The Mandalorian : le casting de Rosario Dawson, la preuve ultime du fan service de Disney ?

Antoine Desrues | 1 décembre 2020
Antoine Desrues | 1 décembre 2020

Suite à la découverte d'Ahsoka Tano dans The Mandalorian, l'actrice Rosario Dawson est revenue sur la transposition du personnage en live-action.

Depuis sa diffusion, l’épisode 5 de la saison 2 de The Mandalorian fait des émois (et même à la rédaction, on est plutôt conquis). Intitulé The Jedi, ce nouveau chapitre a permis le retour d’un des personnages favoris des fans de Star Wars : Ahsoka Tano. L’ancienne apprentie d’Anakin Skywalker, aperçue dans les séries animées Clone Wars et Rebels, est ainsi passée dans une version en prise de vues réelles pour la première fois. Et c’est Rosario Dawson, vue dans Boulevard de la mort ou encore la série Daredevil, qui a prêté ses traits à la Togruta (oui, c’est le nom de la race d’Ashoka).  

Pour autant, ce choix n’a pas vraiment été une surprise, tant les rumeurs allaient déjà bon train depuis de nombreux mois. On peut même s’étonner, au vu de la fanbase souvent toxique de Star Wars, que cette nouvelle Ahsoka n’ait pas plus créer de mécontentements.  

 

photo, Rosario Dawson"Surprenant, je ne sens pas de perturbations dans la Force..."

 

À vrai dire, la phase de casting pour le personnage s’est révélée assez particulière, puisque les fans ont eux-mêmes eu leur rôle à jouer dans l’équation. Dans une longue interview pour Vanity Fair, Rosario Dawson est revenue, aux côtés du réalisateur de l’épisode Dave Filoni, sur son arrivée dans la série : 

“C’est venu la première fois de fans en ligne. Quelqu’un m’a tweeté en me fan-castant. Je lui ai répondu en disant ‘Oh oui s’il vous plaît !’ et #AhsokaLives. Ça a attiré l’attention de quelqu’un qui gérait la presse de Star Wars depuis des années, qui l’a partagé à Dave Filoni.” 

Pour rappel, Dave Filoni est désormais l’un des grands manitous de Star Wars, en plus d’être le directeur artistique de Clone Wars (dont on a adoré la dernière saison) et Rebels. Fidèle de George Lucas et fan encyclopédique de l’univers (on ne peut que recommander ses déclarations pleines de lyrisme et de passion dans le making-of de la première saison de The Mandalorian), il a souvent exprimé la chance qu’il a de participer à cette aventure. Et avec beaucoup d’humilité, il est revenu sur son rapport à Ahsoka :  

“C’est tellement rare qu’une personne comme moi, venant de l’animation, puisse construire et guider le saut d’un personnage vers le live-action.” 

 

photoCa reste lui le plus beau !

 

Néanmoins, on peut voir dans cette démarche une forme d'auto-fan-service. S'il est évident que Filoni aime profondément son personnage, il n'empêche que son implémentation dans la série, au même titre que d'autres guests récents, semblent plus là pour contenter les fans que pour étendre l'univers (ce qui n'est pas sans rappeler le désastre L'Ascension de Skywalker). Dès lors, le casting de Rosario Dawson, clairement suggéré par les internautes, ne serait-il pas un choix par défaut ?

Dans tous les cas, l'actrice a précisé avoir été contactée par Jon Favreau (le showrunner de The Mandalorian) peu de temps avant la diffusion de la première saison. Dave Filoni avait déjà partagé son envie de travailler avec elle, et la comédienne a pu voir des concepts art du personnage avec son visage. Mais détail amusant, Rosario Dawson a étudié la comédie à Strasberg, dans la même classe qu’Hayden Christensen (l’interprète d’Anakin dans L'Attaque des clones et La Revanche des Sith). C’est en voyant des photos des deux comédiens ensemble que Dave Filoni a constaté l’évidence du casting de Dawson pour Ahsoka.  

Par la suite, Dave Filoni a évoqué la complexité de transposer un personnage très coloré et extraterrestre dans un contexte en live-action, et l’adaptation nécessaire du maquillage pour ne pas vriller vers le grotesque ultra-saturé : 

“Beaucoup de tests ont été réalisés, parce qu’à l’intérieur du Volume [le fameux dôme d’écrans LED que The Mandalorian utilise pour construire la plupart de ces scènes, ndlr], le plateau peut tendre vers la couleur magenta. Il faut s’interroger sur le look d’un personnage comme Ahsoka parce que la température de son teint orangé peut être très différente dans le volume par rapport à des plans en studio classiques.” 

 

photo, Rosario Dawson"Vous avez bonne mine, madame !"

 

Dawson a d’ailleurs approfondi cette question : “Ils voulaient un maquillage chaud et naturel. En animation, c’est vraiment différent et franc, en partie à cause de la lumière. C’était amusant de percevoir cette transition quand elle a les sabres-laser proches de son visage, comment on le ressent différemment avec la luminosité et la fumée.” 

En tout cas, il est clair que cette nouvelle version a suscité un soin tout particulier par l’équipe de The Mandalorian. Si Dave Filoni a par exemple précisé avoir voulu faire des marquages discrets sur la peau d’Ahsoka dans la série, c’est tout simplement parce qu’originellement, ces tatouages blancs au-dessus des yeux servaient à accentuer les jeux de sourcils en animation. Pour le consciencieux créateur de l’héroïne, le costume et le maquillage ne devaient en rien perturber la performance de l’actrice. Rosario Dawson a d’ailleurs donné quelques détails à ce sujet :

 

photoGrogu quand il entend tentacule et lentille dans la même phrase

 

“[Les tentacules sur sa tête] étaient bien accrochés. Tout était spécifiquement construit pour mon crâne et mon corps. La prothèse avec les tentacules s’attache à l’arrière, ce qui les maintient en place. […] Je me souviens avoir mis les lentilles de contact [Ahsoka a les yeux bleus, ndlr], quand tout s’est solidifié. […] Avoir les marquages, la peau, et porter le costume, tout était absolument génial. Mais j’avais encore l’impression d’être dans un cosplay. Au moment où j’ai mis les lentilles, c’était Ahsoka. J’ai eu l’impression de disparaître.” 

Qu’on aime ou non la démarche de The Mandalorian, qui joue de plus en plus avec du clin d'oeil et du name-dropping un peu facile, on ne peut pas nier la réussite qu'a constitué l’arrivée d’Ahsoka Tano auprès des fans, et la réflexion qui a accompagné sa création. Mais les créateurs de la série ne seraient-ils pas en train de céder à leur propre passion aveugle pour les icônes du passé ? En attendant de pouvoir juger la fin de la saison, on vous renvoie à notre dossier sur les pans de la mythologie abordés par The Mandalorian.  

Tout savoir sur The Mandalorian

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Dreamchaser
02/12/2020 à 18:28

Visiblement, il devient impossible d'écrire un article sur Star Wars sans mentionner tout à fait gratuitement que la fanbase est toxique...

Nyl
02/12/2020 à 09:46

@Phil06

Je n'ai pas encore vu la saison 2. Mais ayant vu la saison 1, je la trouve sympathique, mais pas extraordinaire, non plus.
C'est plus créatif que la postlologie, certes ( d'un côté, ce n´est pas dur) )mais on retrouve également des problèmes similaires. A savoir, une histoire servant de contexte, pour te mettre le maximum de fan service . Cet aspect de faire comme la TO, ça commence à m´agacer. (Star wars, ce n'est pas que la TO ). Par ailleurs, le héros est un chasseur de prime, mais à aucuns moments, (sauf au début), on a l'impression que c'en est un. Et encore moins, un mandalorien.
Et j'ai peur que la saison 2, empire cet aspect.

Pour le côté adulte, bof. Je n'en vois pas vraiment. Je trouve l´épisode 3 bien plus hard, que The Mandalorian.

Dirty Harry
01/12/2020 à 23:17

Je ne connaissais pas ce personnage de Jedi qui est très charismatique et exprime un aspect asiatique des influences de cet imaginaire (et je suis toujours ravi de retrouver Rosario Dawson) mais j'avoue avoir eu une excitation lorsqu'ils ont annoncé que l'Amiral Thrawn viendrait faire un coucou dans la série ! A croire que l'équipe B menée par ce Dave Filoni ait agi en félons face au travail de l'équipe B menée par Kennedy car adolescent j'avais fantasmé la suite de Star Wars en lisant la trilogie de Timothy Zahn avec Mara Jade, le Jedi Fou et ce charismatique commandant bleu aux yeux rouges et je suis très content que Filoni nous venge en allant dans la direction que Kennedy et ses âmes damnées n'ont pas pris : cela conjure en partie (car j'attends de voir ce qu'ils en feront) ma déception face aux épisodes 8 & 9 (le 7 a du charme pour moi et je le sauve pour quelques aspects).

Y Boy
01/12/2020 à 17:34

La réelle force de Disney, c'est que je n'ai jamais regardé Star Wars en dehors des 3 trilogies au ciné, et pourtant je connais ce personnage... ça va épargner du boulot à des scénaristes déjà bien fainéants (ou noyés sous les contraintes).

Lapin
01/12/2020 à 17:21

En fait ce qui interroge dans cet article c’est que finalement le choix de fans structure la série comme si in fine ils en étaient propriétaires plus que le quidam

Kastor matérialiste
01/12/2020 à 16:54

Est ce qu’une sortie physique de cette série est prévue ?

Phil06
01/12/2020 à 16:27

Super article!
J’aime beaucoup cette serie et, bien que les goûts et les couleurs ne se discutent point, je ne comprend pas trop le desintérêt de certains, voir de dedain, a l’encontre de la serie.
Pour une fois que Disney nous pond une oeuvre adulte et belle, sous un format court, moi je dis oui desuite.

Tuk
01/12/2020 à 16:21

Elle est loin l'époque ou George Lucas inventait des persos comme Dark Maul, Dooku et Cie...
Là nous avons beaucoup de recyclage, pour ne pas froisser...

Sans parler du fait qu'il fasse faire des recherche sur internet, pour comprendre les persos et leurs enjeux (la death watch, azokha...).... Lucas disait qu'une histoire devait toujours se suffire à elle meme, sans qu'on ai besoin d'aller voir ailleur pour comprendre.
Disney fait le contraire, .

Mouais Bof...
01/12/2020 à 15:51

Ils se sont pas foulés la cheville avec ce nom Grogu.

J'attends la fin de la saison pour me faire un avis définitif.

Pour l'instant je ne saute pas de joie, je ne suis pas dégouté non plus.

Mais je ne resssens pas une grande émotion.

Disney rime avec money
01/12/2020 à 15:51

son look fait fan film, il y a des cosplay plus réussi.

Plus

votre commentaire