Once Upon a Time... in Hollywood : pourquoi ça aurait pu et dû être le dernier film parfait de Tarantino

Geoffrey Crété | 17 août 2019
Geoffrey Crété | 17 août 2019

Le neuvième film de Quentin Tarantino, avec Brad Pitt, Leonardo DiCaprio et Margot Robbie, avait tout d'une lettre d'adieu au cinéma.

Depuis des années, Quentin Tarantino le répète : il fera dix films, et s'en ira. Il continuera en écrivant des livres, des pièces de théâtre, des séries... mais le cinéma, ce sera fini.

Qu'il ait plaisanté sur l'idée d'arrêter avec Once Upon a Time... in Hollywood, son neuvième film, en cas de triomphe, n'est pas anodin. Si le cinéaste répète être intéressé par ce projet de film Star Trek qui flotte dans l'air depuis quelques mois, cette évocation du Hollywood des années 60, avec Leonardo DiCaprioBrad Pitt et Margot Robbie, avait tout d'une lettre d'adieu magnifique et puissante, au cinéma et à la magie de la narration.

Pourquoi ça aurait fait un parfait dernier film.

ATTENTION SPOILERS

 

 

COUPLE DE STARS 

Réunir Brad Pitt et Leonardo DiCaprio, c'est comme réunir Brad Pitt et Tom Cruise dans Entretien avec un vampire, ou Al Pacino et Robert De Niro dans Heat de Michael Mann. C'est un fantasme qui dépasse l'histoire d'un film pour entrer dans celle des films, et touche directement à l'aura des hommes dans le vrai monde. D'ailleurs, Tarantino a failli caster Tom Cruise, et a casté Al Pacino dans un second rôle.

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Accèder à tous les
contenus en illimité

Sauvez Soutenez une rédaction indépendante
(et sympa)

Profiter d'un confort
de navigation amélioré

commentaires

Geoffrey Crété - Rédaction
18/08/2019 à 16:52

@Benjamin

J'ajoute que, ayant écrit cet article, je n'ai pas autant aimé le film que mes collègues (loin de là), et je l'ai bien indiqué sur la critique avec ma note ;)

Dutch Schaefer
17/08/2019 à 18:34

Ohhhhhhh quel bonheur en sortant de la salle! Je suis rassuré...
Il existe une alternative au ciné industriel de Disney!
Enfin, enfin, on propose du "cinéma" à ceux qui en veulent!
Merci Mr Tarantino! Je suis tombé dans la marmite à l'époque d'une rentrée pluvieuse de 1992 et depuis je n'ai eu de cesse de suivre votre parcours!
Alors MERCI! MERCI de donner un peu d'air aux cinéphiles!

A Mr Riaux
17/08/2019 à 17:20

Salut ! Quoi que vous fassiez ou disiez, il y en aura toujours qui auront à redire. Vous savez des pseudo bien-pensants critiques frustré de la vie. Vous devriez même pas répondre. Faites juste votre job que vous faites bien d'ailleurs.

Lorenzo.

Simon Riaux - Rédaction
17/08/2019 à 15:34

@Benjamin

Absolument.
On n'en parle bien moins que beaucoup d'autres films (le dernier Fast & Furious par exemple) et il s'agit d'une des sorties les plus importantes de l'été, un gros succès public et à nos yeux, d'un excellent film.
Normal qu'on en cause un peu !
À titre de comparaison, on le traite avec le même genre d'attention que Parasite par exemple.

Et Tarantino n'étant ni notre patron ni notre copain, on comprend mal l'usage de l'expression "cirage de pompes".

Benjamin
17/08/2019 à 10:15

Et vous osez toujours me dire que vous ne faites pas du cirage de pompe à propos de ce film sur votre site, Monsieur Riaux? :)

votre commentaire