The Haunting of Bly Manor : les premières critiques américaines de la série Netflix sont tombées

Gaël Delachapelle | 5 octobre 2020 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Gaël Delachapelle | 5 octobre 2020 - MAJ : 09/03/2021 15:58

The Haunting of Bly Manor est attendue pour le 9 octobre 2020 sur Netflix, mais les premières critiques viennent de de tomber. 

Il s'agit sûrement de l'une des séries les plus attendues de cette fin d'année 2020 sur Netflix, après le succès The Haunting of Hill House, la première saison de l'anthologie horrifique signée Mike Flanagan (Doctor Sleep). The Haunting of Bly Manor est une série qui sait se faire désirer, ayant dévoilé récemment une bande-annonce angoissante qui donnait très envie, ainsi qu'une vidéo des coulisses dans laquelle le cinéaste et showrunner de la série nous promettait une grande histoire d'amour. Bref, la deuxième saison de l'anthologie The Haunting est attendue de pied ferme par les fans de la première. 

Alors que ce deuxième acte sera disponible le 9 octobre 2020 sur la plateforme au N rouge, les premières critiques, notamment outre-Atlantique, sont tombées. Et bonne nouvelle, elles sont globalement plutôt positives, même si la série semble souffrir de sa comparaison avec la précédente anthologie de Mike Flanagan. Revue de presse. 

 

photo, Victoria PedrettiVictoria Pedretti  

 

"La barre fixée par la saison précédente était haute, Bly Manor n'atteint pas vraiment les mêmes sommets. Ce n'est probablement pas très grave, car même avec ses défauts, Bly Manor offre une romance gothique captivante pleine de frissons, de sensations fortes et d'authenticité émotionnelle qui récompense chaque visionnage suivant. C'est difficile de ne pas penser à la famille Crain, mais les Wingraves offrent un substitut suffisamment digne pour que vous soyez impatients de voir où Flanagan mènera la série par la suite." Bloody Disgusting  

"The Haunting of Bly Manor n'est pas le coup de poing terrifiant qu'était son prédécesseur plus chargé en horreur, The Haunting of Hill House. Cependant, le créateur et réalisateur Mike Flanagan est capable d'imprégner ce nouveau chapitre d'un riche développement de personnages et d'une histoire d'amour mémorable. [...] The Haunting of Bly Manor ne provoquera peut-être pas le même niveau d'horreur sur votre visage, mélangé à une profondeur émotionnelle que Hill House, mais on n'en est vraiment pas loin." IGN   

 

photo, Henry ThomasHenry Thomas 

 

"Avec Hill House et sa précédente adaptation cinématographique de Stephen King, Gerald's Game [titre original de Jessie, ndlr], Flanagan s'est fermement établi comme la référence de Netflix pour l'horreur, et cette série ne fera qu'améliorer cette réputation. Oui, ce n'est pas tout à fait Hill House - en réalité, ça n'aurait jamais été le cas - mais cela reste toujours un ambitieux morceau de télévision, captivant, émouvant et surtout terrifiant." Radio Times 

"Relecture ambitieuse d'un conte classique, The Haunting of Bly Manor est un récit surnaturel solide, même si ce dernier souffre de la comparaison par rapport à son grand frère." Empire  

"L'histoire n'est pas aussi puissante que le drame familial des Crain, mais The Haunting of Bly Manor restera avec vous pendant des jours. Préparez-vous à avoir la poitrine qui se tord avec la même douleur, cette fois enivrante." CNET 

 

photo, Oliver Jackson-CohenOliver Jackson-Cohen 

 

"Honnêtement, le plus gros coup porté à The Haunting of Bly Manor est qu'il a la malheureuse tâche d'arriver après The Haunting of Hill House. Il reste encore des défauts lorsque vous retirez les comparaisons, mais la plupart des fans d'horreur seront satisfaits à la fin." - Comic Book  

"The Haunting of Bly Manor est une suite divertissante et évocatrice de Hill House, bien qu'elle n'atteint jamais tout à fait les sommets de son prédécesseur. Et finalement, le plus gros obstacle de la série, ce sont les attentes incroyablement élevées de la plupart des téléspectateurs - celles qui pourraient facilement se transformer en déception, non pas parce que la saison n'est pas convaincante, mais simplement parce qu'elle est totalement différente de la première." - TV Guide    

 

photo, T'Nia MillerT'Nia Miller 

 

Vous l'aurez donc compris, la deuxième saison de l'anthologie de Mike Flanagan a reçu un accueil globalement très positif de la part de la critique américaine, même si cette dernière souffre apparemment de l'ombre de l'incroyable The Haunting of Hill House. La série avait en effet rencontré un vif succès inattendu, là où cette nouvelle histoire porte le poids des lourdes attentes des fans de la première saison.

On espère juste que cette nouvelle saison ne subira pas la haine des spectateurs comme avait pu la recevoir la saison 2 de True Detective en son temps, car c'est un sacré tour d'angoisse qui vous attend The Haunting of Bly Manor, dont on vous reparlera très vite.

The Haunting of Bly Manor sera disponible à partir du 9 octobre 2020 sur Netflix

Tout savoir sur The Haunting of Bly Manor

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Simon Riaux - Rédaction
06/10/2020 à 10:05

@Constantine

D'ailleurs, on songeait à se rebaptiser LargeCensure. On prépare déjà le merchandising.

Altw
06/10/2020 à 09:58

@Constantine

Bah oui, c'est pour ça que ton message là on le voit. Sacrée censure. On la connaît cette rengaine des "nombreux" témoignages hystériques.
Va donc voir le nombre de commentaires insultants sur la moitié des articles, et prétend que le négatif est censuré.

Constantine
06/10/2020 à 07:35

Merci d’avoir censuré mon commentaire mettant en avant le fait Que le rédacteur ne semble pas connaître la définition du mot anthologie....( pas la peine de répondre que vous ne censurez pas, puisque c’est systématiquement le cas quand le post est trop en votre défaveur, de nombreuses personnes peuvent en témoigner)

Kyle Reese
05/10/2020 à 17:03

Et bien je trouve terriblement dommage !!!
Nan je blague, si ça reste de haut niveau comme j'ai l'impression ça restera du tout bon.
On ne peut pas faire un classique à chaque tentative. Le pire aurait été de faire une sorte de copié/collé pour réitérer le succès.

votre commentaire