Star Wars : la trilogie prévue par George Lucas et rejetée par Disney, aurait-elle été mieux ?

Déborah Lechner | 25 décembre 2019 - MAJ : 25/12/2019 11:25
Déborah Lechner | 25 décembre 2019 - MAJ : 25/12/2019 11:25

George Lucas avait en tête une trilogie Star Wars avant le rachat de Lucasfilm par Disney, et quelques éléments sont bien connus. Retour sur ce que ces trois films auraient pu être.

La sortie des mémoires de Bob Iger, intitulées The Ride of a Lifetime : Lessons Learned from 15 Years as C.E.O. of The Walt Disney Company, a dévoilé son lot de potins, notamment sur le développement de Star Wars : Le Réveil de la Forcequi a lancé la nouvelle trilogie de la franchise. D'après les écrits du big boss de Disney, la genèse du film s'est ainsi passée dans la douleur, en tout cas pour George Lucas qui a violemment reproché au studio d'avoir balayé une trop grande partie de ses idées pour la suite de l'histoire, que Disney n'était pas contractuellement obligé d'utiliser. 

Alors que Star Wars : L'Ascension de Skywalker habille cette fin d'année, et conclut la saga Skywalker, faisons le point sur les projets rêvés de Lucas.

 

Photo Adam DriverLa croix et la bannière Disney

 

MOVE SPEECH 

On peut facilement dire que Star Wars a été le travail de toute une vie pour George Lucas. Alors quand en 2012, il cède son précieux à Disney pour 4 milliards de dollars, il ne s'agissait pas de laisser la nouvelle maison mère faire n'importe quoi avec. Quelques mois avant l'officialisation du rachat de Lucasfilm, Kathleen Kennedy, une amie proche du cinéaste, est passée de productrice à vice-présidente du studio, et George Lucas s’est assuré d’écrire un traitement de la troisième trilogie sous pavillon Disney avec l’aide du scénariste Michael Arndt (Toy Story 3) , pour le remettre à Bob Iger.

  

PhotoLa Force est puissante dans ces nouveaux murs

 

L’idée d’une troisième trilogie n’est pourtant pas apparue à la veille du rachat, mais avant même que l’Episode IV - Un nouvel espoir sorte en salles. Le premier à évoquer son existence a été Mark Hamill, qui campe Luke Skywalker dans la saga. En 1976, il a expliqué que le réalisateur lui avait parlé de trois suites de films, dont l’Épisode IX qui devait sortir vers 2011 (on repassera). Des propos confirmés par Lucas en 1980 avant que le cinéaste ne dévoile d’autres informations sur la nature de son projet.

Mais comme souvent, les idées du père fondateur de Star Wars ont changé au fil des années. Peu de temps avant le début de la production de l'Episode I - La Menace fantôme, la suite de la trilogie originelle est passée de réalité à fantasme quand George Lucas a déclaré qu’elle n’était pas en développement et qu’elle ne le serait jamais.

D’après lui, l'idée était de ramener le casting d’origine, qui serait alors âgé d’environ 70 ans, pour leur faire vivre de nouvelles aventures, ce qui était plus une plaisanterie qui lui avait traversé la tête qu’un projet réalisable, malgré ce que le public s’était empressé de croire. Il s’est donc plusieurs fois contredit (en 2012, il voulait un Luke Skywalker de 40 ans) ou ravisé, ce qui fait que rien n’est gravé dans le marbre et que rien de ce qu'a pu déclarer Lucas n'est une vérité absolue, mais plutôt des pistes narratives à étudier.

 

Photo Mark HamillQuand tu essayes de comprendre si t'auras du boulot ou pas dans 30 ans

 

GET OUT OF THE WAY

Si on imagine George léguer avec beaucoup d’espoir la liste de ses envies pour la suite de la saga, on peut tout aussi bien imaginer Mickey se torcher avec. Comme l’a expliqué Lucas dans l’émission Story of Science-Fiction de James Cameron, le changement de direction le plus important concerne la place qu’il voulait accorder aux Whills, les créatures d’un monde micro-biotique qui se nourrissent de la Force et contrôlent l’univers en toute discrétion. 

Lucas savait d’ailleurs que le film aurait suscité la même déception chez les fans que pour La Menace fantôme et son introduction des midi-chloriens, ce qui peut logiquement expliquer pourquoi Disney est parti dans une toute autre direction scénaristique.

 

photo Même s'il n'y a pas que les midi-chloriens qui ont bien énervé les fans...

 

Si la première trilogie était consacrée aux deux rejetons d’Anakin Skywalker (Hayden Christensen), la troisième aurait pu graviter autour des petits-enfants de l’ancien Jedi, pour rester un feuilleton familial comme l’a toujours voulu son créateur. En 2015, le réalisateur a déclaré lors d’une conférence au Tribeca Film Festival que « la saga originale concernait le père, les enfants et les petits-enfants ».

En pleine promotion du Réveil de la ForceJ.J. Abrams s’est quant à lui prêté au jeu des questions-réponses dans une vidéo Youtube de Vanity Fair. George Lucas a alors demandé à son successeur ce qui était arrivé aux petits-enfants de Dark Vador et le réalisateur lui a répondu : « C’est à toi de me le dire, c’est toi qui as inventé tout ça ».

La descendance de Luke et Leia (Carrie Fisher) n’est d’ailleurs pas une découverte puisqu’elle existe dans les romans de l’univers étendu avec Ben Skywalker, Jacen Solo, Jaina Solo et Anakin Solo. Ben Solo alias Kylo Ren (Adam Driver) de la nouvelle trilogie serait donc un mélange de ces différents personnages.

 

Kira et Sam concept artKira et Sam dans The Art of the Star Wars : The Force Awakens

 

D’après plusieurs hypothèses, il existerait même un aperçu presque officiel des dernières branches de l’arbre généalogique des Skywalker dans le livre The Art of the Star Wars : The Force Awakens, de Phil Szostak, créateur artistique pour Lucasfilm en collaboration avec Michael Arndt. Un des concepts art présente Kira, décrite par le scénariste comme une jeune Jedi solitaire et tête brûlée d’une vingtaine d’années, contrairement à Sam qui a le même âge, mais ne semble pas capable de maîtriser la Force malgré son charisme.

Ces deux personnages pourraient donc être nés des ébauches transmises par George Lucas, même si rien n’est confirmé. On peut d’ailleurs imaginer sans mal que ces deux personnages sont rapidement devenus Rey (Daisy Ridley) et Finn (John Boyega), bien que l’ancien Stormtrooper n’ait aucun lien avec les Skywalker - ce qui ne l'empêche pas de "sentir" la Force de manière insistante dans L'Ascension de Skywalker.

 

photo, Oscar Isaac, Daisy Ridley, John BoyegaUn personnage réellement original se cache ici

 

WHO'S YOUR DADDY ?

Bien évidemment, quand George Lucas propose quelque chose, on y jette un œil. Disney n’a donc pas balancé toutes les idées du père fondateur par la fenêtre comme ce dernier le prétendait, car certains points de la nouvelle trilogie correspondent à ses attentes, même celles qu’il a lui-même abandonnées au fil du temps.

Lucas avait déclaré en 1980 au journal Time qu’il voulait que l’Empire renaisse de ses cendres dans la troisième partie de la saga, pour que Luke et l’Empereur Palpatine (Ian McDiarmid) se retrouvent à l'occasion d'un ultime combat. Et le Premier Ordre du Réveil de la Force s’est, en effet, reconstruit sur les ruines de l’Empire, avec Dark Sidious qui dirigeait tout dans l’ombre à notre grand déconvenu (on en parle plus en détail ici).

A noter que le retour de Palpatine n'aurait pas toujours été prévu. En promo pour L'Ascension de Skywalker, Ian McDiarmid a affirmé à Digital Spy que l'Empereur était bel et bien mort selon George Lucas lui-même : "Quand on a fait Le Retour du Jedi, et que j'ai été jeté dans ce trou, j'ai dit, 'Est-ce qu'il reviendra ?'. Et George m'a dit, 'Non, il est mort'. Donc je l'ai juste accepté. Mais bon, bien sûr, je ne savais pas que j'allais faire la prélogie, donc en un sens il n'était pas mort."

 

Photo Ian McDiarmid, George Lucas"C'est qui les patrons ?"

 

Si Luke et le chancelier ne se battent pas physiquement dans cette trilogie Disney, c’est clairement leur idéologie et croyance respectives qui s’affrontent une dernière fois à travers la formation de Rey (que le Jedi a empêché de passer du côté obscur), et l’endoctrinement de Ben (poussé à devenir un puissant Sith). Que Rey soit portée par la Force de tous les Jedi dans le grand final, pour vaincre Palpatine, va dans ce sens.

Censé réaliser l'épisode IX avant d'être remercié et remplacé par J.J. Abrams, Colin Trevorrow avait apparemment prévu de garder Luke au premier plan (avant qu'il ne soit tué dans Les Derniers Jedi), mais pas de ramener Palpatine. L'ultime duel imaginé par George Lucas n'a donc jamais vraiment été envisagé chez Disney.

 

Photo Daisy Ridley, Mark HamillJedi première et dernière génération

 

Un autre point abordé à plusieurs reprises par Lucas était le retour des héros de la première heure. Même si Lucas a finalement reconnu que le pari était trop ambitieux, Disney lui l'a concrétisé en ramenant Mark HamillCarrie FisherHarrison Ford, Anthony Daniels (C3-PO) et les personnages de Chewie (nouvellement incarné par Joonas Suotamo) et R2-D2.

Mais contrairement à ce que désirait un temps Lucas, l'histoire ne tourne plus autour de ces personnages cultes et de leurs problèmes de sénior, mais autour d'une nouvelle génération (ce qu'il voulait aussi à un moment), donc dans un sens comme l'autre, ses souhaits ont été exaucés. Après, on peut toujours nuancer en rappelant que l'ancien casting fait plus acte de présence pour les besoins du fan service qu'autre chose. Et se souvenir que Carrie Fisher devait à l'origine être au centre de L'Ascension de Skywalker, avant que sa disparition ne change ces plans.

 

Photo Yoda, Frank Oz, Star Wars Épisode V : L'Empire contre-attaqueLuke Skywalker, voué à connaître le même destin que Yoda

 

Le dernier point central de la nouvelle trilogie qui a été gardé est l'arc narratif de Luke. Dans un tweet qui remonte à 2017, l'auteur du livre The Art of the Star Wars : The Force Awakens a écrit que George Lucas avait imaginé en premier l'exil forcé de l'ancien maître Jedi, après la trahison d'un de ses élèves passé du côté obscur de la Force.

 

"Ainsi, l'idée fin 2012 d'un Luke Skywalker hanté par la trahison d'un de ses élèves, en exil volontaire et spirituel dans 'un endroit sombre', précède non seulement l'implication de Rian Johnson dans Star Wars mais aussi celle de J.J. Abrams."

 

Photo Mark HamillQuand tu sais plus contre qui t'énerver

 

Au final, la troisième trilogie de Star Wars sauce George Lucas se serait davantage concentrée sur la Force et ses spécificités, comme l'existence des Whills qui auraient créer une continuité avec la deuxième trilogie et les midi-chloriens, sorte de vecteurs de la Force. Lucas aurait donc apporté de la nouveauté et pris des risques pour creuser la mythologie (et possiblement énervé les fans, sans surprise), là où Disney s'est contenté de réchauffer ce qui avait déjà été vu. Sauf avec le principe de la Force démocratisée, établi dans Les Derniers Jedi et vaguement assumée après.

Pour le reste, la firme aux grandes oreilles a conservé plusieurs idées importantes du père fondateur de l'univers (l'exil de Luke, une nouvelle génération liée aux Skywalker, la présence de l'Empereur), et parfois parmi celles que beaucoup critiquent aujourd'hui. Reste que ce plan de trilogie de George Lucas, indépendamment de ses qualités et défauts, aurait été un plan, certainement clair et net dès le départ de la trilogie.

On revient d'ailleurs sur les problèmes de Star Wars : L'Ascension de Skywalker de J.J. Abrams dans cette critiquée détaillée avec spoilers. Sinon, pour rêver à de meilleurs lendemains, on a imaginé ce que la prochaine trilogie Star Wars pourrait bien piocher dans l'Univers Etendu.

 

Affiche

commentaires

Simon Riaux - Rédaction
31/12/2019 à 15:17

@Reality

Il n'y a eu aucune OPA hostile.
Disney avait fait connaître depuis plusieurs années son intérêt pour la marque Lucasfilm et son catalogue.
Lucas n'a jamais communiqué de fin de non-recevoir mais un désir d'attendre et de faire coincider une éventuelle vente avec son désir de retraite.

Les discussions effectives ont commencé entre Lucas lui-même et Bob Iger, courant mai 2011 et ont abouti en octobre 2012. Un long dossier du Hollywood Reporter revient assez précisément sur les différentes étapes du processus.

https://www.hollywoodreporter.com/features/baby-yoda-represents-past-present-future-hollywood-1263588

Reality
31/12/2019 à 10:57

Non Lucas n’a techniquement pas vendu SW à Disney. C’es ces derniers qui ont procédé à une OPA pour l’obliger à vendre.

HanRyu
29/12/2019 à 18:03

Ça aurait été génial car George Lucas. Jar Jar est bien car c'est un hommage à Buster Keaton. Les dialogues de la prélo sont mous car c'est un hommage au théâtre. La romance du 2 est magnifique car c'est un hommage à un courant artistique random. Etc.
Ne pas aimer, c'est être un inculte qui n'a pas le recul et la culture nécessaires pour apprécier ces films (films fait pour des enfants de 12 ans d'après Lucas en personne). Mais à aucun moment on peut remettre en question la pertinence de ce qui est fait. La question n'est pas de savoir si c'est génial, mais comme expliquer au peuple que c'est génial.
Lucas pour ces fans c'est juste un tube de vaseline qui permet de faire accepter n'importe quoi. Et c'est ces mêmes gens qui prétendent le respecter.

Mogan94
28/12/2019 à 20:25

Ne pas peux pas plaire à tout ke monde ?... mmmh Infinity war a plu a tout le monde.... avec 10 ans pour faire ce film. La 1ere prologie bien qu inégale a quand même été apprécié (encore plus aujourd'hui lol). Si ils voulaient plaire à tout le monde il fallait prendre son temps et ne pas recopier ce qui a été fait il y a 40 ans lol... les combats sont mauvais, mes effets spéciaux sont bien mais y'a aucune diversité de planète enfin après un Revenge of the sith spectaculaire on se retrouve avec un fan film de l épisode 4. Enfin expliquez moi a quoi a servie l épisode 6 ? Au final ils recommencent au 7... C est débile. Ils auraient pu au moins bosser des combats spectaculaire de nos jours y avait moyen de faire mieux que Revenge of the sith et le combat obi wan /anakin. Et ce combat que tout le monde kif dans l épisode 8... Non mais sérieux j ai l impression de voir un vieux film de Bruce Lee où les mecs attendaient chacun leur tour pour se faire tabasser à la différence que Bruce était incroyablement rapide. Qu'il ferme sa gueule Abrahams il a juste crache sur toute une saga en ne respectant rien. La télépathie, le passage de force a la dbz... Non mais sérieux... Ça m énerve quand je vois tout ce potentiel gâché, n importe qui avec un peu de jugeote aurait fait mieux. Maintenant j aimerais qu' on ne parle plus de star wars la saga c est fini en 2005. Et j espère qu' il n y aura pas de nouvelle trilogie.

IrieIDam
27/12/2019 à 09:10

D'un côté, je comprends George Lucas, 4 milliards de dollars... 4 milliards !!! Vous vendriez vos mères pour moins du 1000ème de cette somme !

Jeff
27/12/2019 à 07:08

Une chose est certaine c'est que Finn préfigure en fin d'épisode 9 et même tout au long du film le fait de découvrir et ressentir le pouvoir de la Force. A mon avis, les prochains épisodes vont s'articuler sur ce personnage qui n'est d'ailleurs, peut-être que le fils de Lando Calrissian conçu avec... Il y aurait-il donc des infidélités au sein de la Force ? Dans tous les cas, Disney n'a pas su être à la hauteur d'un scénarion ambitieux et d'une écriture osée pour enflammer ces nouveaux opus. Afin d'assurer la pérénité du compte en banque Disney, les producteurs ont joué la carte du déjà-vu pour être sûr, au moins, d'engrenger des milliers de dollars de plus. Mais cette tactite a prouvé qu'il en ressort un cinéma insipide, fade, où en s'ennuit. J'essaie d'imaginer un suite où tous les protagonistes de cette histoire montreraient des sentiments plus puissants, des scènes d'actions avec davantage de punch et d'hemoglobine. Les méchants sont jusqu'alors des faibles repentis du côté obscur. Pourquoi ne pas imaginer un empire plus gore, puissant, digne de ce nom...?
A voir donc les ou la suite qui, à mon avis, sera aussi fade qu'une assiette de riz et produira un nouveau quota de personnages. Après les femmes sous les traits de Rey, ce pourrait bien être au tour de Finn d'incarner ce nouvrau quota de black dans un film SF. A suivre...

Neweak
26/12/2019 à 20:22

Je rêvais d'une suite avec Luc en héros principal. De le voir 5 secondes dans le 1er episode de la nouvelle trilogie et mourir comme une m.... Dans le 2ème me laisse la gorge serré.

Starlord
26/12/2019 à 15:20

Mon rêve: une trilogie basée sur le fascinant amiral thrawn, réalisée par Nolan

xizor84
26/12/2019 à 12:37

Une suite avec l'amiral Trawn comme dans le livre de Zahn eut été extraordinaire .. mais bon ils ont préféré sécuriser de futurs nouveaux fans d'ou cette purge infâme.

Nyl
26/12/2019 à 12:01

Et il ne faut pas rêver, cette postlogie ne sera pas plus appréciée que la prélogie. Voire moins.

Pourquoi ? Tout simplement qu'elle ne sert à rien, dans SW..
Rien n'en dégage, rien d'exceptionnel.. Même la musique, elle est oubliable.
Le combat final? Une blague !
Seul Kylo vs Rey dans l'étoile delà mort 2 est un bon combat sur 3 épisodes. Maigre...

Plus

votre commentaire