True Detective saison 2 : un boss de HBO affirme qu'il ne refera plus la même erreur

Geoffrey Crété | 6 janvier 2016
Geoffrey Crété | 6 janvier 2016

Alors que la saison 3 reste loin, la saison 2 de True Detective continue d'alimenter les doutes et les déceptions.

Aimée, moquée, décortiquée, la deuxième saison de True Detective, portée par Colin Farrell, Rachel McAdams et Vince Vaughn, restera sans nul doute comme l'un des objets les plus polémiques de ces dernières années - à la rédaction, la bête a été vivement défendue.

Interrogé par The Frame sur l'accueil très mitigé de la deuxième saison, après le sacre absolu de la première année, le président des programmes Michael Lombardo a répondu :

"Je vais vous dire. Nos plus grands échecs - et je ne sais pas si j'y classe True Detective saison 2... Quand on dit à quelqu'un de travailler en vue d'une date de diffusion au lieu de permettre à l'écriture de trouver son propre rythme, jusqu'à ce que ce soit prêt et cuisiné, on échoue. Et je pense que dans ce cas précis, la première saison de True Detective était quelque chose à laquelle Nic Pizzolatto pensait depuis un long moment. C'est un écrivain mélancolique. Je pense que ce qu'on a fait était de dire, "On y va". Et j'en assume la responsabilité. J'étais trop devenu un cadre de la direction à ce moment-là. On avait eu un immense succès. 'Ca alors, j'aimerais bien qu'on répète ça l'année prochaine'".

 

true-detective-season-2-episode-6-colin-farrell

  

"Livrer, en très peu de temps, quelque chose qui était devenu très difficile à livrer... Ce n'est ça une série. Il devait réinventer la roue, pour ainsi dire. Trouver sa muse. Donc je pense que c'est ce que j'ai appris dans cette histoire. Ne jamais plus faire ça."

Une réponse qui ressemble à une justification, voire des excuses. Après les déclarations cassantes de Quentin Tarantino et David Cronenberg, le vent semble dans tous les cas avoir clairement tourné sur les plaines de True Detective.

Tout savoir sur True Detective

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Pablito
31/01/2016 à 06:22

Je pense vraiment qu ils on ete severe avec la saison, il etait impossible de reproduire a l identique la saison 1 , j ai apprecier la saison certe totalement different et a l oppose de la saison 1, il fallait du nouveau et du coherent, apres cest vrai que si la saison se serais passe en alaska on aurais peut etre eu une amelioration de la serie

Finnigan
06/01/2016 à 21:24

On pourrait presque croire que tous ceux qui crachent régulièrement et par principe sur le ciné français voient tous les films français pour le savoir, et qu'ailleurs (US, Asie), y'a que des bons films, aucune grosse daube mal dégrossie ou honteuse, et rien qui peut donner envie de se pendre.

Dirty Harry
06/01/2016 à 19:23

Comme quoi vaut mieux murir son histoire que la "forcer" à être accouchée. Sinon on tombe dans le vice de nos productions via la comédie française : des trucs vite faits mal faits.

The Aurelio
06/01/2016 à 17:48

Ouais enfin bon, d'une True Detective saison 2 était sacrément bordélique et chiante car simplement pas très bien écrite (là on retrouve du coup le point de vue du patron d'HBO).

De deux, si le cinéma français pouvait s'excuser pour l'ensemble de son oeuvre là ok. Mais sinon, autant pisser dans un violon.

Vickers
06/01/2016 à 17:33

Et puis ça me semble logique qu'un mec archi connu, auréolé de succès, qui a quasi les pleins pouvoirs et a récolté un paquet d'Oscars, doive affronter des critiques éventuellement plus sévères.
Surtout qu'à côté de ça, il récolte aussi (surtout, je dirais même) les éloges pas toujours honnêtes de fans purs et durs, depuis des années.
Et par ailleurs, on est d'accord qu'un bon réal peut aussi se planter, se répéter etc ? Parce qu'à partir de là, normal qu'il puisse voir son statut de cinéaste génial remis en question (ou réaffirmé) à chacun de ses films. Vraiment je vois pas le souci.

Et encore une fois, que ce soit True Detective, Star Trek 2, Le Hobbit 3 : on a vu nettement pire niveau réaction du public. Tout ça a quand été du succès, teinté de déceptions, mais avant tout un succès, public et/ou critique.
Donc je ne suis simplement pas d'accord avec le fait que ce serait un problème, ou du politiquement correct, d'expliquer que le film aurait pu être mieux pour telle ou telle raison. Ca peut aussi être de l'honnêteté intellectuelle. Sans cynisme ou mode.

Parce que bon, si le public avait le pouvoir de forcer une superstar à présenter des excuses, ça se saurait vu le nombre de blockbusters moisis qu'on a.

Bolderiz
06/01/2016 à 17:25

Non, non, Jackson c'est lui aussi un peu repenti, excusé, pour le Hobbit à cause d'un manque de temps de prod, bref, je trouve qu'il y a sur-réaction des "auteurs" pour prendre un terme générique face aux réactions négatives du public tu vois... Je trouve cela, à mon avis, un peu too much, cette espèce d'expiation, ce truc très politique du "je vous ai entendu, j'ai compris le message, je ferai mieux la prochaine fois" qui me dérange pas mal... Et, c'est vrai aussi je trouve, qu'un auteur est (trop) violemment vilipendé lorsque 'il a fait une oeuvre majeure et que l'essai suivant est un poil moins bon... Qui aime bien...
Mais rien de plus, pas de sous-discours je t'assure...

Louig
06/01/2016 à 17:12

Au final, puisque je suis en train de regarder la première saison, je crois que c'est surtout l'histoire totalement convenu pour pas dire générique de la saison 2 et son background urbain qui tranchent avec le coté barré et le décorum redneck de la première.

Vickers
06/01/2016 à 15:46

Quand tu parles du Hobbit 3 en disant que Jackson s'est pas excusé, ça sous-entend que tu comprends pas qu'on aime pas, que le film ne mérite pas ces critiques, et tout ce qui est dit plus haut dans ton comm'...

Et je trouve justement que tu fermes le débat en énumérant les raisons (calendrier, public insatisfait, retour disproportionné, critique dure et facile) pour TD. D'où ma réaction : "facile et ordinaire". Au lieu de lancer une discussion sur les qualités et défauts de la série, on voit un paragraphe qui (je trouve) généralise en parlant du public, "les avis", les excuses de la production, etc. Si c'était pas l'intention, c'est à mes yeux le résultat...

Je souhaitais pas spécialement être agressif ou donneur de leçon, sauf que ton commentaire me semblait un peu extrême, un peu "fais chier tout ça bordel". En se basant sur 3 exemples. (Et comme si ces 3 exemples étaient particulièrement irréprochables et ne méritaient pas de critiques, alors même que ce sont des marques et des séries, chacune à leur niveau, qui reposent sur le principe de renouvellement/répétition/amélioration/fanbase)
Si c'est pas du tout le discours derrière, j'ai rien dit dans ce cas.

Bolderiz
06/01/2016 à 15:29

Je ne parle en aucun cas de "généralisation" mais ça devient fréquent (Jackson, TD, Startrek) c'est un phénomène qui va s'amplifier je pense. Quand à la fameuse "J'aime, vous non car vous n'avez pas compris" c'est toi qui en parle pas moi... Et je rajouterai que je en me permet pas de répondre à un commentaire en disant que c'est un discours facile ou ordinaire. Marrant, là aussi, comme il y a impossibilité de débat, c'est tout de suite du mépris, de la leçon ou de l'agression...
Mais d'accord avec toi sur les points 1 et 2.

Vickers
06/01/2016 à 15:15

Sauf que ça reste quand même très rare qu'on ait ce genre de réponse/excuse, donc de là à généraliser et poser la doxa comme police du goût, avec ce discours devenu un peu facile...

Sans compter que 1/ y'a eu des séries bien plus critiquées et détestées que ça 2/ y'a eu un vrai gouffre, visiblement, dans le process créatif entre la première et deuxième saison, qui peut expliquer la chose 3/ Le Hobbit 3 a été adoré par plein de monde et détesté par d'autres, y'a pas de tendance majoritaire soyons honnêtes (et la parade du "moi j'aime, et vous qui détestez vous avez pas compris ou n'avez pas le recul nécessaire", mouais, là encore un peu trop ordinaire et facile)

Plus
votre commentaire