Blade Runner : Black Lotus - les Réplicants sont de retour dans une première bande-annonce futuriste

Déborah Lechner | 26 juillet 2021 - MAJ : 26/07/2021 10:03
Déborah Lechner | 26 juillet 2021 - MAJ : 26/07/2021 10:03

La franchise de SF Blade Runner continue son expansion avec la série animée Blade Runner: Black Lotus, qui s'est dévoilé dans une première bande-annonce.

Même si Blade Runner 2049, réalisé par Denis Villeneuve en 2017, s'est méchamment rétamé au box-office mondial avec 259 millions de dollars récoltés (dont seulement 90 à domicile) pour un budget de 150 millions hors marketing, la franchise culte de la science-fiction et son univers cyberpunk s'apprêtent à revenir, mais cette fois sur petit écran. 

Annoncée pour la première fois en 2018, la série Blade Runner : Black Lotus co-produite par Adult Swim et Crunchyroll a profité de la récente Comic Con de San Diego pour dévoiler une première bande-annonce et remettre un pied dans l'imaginaire de Philip K. Dick et Ridley Scott.

 

 

La série se déroule ainsi à Los Angeles en 2032, soit entre le premier Blade Runner et sa suite, Blade Runner 2049, mais aussi 10 ans après les événements du court-métrage animé Blade Runner - Black Out 2022. On y suit Elle (doublée en VO par Jessica Henwick et Arisa Shida en japonais), une Réplicant visiblement entraînée au combat et surnommée le "Lotus noir", qui se retrouve poursuivie par plusieurs Blade Runner. Après avoir majoritairement suivi le point de vue des Blade Runner, la série co-réalisée par Shinji Aramaki et Kenji Kamiyama s'intéressera donc à une de leur cible, tout en dressant quelques parallèles avec les films, notamment grâce à Niander Wallace Jr., campé par Jared Leto dans la suite du long-métrage.

 

photoToujours cette même esthétique sombre et futuriste

 

Si on peut déjà regretter la rigidité de l'animation 3D (en particulier lors des scènes de bastons et d'action présentes dans la bande-annonce), cet aperçu donne aussi un avant-goût de la réalisation soignée et de la colorimétrie travaillée qu'on espère retrouver tout au long des 13 épisodes. Sans plus de précision, Blade Runner : Black Lotus est annoncée pour cet automne. En attendant, notre critique de Blade Runner 2049 est toujours de ce côté.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Kyle Reese
26/07/2021 à 18:13

@ pseudo

Par rapport à ce que tu dis sur les talents japonais, je ne savais pas et c’est assez dingue et triste en effet. Ça me désole toujours de voir que des artistes de qualités ne soient pas rémunéré à leur juste valeurs. Mais alors que faire ? Le marché est-il trop petit, les ambitions trop grandes, les contrats d’achats trop juste ?
Ou alors c’est la malediction des métiers artistiques/passions mal considéré qui continue.

pseudo
26/07/2021 à 15:49

Le niveau technique de Pixar, ça coûte cher. Très cher. 1h30 d'animation chez Pixar, ça frôle les 150 millions. Donc une série entière de cette qualité ... faut compter dans les 200/300 millions pour 10 épisodes de 20 minutes. C'est pas viable.

Deuxièmement, Les talents en 3D existent. Mais à budget limité, le temps de fabrication est limité : faire 8 secondes par jour ne donnera jamais la qualité de 5 secondes par semaine.

Enfin, si vous voulez voir ce que peut faire une équipe de talent avec de l'argent sur une série, regardez à quoi ressemble Arkane, fait en France. L'animation déchire, le rendu est incroyable, et la mise en scène aussi. Mais ça reste une exception. L'animation, c'est du temps, et le temps, c'est de l'argent et des deadlines longues. Ce qui n'est pas du tout viable.

Et pour ceux qui prendront le Japon en exemple : 12 heures par jour, weekend compris et salaires de misère. Pas de miracles. Le jour où les animateurs japonais comprendront à quel point ils se font exploités, la qualité des anime baissera de façon exponentielle.

Dehem
26/07/2021 à 14:07

Mouais, faut voir...
J'ai déjà été suffisamment blasé par l'arrêt d'Altered Carbon, et par Cyberpunk 2077 pas à la hauteur des attentes...
On va espérer de la qualitay et lui laisser sa chance..

Dom9
26/07/2021 à 13:13

Ça donne vraiment, mais vraiment pas envie... Aucune âme, style lambda, je n'ai même pas était au bout du trailer. Pour une franchise aussi bonne et culte ils auraient pu s'adresser à des gens qui ont du talent.

Nayte
26/07/2021 à 11:49

Donc le pitch c'est "Gunm cross Blade Runner" en fait. On sent d'ici le propos original !

Kyle Reese
26/07/2021 à 11:41

“Talents vétérans” et “20 ans en arrière”

Kyle Reese
26/07/2021 à 11:21

Ultra Fan de BR, le livre, le film et sa suite, je rejoins @steph2bordeaux à 200%.
Je ne comprend pas qu’on puisse produire un truc pareil indigne de tout ce qui a été fait.
Pourtant Blade Runner : Black Oout 2022 du même réal était très beau.
Il prétexte d’avoir du utiliser la 3D car il serait très difficile de réunir des talent végétant de 2D pour un tel projet aujourd’hui . Je veux bien le croire mais le résultat est qu’on perd énormément en qualité. Rien ne transpire de ces images. On se croirait revenu 20abd en arrière.
Même constat avec les nouvelles séries GITS. Une véritable régression, je dis ça et pourtant j’ai bossé et était un grand fan de la 3D. Tout cela m’attriste.

steph2bordeaux
26/07/2021 à 10:47

C'est dégueulasse ... Les images ressemblent aux animations d'un jeu vidéo d'il y a 10 ans. Alors oui, la Colorimétrie est respectée mais c'est tout. Aucun détail sur les visages, pas d'émotion, rigidité, tout cela est très moche. Le jour où nous aurons des animes de SF ou plus adultes avec le niveau technique de ce que Pixar sait faire, ce sera le bonheur.

votre commentaire