Alien : Ridley Scott s'amuse déjà à critiquer la future série Disney+

Mathieu Lapon | 13 octobre 2021 - MAJ : 13/10/2021 18:52
Mathieu Lapon | 13 octobre 2021 - MAJ : 13/10/2021 18:52

Ridley Scott, papa du xénomorphe, a déjà un avis très tranché sur la future série Alien développée par Fox et Noah Hawley.

Il a reproché aux suites d'avoir écorché son Alien, il a parasité Alien 5 au point d'en dégoûter Neill Blomkamp, il a imposé sa prélogie Prometheus, et il a bien l'intention de cracher son venin sur le prochain qui ose fouler son domaine. Ridley Scott, toute icône qu'il fait dans le cinéma contemporain, ne manque jamais une occasion de faire savoir ce qu'il pense de la tendance du moment, surtout quand elle concerne une œuvre qui lui est directement rattachée.

Le cinéaste de 83 ans, en pleine promotion de Le Dernier Duel, dont nous avons fait la critique, a lâché quelques tacles sur la future série Alien de Disney showrunnée par Noah Hawley.

 

photoScott prêt à bondir sur le moindre projet Alien qui n'est pas le sien

 

Pour rappel, c'est en décembre 2020 qu'on apprenait que ce retour d'Alien serait développé par FX (via Disney donc) et que l'action se déroulerait sur Terre. Et il y a quelques semaines, on en apprenait un peu plus sur son rattachement aux films et à l'AlienVerse en général. Malgré ces nouvelles, Scott a donné un avis très clair sur la future série via Independent, et est revenu sur l'évolution de sa prélogie, dont le flop financier a conduit Disney a faire évoluer la franchise sur le petit écran :

"Un film sera plus impactant au cinéma. Il ne devrait finir nulle part ailleurs [...] La série Alien ne pourra jamais être aussi bonne que le premier film, voilà ce que j'en dis.

Je n'ai jamais eu à montrer le moindre xénomorphe dans Prometheus et le film a quand même fait 400 millions de dollars au box-office, mais le studio m'a rétorqué que ça n'avait pas si bien performé. Je n'en revenais pas. J'ai donc mis le xénomorphe dans Alien : Covenant et le film a beaucoup moins bien marché [...] Quand vous avez une créature aussi merveilleuse, elle s'use et vous devez trouver un moyen de renouveler son image."

 

Photo ingénieurMais ça pourra être difficilement pire que ça, qu'on se le dise.

 

On l'aura compris : l'amertume est sévère pour Scott, qui a dû assister impuissant au déclin de la franchise à cause de ses prequels controversés, puis voir son bébé lui être arraché lorsque le rachat de 20th Century Fox par Disney s'est finalisé. Même s'il en est un producteur, il y a fort à parier que son droit de regard sur la série restera limité. 

Quoi qu'il en soit, personne n'a jamais pensé ce projet de spin-off sériel en espérant qu'il surpasse le premier film. Noah Hawley doit être ravi d'avoir un collaborateur aussi bienveillant, surtout quand celui-ci fut le grand-père de la saga qu'il s'échine aujourd'hui à étendre. On n'ose même plus imaginer le carnage que ça serait, si Ridley Scott était un gamer.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Batnono
15/10/2021 à 13:51

+1 pour que Ridley la boucle après avoir sabordé le projet de Niel Bloomkamp

Ten
15/10/2021 à 10:55

Je conseille à tous de jeter un oeil sur le "making of" de Prometheus, c'est très riche d'enseignement.
On y voit une foule de gens créatifs et talentueux travailler sur le projet et se retrouver comme des petits enfants devant Sir Scott et ses choix extrêmement douteux que personne n'ose remettre en question. C'est effarant. Le bonhomme croit avoir de bonnes idées alors qu'il ne fait que saccager l'élan créatif des autres.
Et moment magique de ce doc est quand il invite Giger a venir sur le plateau. Il y arrive enthousiaste, ensuite on voit brièvement sa tronche (ca en dit long) quand il découvre les designs retenus et les concepts, puis la scène est vite coupée et on passe à autre chose. A savoir que Giger devait rester quelques jours sur le plateau et qu'en fait il est reparti très vite, sans explication officielle, mais on imagine bien que Giger n'a pas maché ses mots et soit est parti soit s'est fait reconduire pour insubordination.
J'adore Alien, mais faut reconnaitre que c'est le film de Dan O'Banon et Giger, joliment mis en scène par Scott qui n'avait pas encore le melon suffisant pour etre persuadé que ses idées sont meilleures que cellles des autres.

xav
15/10/2021 à 10:51

Pour moi, Covenant et Prometheus sont tous les deux des réussites. Mais ils souffrent du même syndrome de la prélogie star wars: le public les juge avec la même grille de lecture que celle qui marche pour les anciens films, alors que les nouveaux films cherchent à raconter quelque chose d'autre, et d'une autre manière.

Par exemple, selon une grille de lecture de slashers ce qu'étaient les premiers films Alien), c'est une grosse maladresse de ne pas avoir cherché à caractériser d'avantage tous les personnages qu'on va voir mourir. Mais dans les nouveaux films, le côté slasher n'est que le décor, et le sujet est une discussion sur les dieux et les hommes. Les mythes de Promethée et de l'Alliance biblique, auxquels les titres font référence, partagent la thématique d'un héros (demi-dieu, ou prophète), qui fait le pont entre les hommes et le divin (le dieu des juifs ou les dieux grecs). On a donc à chaque fois des Dieux (les ingénieurs, David....), une humanité rampante et inférieure (donc une masse de persos secondaires que l'on ne cherche pas à dépeindre comme des héros mais plutôt comme des bêtes), et entre les deux un héros (Dr Shaw, Daniels) qui s'élève au-dessus des siens pour intervenir dans les desseins des Dieux. Donc oui, les persos secondaires sont exagérément idiots, crèvent comme de la chair à canon, mais c'est un détournement volontaire des codes du slasher, et non pas une mauvaise application de ces codes dans lesquels on aurait plutôt cherché à construire une empathie avec ceux qui vont mourir. On est dans un faux slasher, et ceux qui continuent à le voir avec cette grille de lecture continueront à les trouver ratés, alors que ceux qui changent leur lunettes pourraient l'apprécier. On est dans des films où ce qui importe est beaucoup plus la quête de Shaw pour les ingénieurs, puis les dialogues de Fassbender à Fassbender et le macabre de son laboratoire et de ses expériences malaisantes, plutôt que le jeu du chat et de la souris entre les monstres et les humains. Toutes les critiques qui descendent le film en disant "bof, ça fait même plus peur, les persos secondaires sont creux et ça philosophe trop au lieu de faire de l'horreur", c'est comme s'ils regardaient les Indiana Jones en s'attendant à voir des drames historiques et qu'ils en concluaient "bof, ça se bat trop et ça ne raconte pas assez les implications sociologiques du colonialisme britannique en Inde ou la réalité de la Guerre Froide". Si vous ne trouvez pas le film beau, commencez par essayer d'autres lunettes de vision, puis seulement après, si vous n'avez pas trouvé de lunettes qui l'embellissent, vous pouvez en déduire que le film est bof.

(Bon, après je ne veux pas dire que ces films sont parfaits et que si on les comprend, on ne peut forcément que les aimer. Les goûts et les couleurs, tout ça....)

Pour moi, je crois que la série en préparation va nous refaire du star wars: c'est-à-dire d'abord une trilogie crowd-pleasing qui fait l'unanimité auprès du public, puis une trilogie aux codes très différents que du coup personne n'aime parce qu'on n'a pas adapté sa vision, puis une troisième trilogie commerciale pour tenter de recréer ce qui a plu dans les premiers en ignorant les seconds.... et qui ne réussira qu'à se faire détester, et réconcilier le public avec les seconds. Avec Alien, on aura eu le film d'auteur qui plaît au public, puis les films d'auteurs qui sont plus personnels, cherchent moins à plaire aux foules et sont mal compris, puis on aura bientôt les films commerciaux sans vision qui feront regretter au public l'époque où on avait un auteur qu'on n'a pas su apprécier.

Bob
15/10/2021 à 10:16

@Gumgum

Oui et non.

La création de l’Alien a pris du temps, Giger ne faisait pas l’unanimité, beaucoup de ses propositions ont été refusées, il a même failli être viré.

Et la petite histoire voudrait que c’est Ridley Scott (énorme fan de Metal Hurlant et de Moebius, en passant), qui avait dans un premier refusé de faire le film parce qu’il trouvait le script trop simple avant de finalement l’accepter avec l’envie de se focaliser totalement sur l’aspect visuel, qui a été déterminant dans l’apparence finale de la bestiole, après sa découverte de la peinture de Giger Necronom IV.

xav
15/10/2021 à 10:01

@RidleyKayatelaboca La continuité technologique entre les préquels et les films alien......? Mais euh, attends, tu n'as jamais fait de worldbuilding? Un univers, c'est complexe, c'est pas linéaire, c'est soumis à plein de courants culturels, de retours en arrière, d'hétérogénéité entre différentes cultures, différents niveaux sociaux, différentes conjectures économiques qui peuvent amener à des restrictions budgétaires et donc un retour forcé au low-cost, même si cinquante ans plus tôt on était à la pointe de la technologie.....
Si tu compares les technos entre Prometheus et Alien, tu compares un vaisseau high-tech d'exploration scientifique avec un vaisseau-cargo qui fait du petit travail routinier et ordinaire (littéralement les camionneurs de l'espace). C'est comme si tu voyais un film actuel où un forain roule dans un van tout pété, et tu trouvais ça complètement incohérent parce que les caravanes dans le film The Lost World ont bien plus la classe alors que ça se passe trente ans plus tôt.

Gumgum
15/10/2021 à 09:16

En vrai et pour arrêter toutes polémiques, le père d'Alien n'est autre que Giger. Lui et lui seul.

Et pour les intéressés, je vous conseille vivement d'aller faire un tour au musée H.R Giger en Suisse. Aussi magnifique que dérangeant :)

Yaksha
15/10/2021 à 08:17

@Lili44
Merci. Dingue les haters du net qui gerbent leur haine sans rien y connaître

Lili44
14/10/2021 à 21:58

C'est drôle de lire tous ces commentaires de petits teigneux du clavier baver sur le grand Ridley Scott... retournez a vos Marvelades et n'essayer pas de comprendre les visions des géants du cinoche.

RidleyKayatelaboca
14/10/2021 à 20:03

Il devrait sincèrement fermer littéralement et définitivement sa boite à parler. Qui sent toujours mauvais quand il parle du Xénomorphe. Le gars te fais deux films qui se passent AVANT les premiers films Aliens avec une technologie utilisé dans les films qui n'a absolument rien avoir niveau esthétique avec celle des premiers et surtout qui est bien plus avancées. Il ne respecte même pas la mythologie de l'univers qu'il n'a fait que amorcer ce sagouin. Il nous à de plus privé d'un projet potentiellement génial de Neill Blomkamp pour nous donner un film avec un Alien en CGI dégueulasse, alors qu'on voit ce qu'on peux avoir avec par exemple "The Mandalorian" niveau vrai matière. Eloigné le des xénomorphes et qu'il ne reviennent plus jamais !

Coolbreeze
14/10/2021 à 18:06

Ce vieux sénile n'est pas le père du xenomorphe, c'est un travail collectif. Tout au plus le père du premier film.
On ne peut pas être et avoir été apparemment...

Plus
votre commentaire