Projet Blue Book : la série de SF parano de Warner TV débarque aujourd'hui en France

La Rédaction | 21 octobre 2019 - MAJ : 21/10/2019 16:22
La Rédaction | 21 octobre 2019 - MAJ : 21/10/2019 16:22

Les OVNIS et théories sur la présence extraterrestre sur Terre sont une matrice puissante de la pop culture depuis plus d’un demi-siècle. Avec Projet Blue Book, Warner TV revient aux origines d’un phénomène fascinant.

En 1947, l’incident de Roswell, qui survient alors que l’ère de paranoïa qui présidera à la Guerre froide est encore en train de prendre forme, devient un mystère que des centaines de curieux, artistes et passionnés, vont investir. Parallèlement, les témoignages faisant état d’apparitions, d’interactions liées aux petits hommes verts se multiplient à toute vitesse.

 

 

C’est dans le but d’y voir un peu plus clair que l’US Air Force met en place le Projet Blue Book, qui commence à recenser et analyser ces déclarations, afin de faire la lumière sur la réalité d’une présence extraterrestre sur le sol américain. Avec une riche activité, s’étalant de 1952 à 1969, plus de 10 000 témoignages recueillis, on imagine que l’entreprise est une véritable mine d’or narrative.

Warner TV ne s’y est pas trompé, comme en témoigne Projet Blue Book, dont la première saison démarre dès ce lundi 21 octobre sur Warner TV.

 

photo, Aidan Gillen Aidan Gillen

 

Et afin de nous faire replonger dans cette atmosphère paranoïde (qui rappellera les grandes heures de X-Files aux amateurs), la série a su attirer à elle beaucoup de beau monde.

À la production, on retrouve ainsi Robert Zemeckis, qui fait partie des grands chouchous de la rédaction, et du côté de la distribution, gageons que l’impeccable Aidan Gillen, rendu célèbre par Game of Thrones, secondé par le non moins charismatique Neal McDonough, sauront vous accrocher à votre fauteuil. Crop Circles, soucoupes volantes, abduction, petits hommes gris, le show se plaît à revisiter les grands mythes de la science-fiction et devrait vous valoir quelques beaux frissons.

Comment vous abonner à Warner TV ? C'est facile, c'est par là que ça se passe.

 

photo

 

Ceci est un article publié dans le cadre d'un partenariat. Mais c'est quoi un partenariat Ecran Large ?

commentaires

telemar
22/10/2019 à 14:27

oh...

sukzz
22/10/2019 à 11:30

Projet Blue Book est répétitif dans le traitement de chaque épisode, "mou de la bite" aussi mais il y a du mieux vers la seconde moitié de la saison. En principe, la prochaine saison sera sûrement supérieur quand les enjeux seront tous en place. Après c'est plus difficile de créer une mythologie sur un personnage réel et connu, de ses histoires d'ovni supposés vrai que de partir d'une page blanche. Projet Blue Book arrive parfois à maltraiter cette réalité mais en ne laissant que de petits bleus. Moins respectueux, Projet Blue Book serait plus intéressant. On se retrouve donc avec une sous-intrigue pour faire diversion ou la femme de J. Allen Hynek fricote avec une espionne Russe. À chacun son triangle pour ainsi dire. Au final, cette série n'a rien de révolutionnaire mais en l'état elle est supérieur aux derniers épisodes de X-Files.

bof
22/10/2019 à 10:46

Exactement: tant que le partenariat est clairement indiqué (idéalement, ça devrait être en tête d'article, mais bon...), je ne vois pas trop le problème.

lambdazero
22/10/2019 à 10:29

Ici, certains voudraient le beurre et l'argent du beurre. Vous ne trouverez pas de site d'info-ciné qui rédige autant de news par jour sans avoir à gagner sa vie, car C'EST UN TRAVAIL. Pour gagner leur vie, les sites doivent faire du clic (d'où la profusion de news Marvel/Blockbuster, car ce sont les plus consultées, mais EL ne manque pas d'info sur de l'actu plus artistique et forcement moins rémunératrice) pour vendre leur audience à des annonceurs qui achètent de la publicité, et aussi parfois des articles (ce qui les intéressent de plus en plus les clients comparé aux encarts web, c'est malheureux, je suis d'accord). C'est le cas de surement 90% des sites que vous consultez. Au moins, Ecran Large a l’honnêteté de faire apparaitre cette notion de "partenariat" (pour ne pas dire "pub"), une transparence que n'a pas la plupart des sites d'info. Ce site ne manque d'actu et de critique indépendante, profitez-en et acceptez le deal : si c'est gratuit, c'est que c'est vous le produit, c'est le jeu. Sinon, ne gueulez pas dès qu'on vous propose une formule payante, car c'est encore la formule la plus saine pour éviter la pollution de la publicité et du publi-rédactionnel. .

Geoffrey Crété - Rédaction
22/10/2019 à 09:49

Cher Hank Hulé,

Navré si vous n'appréciez pas qu'on vous réponde et explique la démarche.
Nul doute que vous auriez préféré qu'on vous dise amen, mais on préfère toujours le dialogue et les nuances. Et les mots ont leur importance, oui.

Cela arrive régulièrement qu'on traite une série lors de sa diffusion française, pour des tonnes de raisons (le temps, notamment), pour info.
Et, comme dit précédemment : on a traité de la même manière, dans la même chronologie (articles puis critique, en dernier), d'autres œuvres dans le cadre de partenariats.

Sur ce, bonne journée

dahomey
22/10/2019 à 08:21

il va vraiment falloir trouver un loisir à Hank...il est à cran....large...

Hank Hulé
22/10/2019 à 00:39

Cher G,

Merci de cette réponse éclairante. La rédaction aura toujours raison. On se targue d'une charte déontologique et chronologique et, pour tenter de justifier sa violation, on joue sur les mots ("écrit" et non "publie"). J'aime bien être pris pour une buse et vous en remercie. Il eût été facile d'admettre la boulette mais non, faut jouer au petit malin. La série a été diffusée y a un moment et vous nous abreuvez de critiques de séries même pas diffusées en France où à peine et là vous nous réservez celle-ci pour plus tard...
Nul doute que si vous aviez kiffé la superbe qualité de PJB, on en aurait entendu parler depuis un moment.
Hâte de lire votre avis dythirambique...
Bien cordialement.

Kriss Prols
21/10/2019 à 22:12

@Hank Hulé
Autant je peux comprendre l’interrogation première sur où est la critique mais quand on t’explique tu continues de gueuler... Je me demande comment ils ont la patience de te répondre encore

Sébastien
21/10/2019 à 21:05

Dès qu'on parle d'un film ou d'une série, c'est de la pub pour le studio ou le diffuseur, et on ne peut jamais savoir ce qu'il y a derrière.
L'info est factuelle, elle ne rentre pas dans le travail éditorial d'EC, donc cela ne me pose pas de problème.

Geoffrey Crété - Rédaction
21/10/2019 à 21:02

@Hank Hulé

A chaque partenariat, la publication des articles est étalée, en fonction de l’œuvre traitée et de l'actu. Et la critique est souvent le point final. C'est ce qu'on avait fait pour Midsommar cet été par exemple : différents articles avant la sortie, puis critique.

Ici, on parle d'une série. On peut donc la traiter avant, pendant ou après diffusion. On a trouvé plus intéressant d'attendre la diffusion française pour en parler avec spoilers.
Comme le disait Simon, la critique ce n'est donc pas pour le moment, c'est un choix dans l'ordre de publication.

Tout ce qu'on vous accordera, c'est le flou dans notre descriptif des partenariats, que vous citiez :

"1) La rédaction aime une œuvre et en écrit la critique
2) La rédaction souhaite mettre cette œuvre en avant"

Le choix du mot "écrit" (et non "publie") est délibéré. Le non détail sur l'ordre de publication aussi : encore une fois, cela dépend de chaque partenariat, de nos envies, et de l'actu. C'est donc différent à chaque situation. Point barre.

En espérant donc vous retrouver sur la critique de Project Blue Book, où vous pourrez peut-être nous expliquer pour quelles raisons on devrait avoir "honte" de la défendre.

Bien cordialement

Plus

votre commentaire