The Mandalorian : l'épisode avec Boba Fett ressemble à "un best-of" de fan-service selon Robert Rodriguez

Antoine Desrues | 8 décembre 2020
Antoine Desrues | 8 décembre 2020

Robert Rodriguez a dévoilé les coulisses de son épisode de The Mandalorian... ainsi que l’aveu d’échec de la série ?  

Après un cinquième épisode qui a permis de découvrir une version live-action de la Jedi Ahsoka Tano, la deuxième saison de The Mandalorian a frappé fort en mettant en scène le retour d’un des personnages adulés de Star Wars : Boba Fett. Centré sur une longue scène d’action, ce sixième chapitre, intitulé The Tragedy, a confirmé la trajectoire de la série vers un fan-service un peu facile, aussi jouissif peut-il être par instants.  

Mais à vrai dire, à force de jouer avec un héros qui représente la rencontre permanente de la petite histoire de Star Wars avec la grande, The Mandalorian ne se cache plus trop d’être le fan-film à 100 millions de dollars que les aficionados ont réclamés depuis des années.  

C’est en tout cas ce qu’a confirmé, à sa façon, le réalisateur Robert Rodriguez. Au micro de Collider, l’ami du showrunner Jon Favreau (pour les cordons bleus, Rodriguez est déjà apparu dans la série culinaire The Chef Show du même Favreau) a partagé son excitation lorsqu’il a découvert le contenu de l’épisode :  

 

photo, The MandalorianContent d'être de retour

 

“Quand j’ai vu le scénario, et que ça disait ‘Boba Fett’, ‘Dark Troopers’, ‘Mando’ et ‘Fennec’, je me suis dit ‘ça ne ressemble même pas à un vrai scénario. On dirait qu’un fan a écrit ça en plein rêve fiévreux, espérant que ça deviendrait un épisode.’ Eh oui, c’était le script. Il y avait les meilleurs ingrédients à l’intérieur. C’était comme un best-of.” 

En tout cas, le réalisateur de Desperado et Alita : Battle Angel a contenté de nombreux fans en ramenant (officiellement) à la vie Boba Fett. Pour rappel, le chasseur de primes mourrait de manière quasi accidentelle dans Le Retour du Jedi, avalé par le Sarlacc après une mauvaise chute. Avec cet épisode de The Mandalorian, Rodriguez a pu ramener sur le devant de la scène l’acteur Temuera Morrison (interprète du père de Boba et modèle des clones, aka Jango Fett), et offrir au personnage un retour flamboyant.  

“C’était mon rêve de gamin de 12 ans”, a-t-il expliqué. “Quand L'Empire contre-attaque est sorti, j’étais un grand fan de Boba Fett. Ils l’ont teasé avant même la sortie du film. On savait déjà qu’il allait être un personnage à suivre. Le marketing était incroyable. […] Il a capturé notre imagination avant même qu’on voie le film ; c’est tout ce dont on parlait à l’école. Je me souviens encore à quel point il était mystérieux. On avait un avant-goût, mais on attendait d’en voir plus.” 

 

photo"Ça me boudinait pas autant par le passé..."

 

Pour Rodriguez, The Tragedy a même eu l’attrait d’une énorme malle pour enfants : “Je n’arrivais pas à croire que j’allais jouer à Star Wars avec tous les jouets et que j’allais m’amuser avec Boba Fett en tant qu’un de mes personnages principaux — j’ai juste pensé ‘il faut que j’y aille et que je le rende […] super badass, qu’il soit le personnage que j’ai imaginé quand j’avais 12 ans.’ C’était ma mission, d’aller satisfaire cette fascination.” 

Néanmoins, Robert Rodriguez s'est également confié sur le processus d’écriture de The Mandalorian. Alors que beaucoup (y compris à la rédaction) ont reproché à la série d’être un ensemble de quêtes secondaires anémiques, il semblerait que Lucasfilm et Jon Favreau n’ont jusque-là fait progresser leur récit qu’avec une très vague ligne directrice.  

“Le scénario était très court. Il était plus court que l’épisode. Il faisait 19 pages, ce qui suggère souvent 19 minutes. J'ai ajouté beaucoup d’action. J’ai même demandé à Jon : ‘C’est normal que mon script ne fasse que 19 pages ? Parce que je coupe vite et ça risque de finir à 16 minutes. Est-ce qu’on doit rajouter des pages ?’. Et il m’a répondu : ‘Non, c’est pour ça que tu es là ! Il faut que tu remplisses’. J’ai dit : ‘Oh, OK, je vais essayer de rendre la bataille plus longue’.” 

 

photoLa Force tranquille ?

 

Si The Mandalorian est clairement réalisé par des passionnés de Star Wars, qui mettent beaucoup de cœur dans l’expansion de l’univers et son respect, ces révélations semblent confirmer son écriture globale assez bâclée, qui résulte en une sensation de surplace. Cela pourrait également expliquer pourquoi l’épisode de Robert Rodriguez, bien qu’assez nerveux, souffre de l’incapacité du réalisateur à construire un story-board engageant. Après tout, le réalisateur de Machete est avant tout connu pour ses productions au coût très réduit et ses expérimentations nanardesques, qui tentent parfois vainement de cacher la faiblesse de sa mise en scène.  

D’ailleurs, on devrait en avoir une nouvelle preuve avec son film C’est nous les héros, énième dégueulasserie numérique dans l’univers de Spy Kids, cette fois disponible sur Netflix à partir du 25 décembre 2020.  

Tout savoir sur The Mandalorian

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

bkozz
08/01/2021 à 01:36

AAAAArgh,
la fin de la saison 2 me laisse pantois !! Que Bib Fortuna reprenne l'empire du crime de Jabbe le hutt, c'est logique... les twileks sont des êtres opportunistes et fourbes mais pourquoi Boba Fett (dont le retour est déjà étrange… ceci dit moins que le retour de Luke Skywalker alias Mark Hamill cité dans le générique de fin…) Boba Fett est le Mandalore… bon dieu !!! pourquoi irait-il reprendre la concession d'un empire du trou du cul de l'univers sur Tatooine ??!! Les mandaloriens ne sont pas pas de vulgaires voyous mais de f*** goog mercenaires avec le beskar de leur côté qui font de leur armure et de leurs vaisseaux des trucs genre indestructibles… Pourquoi vouloir détruire à ce point la légende si belle, écrite par des auteurs talentueux et tellement meilleur ??!!

Rayan Montreal
22/12/2020 à 17:59

l’aveu d’échec de la série...

Hahaha je suis plier

Bzh29
15/12/2020 à 14:54

Une mandalourien!

Jean-Philippe
11/12/2020 à 06:44

Mais sérieux c'est quoi ces commentaires de ouf sur la grosseur de Boba! Ya près de 10 ans qui a passé! Ou ceux qui chiale qu'ils ont ressuscité Boba Fett d'entre les morts. Un vrai fan sait que Boba n'est pas mort dans le sarlacc. Ce qui est bien avec cette série c'est que pour une fois c'est des vrai fan de SW qui travaillent dessus. L'esprit et l'univers original est respecté. Les références à l'univers pré-Disney sont très nombreuses et un vrai fan reconnais enfin son univers.

Titus88
10/12/2020 à 10:36

Gros nul
Garde tes opinions pour toi.

Reeves
10/12/2020 à 02:28

Moi je me demande comment fait t'il pour voler avec ses 30 kilo en plus.
Si on regarde le Boba Fett de la trilogie originale on remarque que son casque est gros sur ses épaules,son interprète était très slim,et là avec Boba Fett de Mandalorian on remarque qu'il a une petite tête et une bedaine de bière.

Greg
09/12/2020 à 16:32

Spoil lamentable!!!!!!!!! Gros nul!

Pas mal
09/12/2020 à 12:10

Super de revoir Boba fett en forme en plus, épisode génial.
Merci.

Dudu
09/12/2020 à 10:46

ça devient n'importe quoi !
Et on fait revenir le gars qui s'est fait digérer dans le Retour du Jedi .... Mieux que les ghosts bleus des Jedi .... je me suis fait bouffer , mais non, je suis encore vivant !!! Youhouhou !!!

Pathétique !

captp
09/12/2020 à 07:46

j'ai regardé l'épisode par nostalgie pour boba fett qui est un perso qui a marqué mon enfance et même si je suis d'accord sur sa réalisation sans panache ,ce qui m'énerve c'est qu'il arrive a se faire une caresse a lui même avec la fille qui nous fait son rouler bouler en l'air pour tirer exactement comme banderas dans desperado.je trouve ça kitch mais surtout il a réussi a me sortir de l'univers star wars avec cette auto référence de mégalo.
c'est dommage car la série avait et à des qualités indéniable.

Plus

votre commentaire