenez une rédaction indépendante
(et sympa)

Profiter d'un confort
de navigation amélioré

Tout savoir sur Sexe Intentions

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
RobinDesBois
13/06/2021 à 15:10

@Numberz je plussoie pour Fear. Pas le film du siècle mais très sympa pour l'époque. Faudrait que le revoit pour voir comme ça a vieilli.

Numberz
13/06/2021 à 10:03

"tu peux me la mettre où tu veux..."
Rembobinage
"tu peux me la mettre où tu veux..."
Rembobinage
"tu peux me la mettre où tu veux..."

Bon j'ai déjà fait mon mea culpa sur la scène du motel dans sex crimes, je vais pas le faire 36x hein...

Sinon, coffee black and egg white/bittersweet symphony, Reese whitherspoon/SMG, mouchoir/kleenex...

Un petit film super sympa d'ailleurs que j'aime beaucoup, avec Reese Witherspoon et un jeune Marky Mark, c'est Fear. Bonne bo, bon petit thriller sur sa dernière demi heure, et un soupçon d'experts pas ami-ami. Je recommande. A moins que ça ait vieilli. Sauf Wild Horses. Mais je suis un peu pervers.


12/06/2021 à 18:26

des bons films pour l'époque....aujourd'hui quand on re regarde on se dit qu'on a bien pris un coup de maturité et de vieux. du coup ça passe moins bien, mais ça me rappel les années collèges.

Kyle Reese
12/06/2021 à 16:42

@Tuk

« It’s beyond my control »
Quel film en effet et la révélation Malkovich.

RobinDesBois
12/06/2021 à 15:23

La version Disney de Sex Crimes (film qui n'a pas non plus le mot "sex" dans son titre original c'était vraiment la mode). Ca se regarde, ça permet de replonger dans une atmosphère 90's pour les nostalgiques mais ça va pas plus loin. D'autre adaptations sont bien plus réussies. Ce film a juste intrigué les ados de l'époque par sa bande annonce qui suggérait une Sarah Michell Gellar - le fantasme de toute une génération - en peste nympho manipulatrice et ça faisait effectivement le job avec une petite scène de baiser entre fille qui aujourd'hui aurait laissé tout le monde indifférent. Pour le reste c'est juste un film vitrine pour les acteurs jeunes et beaux à la mode de l'époque.

Tuk
12/06/2021 à 13:27

Le film est une bomme adaptation à la sauce contemporaine, j'avais été surpris !
Pour ce qui est des moults adaptations de ce sublime roman qu'est "Les liaisons dangereuse" de Choderlos de Laclos (que je conseil vivement), la meilleur adaptation reste à mes yeux celle de Stephen Frears avec son casting de dingue (Malkovich, Pfeiffer, Uma Thurman K. Reeves, et l'exellente Glenn Close...)

Ray Peterson
12/06/2021 à 13:14

Entre Sex Crimes et Sex Intentions, mon intention va vers le 1er. Sinon, je retiens bien la BO du film

Pieriku
12/06/2021 à 11:32

Le détail amusant pour Sex Crimes et Sexe Intentions, c'est qu'il n'y a pas le mot "Sex" dans le titre original (respectivement Wild Things et Cruel Intentions). Il n'a été ajouté au titre français que pour attirer les adolescents libidineux. En fait, ce sont deux films avec un très bon scénario, de bons acteurs, et une BO magnifique pour Sexe Intentions (j'avais acheté le CD en sortant du cinéma).

Kyle Reese
12/06/2021 à 10:22

Tout comme SeXe crime, je n’ai pas vu ce film.
Vos 2 critiques me donnent aujourd’hui l’envie de les regarder. Avec le regard et recul d’aujourd’hui et ce côté « vintage » ils me semblent être peut être plus intéressant qu’à l’epoque. Ce genre de film a complètement disparu, dont les thèmes ont été repris par moult série il me semble.

votre commentaire