Bad Boys for Life : plus gros succès de la série, et retour inespéré pour Will Smith

Geoffrey Crété | 7 mars 2020 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Geoffrey Crété | 7 mars 2020 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Will Smith et Martin Lawrence sont revenus, et le public aussi pour Bad Boys 3.

Il avait échappé au four Independence Day : Resurgence, qu'il avait refusé pour tourner Suicide Squad, lequel a été un succès (au box-office du moins). Il avait évité un retour dans la franchise Men in Black, qui a été dans le mur avec Men in Black : International, gros échec en salles. Mais Will Smith a eu le flair de dire oui à un retour inespéré chez les Bad Boys, avec Martin Lawrence.

Réalisé cette fois par les Belges Bilall Fallah et Adil El Arbi, très remarqués avec Black et Gangsta, et qui prennent la relève de Michael Bay, Bad Boys for Life aurait pu être l'épisode de trop. Mais le public en voulait, et en a fait un succès.

Retour sur ce carton surprise.

 

 

LE BUDGET

Bad Boys for Life aurait coûté officiellement dans les 90 millions. C'est moins que les 130 de Bad Boys II en 2003 (plus de 180 avec l'inflation), mais bien évidemment plus que les 20 du premier Bad Boys en 1995 (dans les 35 avec l'inflation). La comparaison avec le deuxième est bien plus parlante, et montre que le studio a voulu limiter les risques dans une époque où le buddy movie n'est plus spécialement à la mode, et où Martin Lawrence et surtout Will Smith ne sont plus des gages de succès.

C'est un budget modeste, proche de Shazam!, Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn, ou Die Hard : Belle journée pour mourir.

Le salaire du duo a évidemment été revu à la baisse. Pour le deuxième film, ils avaient chacun touché 20 millions, et Smith avait en plus un pourcentage sur les recettes. Il était en pleine gloire, avec Men In Black II juste avant et I, Robot juste après. Pour le troisième épisode, l'écart se creuse, sans surprise : Smith aurait touché dans les 17 millions et son compère, "seulement" 6 millions.

À ce budget officiel s'ajoute comme toujours le budget marketing. Aucune info claire de ce côté, mais nul doute qu'un tel film a besoin de plusieurs dizaines de millions de dollars en promo.

Au minimum, Bad Boys 3 a probablement coûté dans les 150 millions donc.

 

photo, Will Smith, Martin LawrenceÇa grince un peu, mais ça tient debout (pour moins cher)

 

LE BOX-OFFICE MONDIAL

Plus de 406 millions. C'est très clairement le plus gros succès de cette franchise, loin des 273 millions de Bad Boys II, qui reste en dessous même avec l'inflation. Le premier film avait fini dans les 141 millions, ce qui en fait forcément un film beaucoup plus rentable vu son coût à l'époque.

Bien sûr, ce n'est pas un succès à la hauteur des cartons super-héroïques et autres blockbusters milliardaires, mais ça n'a jamais été la question.

Le buddy movie n'est plus un genre très en vogue, comme l'a prouvé The Nice Guys en 2016 : ce n'était pas une marque connue, mais l'échec a été réellement cuisant (moins de 63 millions au box-office mondial). Ryan Reynolds et Samuel L. Jackson s'en sortaient mieux avec Hitman & Bodyguard en 2017 (environ 180 millions), un score similaire à Very Bad Cops en 2010 (dans les 170 millions). Les Flingueuses, avec Sandra Bullock et Melissa McCarty, avait attiré plus : près de 230 millions.

Petite pensée pour Die Hard, autre série très connue et aimée des années 90, qui a tenté un comeback par deux fois. Die Hard 4 : Retour en enfer avait fini sa carrière avec plus de 388 millions en 2007, et Die Hard : Belle journée pour mourir, à peine 305 millions en 2013.

Pour Will Smith, dont la popularité a été très souvent discutée ces dernières années, c'est une victoire. Il n'y a qu'à comparer avec le bide spectaculaire de Gemini Man (173 millions dans le monde, pour un budget de 140 hors marketing) pour le constater.

 

photo, Will SmithL'avenir en rose

 

LE BOX-OFFICE DOMESTIQUE

Il reste encore majeur pour les studios, qui récupèrent plus au box-office domestique (surtout en début d'exploitation, puisque la marge s'amenuise au fil des semaines) que partout ailleurs dans le monde.

Avec plus de 197 millions, Bad Boys For Life est un joli succès. Il dépasse bien sûr le premier (65 millions), mais surtout Bad Boys 2 (138 millions), même avec l'inflation.

C'est un très beau score, certes loin des mastodontes (514 millions pour Star Wars : L'Ascension de Skywalker, 311 pour Jumanji : Next level), mais largement supérieur à d'autres productions calibrées, comme Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn (dans les 73 millions actuellement).

Le démarrage a notamment été un des meilleurs pour ce week-end férié aux États-Unis. Les estimations parlaient d'un début à 35-45 millions, mais avec plus de 48 millions, Bad Boys For Life a bien été une surprise, avec un fort engouement du public.

 

photo Bad boys for lifeLa classe à Dallas Angeles

 

LE BOX-OFFICE FRANÇAIS

1,6 million d'entrées. C'est à peu près le même score que le premier Bad Boys, et un peu moins que Bad Boys 2 : 1,9 million de spectateurs.

C'est loin des sommets de Will Smith en France : 5,8 millions d'entrées pour le premier Men in Black et presque autant pour Independence Day (la grande époque), plus de 3 millions pour Wild Wild West et Hancock, et 2,9 pour Je suis une légende. Sans parler des films vendus au-delà de lui (2,5 millions pour Aladdin, 2,2 pour Suicide Squad).

C'est même inférieur à des films moins célébrés, comme Ennemi d'État et I, Robot, qui ont passé les 2 millions. Mais c'est mieux qu'After Earth (1,2 million) et Gemini Man (922 507 entrées).

 

photo, Joe PantolianoQuand tu regardes la France avec mépris

 

LE BILAN

Un budget qui a probablement atteint facilement les 150 millions, près de 200 au box-office domestique,  208 millions dans le reste du monde : Bad Boys for Life a été une belle opération rien que lors de son exploitation en salles. D'autant que le film pourrait bien sortir en Chine (contrairement aux précédents), ce qui pourrait grossir son bilan vu la popularité de Will Smith.

C'est un retour en fanfare pour lui, qui prouve qu'il a encore une valeur claire et nette au box-office, côté nostalgie. C'est un retour tout court pour Martin Lawrence, à peu près oublié de tous depuis des années.

Et c'est une rampe de lancement fantastique pour les réalisateurs Bilall Fallah et Adil El Arbi, qui vont forcément atterrir sur un autre blockbuster d'ici peu. Ils ont déjà rencontré Marvel Studios pour l'habituel premier contact, ce qui prouve qu'ils sont bel et bien sur les radars hollywoodiens.

 

photo, Will Smith, Martin LawrencePoint commun entre Bad Boys 3 et Birds of Prey : une scène de baston dans un décor de ce type

 

Bad Boys For Life a par ailleurs bénéficié d'un terrain relativement libreStar Wars : L'Ascension de Skywalker n'a pas dominé autant que prévu le box-officeJumanji : Next level non plus malgré un gros succès, et surtout Le Voyage du Dr Dolittle, sorti la même semaine que le retour des flics, a été un flop spectaculaire.

Les films plus sérieux comme 1917 et Les Filles du Docteur March ont rencontré leur public, mais un public très différent de celui d'un gros film d'action léger, si bien que Bad Boys a dominé le box-office plusieurs semaines. Et ce n'est pas Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn qui lui a volé la vedette début février, vu son démarrage très timide. Seul Sonic le film a repris le flambeau depuis.

 

photo, Will Smith, Vanessa HudgensVanessa Hudgens va-t-elle revenir dans une suite ? Suspense insoutenable

 

ET APRÈS

Bad Boys 4, bien sûr. Dès la sortie en fanfare, Sony a annoncé que le scénariste Chris Bremner rempilait pour écrire un quatrième opus. Avec le désir de ne pas attendre encore 17 ans, cette fois, notamment à cause d'une production compliquée - Joe Carnahan était notamment parti, après avoir écrit une version du scénario qui a en partie été reprise, puisqu'il est crédité au générique.

Nul doute que Will Smith et Martin Lawrence reviendront, et que seul le premier posera des problèmes d'agenda. Alors qu'il a un Bright 2 à l'horizon, qu'il a discrètement quitté le DCEU (jusqu'à preuve du contraire, puisqu'il n'est pas dans The Suicide Squad), Bad Boys est sa seule franchise. Et probablement son meilleur moyen de défendre une place dans l'arène hollywoodienne, face à la nouvelle génération de formules et d'acteurs.

 

photo, Will Smith, Martin LawrenceIl était une fois, en 1995...

Tout savoir sur Bad Boys for Life

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Fred
27/03/2020 à 22:50

Le problème de Gemini man est la bonne annonce . Je n'ai pas vu le film car la surprise est gâché ! Ils se sont tirés une balle dans le pied !

Bad boys 4 à tout d'un très bon film : être sérieux quand il faut, comédie au bon moment, drame au bon moment. Très bien rythmé, scenario qui tient la route etc...
A voir absolument !

Geoffrey Crété - Rédaction
09/03/2020 à 19:24

@Numberz

Aladdin est mentionné. Mais avec des pincettes : le succès est plus lié à Disney, la popularité du dessin animé, que Will Smith. After Earth, Gemini Man, et Bad Boys For Life sont plus comparables dans la place centrale et vitale qu'y occupent Will Smith.

@Mera

C'est vrai, c'est un sujet à part entière qui mériterait un article. Ici, comme on parle du succès au box-office, du rapport au public, c'est plus axé sur la façade (la marque, les acteurs) que les coulisses et les gens qui tirent les ficelles (d'où le fait qu'on ne revient pas en détail sur la production compliquée non plus).

Mika
08/03/2020 à 18:05

J'ai pas vu le film, mais en regardant (voire en écoutant seulement) la bande-annonce, je repère les ingrédients qui font la réussite de Fast and Furious : la famille, des pitchlines, des caisses et beaucoup d'absurde. Will Smith aurait ptet dû acheter la licence, avant de rempiler. Car si le film possède les mêmes ingrédients, on pourrait bien en avoir sept de plus au ciné.

Dutch Schaefer
08/03/2020 à 11:46

Excellent come back, qui se joue de la dérision de l'âge avec bien plus de subtilité que l'Arme Fatale 3 et 4!
J'attends de le revoir une seconde fois pour être certain, mais je pense que c'est celui que je préfère!
(même si j'ai toujours une émotion en revoyant le 1er, qui rentre dans une jolie période de ma vie, lorsque j'ai découvert ce duo de flics en salle!) ;-)

Mera
08/03/2020 à 05:48

Étonnant que l'article parle pas du retour de Bruckheimer après une décennie entière de flop - en dehors des suites de Pirates - comme Gemini Man, Lone Ranger ou Prince of Persia.

Numberz
07/03/2020 à 18:58

J'ai pas fait attention mais je ne crois pas avoir vu mentionné Aladdin pour Smith, qui a aussi été un énorme carton. Donc Gemini man ferait presque tache dans son box office à will. Oui avec after earth, mais c'est loin, nan.

Lili Jae
07/03/2020 à 17:24

Bad boys est une très bonne trilogie car elle reste un marqueur de ma jeunesse (j'avais 12 ans quand le premier est sorti). Même si je trouve le dernier pas au top de sa forme (en mode mi figue-mi raisin même s'il fait le taf malgré tout), j'ai une certaine tendresse pour cette franchise. Bad boys for life a survécu aux différents projets scénaristiques présentés par Michael Bay refusés par Will Smith avant qu'il ne quitte définitivement le navire de la franchise cinématographique. Ce qui m'a le plus dérangé ce sont les scènes grotesques d'action à la limite du ringard et cette corrélation automatique faite par mon cerveau se rapprochant par moment d'un Fast and Furious. Le plus de Bad boys for life : une excellente campagne de communication web et médias ciblant les jeunes.

VivaMartin
07/03/2020 à 14:00

Martin LAWRENCE !! N'empeche il a été absent 10 ans presque et il revient avec un énorme carton !! Mon idole.
Et yes Pseudo les anti-will smith peuvent se foutre un doigt dans le péteux

Pseudo
07/03/2020 à 13:34

Très bien, au moins les anti Will Smith ferment leurs bouches, tant mieux.

votre commentaire