Bad Boys 3 : la première fin envisagée devait être un carnage bien dark

La Rédaction | 18 mai 2020 - MAJ : 18/05/2020 10:58
La Rédaction | 18 mai 2020 - MAJ : 18/05/2020 10:58

Après un développement à rallonge, Bad Boys for Life est sorti sur les écrans et a été plutôt bien accueilli. Mais sa fin a failli être très différente. 

ATTENTION SPOILERS. 

La franchise qui marqua les débuts de Michael Bay, et à laquelle il offrit un deuxième chapitre complètement fou (auquel on a consacré un dossier ici), aura fait patienter les fans de longues années avant d’accoucher d’un troisième chapitre. Un temps conçu par Joe Carnahan, Bad Boys 3 a connu bien des remous et failli être purement et simplement annulé, jusqu’à ce que les metteurs en scène Adil El Arbi et Bilall Fallah soient désignés pour le diriger.

Sans retrouver la virtuosité technique ou la folie hystérique du précédent volet, le métrage a été reçu positivement par de nombreux spectateurs et une bonne partie de la presse. Mais ces derniers auraient-ils été aussi bienveillants s’ils avaient découvert la fin initialement envisagée par le duo de cinéastes ? Pas si sûr, quand on découvre ce qu’en dit Adil El Arbi dans les colonnes de Digital Spy. 

 

photo, Kate del CastilloUne méchante qui ne fait pas les choses à moitié

 

En effet, si le climax était plutôt similaire et orchestrait la confrontation entre la baronne de la drogue Isabel, Mike et leur fils revenchard, le scénario n’offrait aucune rédemption à son héros et lui faisait connaître un sort funeste. 

“Quand elle pense que tout est perdu, elle veut se jeter au milieu des flammes, et emmener Lowrey avec elle. Vous savez, elle croit son fils mort, et se dit qu’il vaut mieux en finir tous ensemble. C’était une version plutôt épique, dans l’esprit de la tragédie grecque. C’était probablement too much, mais on ne le saura jamais.” 

Pour le coup, on peut sentir, tout au long de Bad Boys 3, et notamment dans le traitement parfois brutal qu’il fait de ses protagonistes, la volonté du récit de mettre ses héros dans une position grave, voire irrécupérable.

En revanche, la conclusion du métrage semble très clairement pensée pour permettre à la franchise de continuer à se développer, associant le personnage de Will Smith avec son rejeton, interprété par Jacob Scipio. Ainsi, au-delà d’une noirceur excessive, c’est peut-être la volonté de préserver le potentiel commercial de la franchise et de lui permettre de se poursuivre tout en flattant la bonne humeur du spectateur. 

 

photo, Will SmithDéjà repartis pour un tour ?

Tout savoir sur Bad Boys for Life

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

BigFever_Qc
19/05/2020 à 21:06

Et s'y "Bad boy for life" n'était pas la suite de "Badboy 2" ...Mais la suite du prochain vrai "Bad boy3"!!!! Pcq s'y on pense a l'aspect chronologiques des chose... On dirait que les réalisateurs on tout mis en place pour le faire!! Pcq si

Clarkkent1978
19/05/2020 à 19:03

Moi je le trouve bien bad boy 3 faut pas oublier que c est plusieurs années après le 2 je trouve qu ils s en sortent bien de la bonne musique de l action et une belle porche bleu je trouve le film bien même de l humour c est bien je trouve

Olivier637
18/05/2020 à 15:33

Sérieux, c’était pas terrible le 3. On passe sur martin Lawrence absolument sur 0 scènes d’action...et de toutes façons lesdites scènes d’action sont toutes molles, notamment les scènes de poursuites.

C’est dommage pq smith en a clairement encore sous la semelle.

Mais quand on voit la qualité du 2 qui est une sorte de nitroglycérine mélangé à de l’essence...pas compris que le 3 ait si bien marché.

votre commentaire