24 heures chrono sur Netflix : on a classé les saisons de la série culte, du pire au meilleur

Geoffrey Crété | 10 janvier 2021 - MAJ : 11/01/2021 18:21
Geoffrey Crété | 10 janvier 2021 - MAJ : 11/01/2021 18:21

Kiefer Sutherland est Jack Bauer dans la série culte 24 heures chrono. L'intégrale est disponible sur Netflix, et c'est à (re)voir, bien évidemment.

Fin 2001, c'est une petite bombe qui était posée dans le paysage des séries. Avec son Kiefer Sutherland en sueur, son concept de temps réel haletant et ses intrigues trépidantes, 24 heures chrono renversait tout sur son passage, et devenait un phénomène.

Imaginé à l'origine par le producteur et co-créateur Joel Surnow (avec Robert Cochran), le principe d'une saison de 24 épisodes d'une heure chacun, pour raconter la journée explosive et la course contre la montre d'un héros, a vite convaincu la chaîne Fox. Pendant huit saisons, plus une neuvième bonus et un téléfilm en cours de route, Jack Bauer a donc sauvé l'Amérique des terroristes, des traîtres, des politiciens, des bombes et autres complots.

Il a vu un président noir, un président pourri, et une présidente. Il a torturé et/ou tué quatre semi-remorques de vilains, et poussé dans ses retranchements la notion de patriotisme. Il a affronté une tonne de traîtres, et d'attaques extrêmes. Il a failli mourir, et est officiellement mort à un moment. Et il a perdu à peu près tous ceux et celles qu'ils aimaient - à commencer par lui-même.

L'intégralité de ces aventures ahurissantes est disponible sur Netflix, et Ecran Large revient sur cette série culte, capable du meilleur comme du pire. D'où un classement de toutes les saisons, de la pire à la meilleure (et en excluant l'oubliable téléfilm 24 : Redemption).

 

photo, Kiefer Sutherland"Damn it !"

 

9. SAISON 9 (LIVE ANOTHER DAY)

IL SE PASSE QUOI : Quatre ans après la saison 8, Jack Bauer est un fugitif, à Londres. Le MacGyver du nouveau millénaire a besoin de Chloe O'Brian (Mary Lynn Rajskub), grimée en Lisbeth Salander du pauvre, pour un énième complot visant le président des États-Unis, James Heller (William Devane). Sa chérie Audrey Raines (Kim Raver) est de retour, farouchement protégée par son mari Mark (Tate Donovan) qui veut mettre Jack hors d'état de nuire, quitte à devenir un traître.

Il y a aussi Michelle Fairley qui veut venger la mort de son mari terroriste, des drones-tueurs, l'agent de la CIA Kate Morgan (Yvonne Strahovski),   une sombre opération pour vendre des informations à la Chine, et le retour du méchant Cheng Zhi (Tzi Ma) qui veut provoquer une guerre entre la China et les USA. Dans ce chaos, Audrey est tuée, Jack pète encore un plomb, tue Cheng Zhi, et se rend aux russes.

 

photo, Kiefer SutherlandLaissez-moi crever svp

 

POURQUOI C'EST MAUVAIS : Avec son sous-titre à la James Bond, cette neuvième saison a été une triste erreur. Lancée quatre ans après la fin supposée de la série, Live Another Day saccage la belle conclusion, où Jack disparaissait dans la nature, avec la complicité de Chloe. Sans aucune autre raison que le business, l'équipe a donc resigné pour une saison spéciale, qui trahit par sa nature même la série originale puisqu'il n'y a que 12 épisodes, avec une ellipse de 12 heures à la fin pour rester sur 24 heures. Autant dire que tout le charme du sprint a disparu.

Au-delà de ça, la saison 9 se contente de rejouer les mêmes scènes, les mêmes conflits, les mêmes actions, en changeant de décor pour la feinte. Le retour des personnages majeurs n'a plus la même saveur, que ce soit l'allure ridicule de Chloé, ou la mort en trop d'Audrey, loin d'avoir le même impact que celles de Terry ou Renee. Plus personne ne sait quoi raconter, et Jack avance tel un zombie dans ce théâtre du vide.

Le ratage est d'autant plus immense que 24 heures chrono se termine sur une non-fin, puisque Jack est emmené par les russes. Une conclusion ouverte, très loin de celle, satisfaisante, de la saison 8.

 

photo, Mary Lynn RajskubMillenul

 

8. SAISON 6

IL SE PASSE QUOI : Rien ne va. L'Amérique est frappée par une vague d'attentats et Jack Bauer est toujours torturé en Chine, depuis presque 2 ans. Le président Wayne Palmer n'a d'autre choix que de céder à la demande d'un gentil islamiste, qui veut Bauer en échange de son aide. Tout ça n'était qu'un piège, et c'était lui le vrai terroriste derrière les attaques.

Pour stopper cet ennemi, Jack doit collaborer avec un gentil terroriste, et va jusqu'à tuer un collègue qui allait l'abattre par vengeance. Mais pas le temps pour les larmes, puisqu'une bombe nucléaire explose à Los Angeles.

L'ex-président Logan (Gregory Itzin) donne un coup de main, mais sa femme Martha (Jean Smart) toujours aussi équilibrée le poignarde. Le président Palmer est quasi tué par une bombe. Jack découvre qu'Audrey est morte... sauf que non : Cheng Zhi la tient en otage, et veut un bidule technologique des russes en échange. Le héros affronte aussi son père et son frère, qui travaillent avec les Chinois.

A la fin, Jack a sauvé Audrey, et accepte de la laisser tranquille, pour la protéger.

 

photo, Kiefer SutherlandJack beurré

 

POURQUOI C'EST MAUVAIS AUSSI : C'est la saison du trop, et ce n'est pas une mince affaire vue la surenchère constante de 24 heures chrono. Entre une bombe nucléaire sur Los Angeles et un papa Bauer du côté des méchants, cette saison 6 est celle du désespoir côté intrigue. Avec également une galerie de personnages secondaires mi-insipides mi-crispants (Sandra Palmer, Morris, Nadia, Milo, Marilyn, Doyle), des retours artificiels (le couple Logan), c'est l'une des saisons les plus faibles, aux yeux même de Kiefer Sutherland et le producteur Howard Gordon.

Même le moins raté de cette saison 6 (concentré dans la dernière ligne droite, avec le retour d'Audrey et la plate-forme pétrolière) reste loin derrière les bons moments de la série.

 Photo saison 6 La pire équipe de la série ?

 

7. SAISON 2

IL SE PASSE QUOI : Légèrement déprimé après la mort de Teri et le rejet de Kim, Jack a démissionné. Mais face à la menace d'une bombe nucléaire posée par un groupe islamiste, et à la demande de David Palmer, il revient. Il enquête notamment sur une riche famille, qui organise un mariage entre une jolie blonde (Laura Harris) et un Britannique qui a un nom et une tête de terroriste. Sauf que surprise, c'est la jolie blonde la traître, et sa soeur Kate (Sarah Wynter) aide Jack.

Côté Maison-Blanche, l'autorité du président Palmer est questionnée. Côté CTU, le boss George Mason est exposé à une dose mortelle de radiations, et se sacrifie pour éloigner la bombe qui va exploser. Tony Almeida prend la relève, tombant sous le charme d'une nouvelle recrue, Michelle Dessler (Reiko Aylesworth). C'est aussi le retour de Nina, et Jack doit collaborer avec elle pour retrouver les terroristes.

Ailleurs, Kim a ses propres problèmes. Devenue fille au pair, elle affronte un papa violent, est accusée de meurtre, a un accident de voiture, affronte un cougar, est enfermée par un redneck, se retrouve au milieu d'un hold-up, et finit par tuer le papa violent avec l'aide de son propre papa, légèrement violent aussi.

A la fin, la méchante Mandy (Mia Kirshner), vue dans la saison 1, infecte David Palmer avec une arme biologique, et il s'effondre en public.
 

photo, Kiefer SutherlandPuisque je te dis que je suis gentil

 

POURQUOI C'EST UN PEU LE DÉBUT DE LA FIN : Dès la deuxième saison, 24 heures chrono commence à sérieusement déraper, et cède aux pires excès. Le ratage plus ou moins spectaculaire de cette saison 2 pourrait être résumé en deux mots : Kim Bauer. Certainement pour répondre aux plus bas instincts des spectateurs et décideurs chez la Fox, Elisha Cuthbert reprend de plus belle son rôle de petite victime blonde et malchanceuse, pour vivre une aventure parallèle à peu près inutile pour l'intrigue principale.

Sa présence n'a plus d'autre sens que de remplir les épisodes, en la mettant dans une série de situations toutes plus absurdes et ridicules les unes que les autres (pensée pour le cliffhanger où elle est confrontée à un cougar). Dans cette loterie des mésaventures, tout le monde est perdant, que ce soit l'actrice ou la saison entière, forcément alourdie. C'est d'autant plus dommage que le personnage de Kim gagne une intéressante dimension dans la dernière ligne droite.

Toutefois, la saison 2 reste globalement solide, grâce à quelques très bonnes idées : le jeu de dupes avec le couple de futurs mariés où la blanche colombe se révèle être la vraie méchante, le sacrifice de Mason et le retour de Nina Myers, offrent quelques grands moments délicieusement pervers. Si le démarrage est laborieux, 24 heures chrono retrouve vite une bonne vitesse au fil des épisodes, en partie parce que la menace nucléaire est bien plus spectaculaire.

 

Photo saison 2Day 2

 

6. SAISON 7

IL SE PASSE QUOI : Adieu Los Angeles, bienvenue Washington, où Jack Bauer passe devant le Sénat pour rendre des comptes, après la dissolution de la CTU. Jusqu'à ce que le FBI et l'agent Renee Walker viennent demander son aide car surprise, Tony n'est pas mort. Il est vivant, très énervé et veut se venger en attaquant le gouvernement avec l'aide d'un dictateur africain. Surprise numéro 2 : Tony travaille en réalité avec Bill Buchanan et Chloe O'Brian, pour une mission top secrète afin de dénicher les corrompus parmi le gouvernement.

La présidente Taylor (Cherry Jones) affronte une crise avec le Sangala et le général Juma, qui prend en otage la Maison-Blanche. Buchanan se sacrifie pour sauver la situation, et un nouveau vilain apparaît en la personne de Jonas Hodges (Jon Voight), boss d'une société militaire privée, qui s'intéresse à des armes biologiques. Jack est exposé à l'agent pathogène et condamné, et fait ses adieux à Kim avant de se lancer dans sa dernière mission.

Surprise numéro 3 : Tony n'était pas si gentil puisqu'il travaillait depuis le départ avec un groupe de terroristes. Il veut absolument venger la mort de Michelle. Renee aide Jack à sauver la journée, et le héros finit à l'hôpital pour être soigné.

 

photo, Carlos BernardAmi d'hier, ennemi de demain

 

POURQUOI C'EST PAS TROP MAL : La saison 7 souffre de beaucoup de problèmes, à commencer par la gestion bancale des antagonistes. Le général Juma, Jonas Hodges et les pirouettes sur Tony Almeida le traître/pas traître/en fait si, alourdissent grandement l'intrigue. Trop de plans diaboliques déjoués, au détriment d'une caractérisation digne de ce nom. C'est également clair du côté de la présidente Taylor, qui malgré le talent de Cherry Jones, peine à trouver une identité dans ce Day 7.

Que la série en arrive à utiliser Tony de cette manière, avec un retour d'entre les morts, et une révélation légèrement grotesque de ses vrais méchants plans de vengeance à la fin, témoigne d'une grande usure côté imagination. Cette saison 7 laisse globalement un arrière-goût de réchauffé, où les anciens personnages sont sortis du placard pour être achevés ou posés en arrière-plan, face à une nouvelle garde transparente. C'est quasiment un retour en arrière, vers les mauvais moments de la saison 2 et 3.

Le bon côté, c'est que 24 heures chrono retrouve un bon rythme, donnant la sensation étourdissante d'une pure journée en enfer. Rien n'est trop dur pour Jack Bauer, qui affronte toujours plus d'emmerdes, et touche un petit sommet avec une arme biologique qui le condamne (sauf que non, bien sûr).

C'est d'autant plus amusant que la série affronte frontalement les critiques sur sa violence et son patriotisme dégoulinant, avec un Jack Bauer qui justifie ses actes devant la justice... pour très vite retomber dans un festival de torture et de "JE VOUS L'AVAIS DIT", au point de pervertir la figure pure de Renee - laquelle finit par céder aux mêmes sirènes de violence.

 

Photo saison 7A la Maison-plus-très-blanche

 

5. SAISON 3

IL SE PASSE QUOI : Toujours plus abîmé, Jack traîne une addiction secrète à l'héroïne après une opération d'infiltration dans le cartel mexicain des Salazar. Ça tombe bien, des terroristes exigent la libération de Ramon Salazar, sinon un attentat bactériologique tombera sur Los Angeles. Bauer reprend son rôle pour replonger, berner les méchants, et pister le virus.

Parce qu'il faut justifier sa présence, Kim travaille désormais à la CTU, dirigée par Tony. Petit drama familial puisqu'elle fréquente Chase (James Badge Dale), collègue de Jack qui sait pour son addiction... mais lui a caché sa relation avec sa fille. Entre également en scène Chloe O'Brian, au caractère bien trempé.

Le président Palmer travaille à sa réélection avec l'aide de son frère Wayne, et ça se passe tellement mal qu'il finit par demander de l'aide à son ex-femme-folle, Sherry. Une excellente idée puisqu'elle va jusqu'à tuer quelqu'un qui la gêne, avant d'être tuée à son tour. Palmer se retire alors de la course.

Nina réapparaît, toujours du côté des méchants. Jack finit par l'abattre. Pour finir la journée et stopper l'horreur, il doit également couper la main de Chase. Après tout ça, le héros craque, fond en larmes. Mais il retourne au travail.

 

photo, Kiefer SutherlandCette main qui a touché ma fille

 

POURQUOI C'EST LA FIN D'UNE ÈRE : La saison 3 marque la fin d'un grand chapitre pour 24 heures chrono. En se débarrassant pour de bon de Nina et Sherry, en amenant Jack et David à bout de souffle, la série affiche une volonté d'avancer, dans la douleur et la violence. En remettant (un peu) Kim au second plan, un équilibre est retrouvé. Et en refermant le dossier de l'opération Nightfall au Kosovo avec Palmer, une page se tourne.

Le terrain et la théorie, l'action et la politique, le corps et l'esprit, le pragmatique et l'idéaliste : Jack et David ont toujours été les deux faces d'une même pièce patriotique, arrivés ici à un moment-charnière. Malmenés, abîmés, détruits, tués et ressuscités, rongés par leur soif de justice, ils bifurquent pour de bon sur deux routes différentes. Palmer dépose les armes pour se retrouver avant qu'il ne soit trop tard, tandis que Bauer ne peut (ou veut) plus stopper sa course, et repart. Cette fin de saison est l'une des plus silencieuses et tragiques, bien plus féroce que n'importe quelle explosion.

Hormis ça, c'est une saison un peu terne, qui tire trop sur la corde en réexploitant une dernière fois certains personnages, et en abusant des ficelles de mauvaise série du côté Kim-Chase.

 

Photo saison 3Intéressant fond vert laissé dans le fond

 

4. SAISON 4

IL SE PASSE QUOI : Après avoir été viré de la CTU, Jack Bauer travaille désormais auprès du Secrétaire à la défense des États-Unis, James Heller (William Devane). Avec l'aide de la nouvelle directrice de la CTU, Erin Driscoll (Alberta Watson), il découvre que Heller et sa fille Audrey (Kim Raver), également copine de Jack, sont visés par les méchants. La preuve, ils viennent d'être kidnappés.

Menés par Habib Marwan (Arnold Vosloo), qui travaille pour une société privée de défense, les terroristes prennent d'assaut les systèmes informatiques du pays. Le président Keller est presque tué dans le crash d'Air Force One, et son vice-président Charles Logan prend sa relève, demandant l'aide de David Palmer pour affronter la crise.

Jack attaque le consulat chinois pour arriver à ses fins et sauver la journée. Mais le gouvernement chinois ne le digère pas, et veut qu'il leur soit livré. Face à ce choix impossible, l'option du désespoir : mettre en scène la mort de Jack, pour que la Chine l'oublie. Tony, Michelle, Chloe et David l'aident à disparaître.

 

photo, Kim RaverAimer Jack Bauer : métier à risque

 

POURQUOI C'EST PAS TROP MAL : Cette nouvelle ère de 24 heures chrono n'est pas des plus réussies, la faute principalement à une menace mal dosée et maîtrisée. L'idée de nuancer le terrorisme avec la famille Araz se révèle très bancale, tandis que Marwan devient une farce en échappant une demi-douzaine de fois à Jack. La résolution un peu terne (il se suicide, le missile est stoppé) est d'ailleurs un peu plate.

La saison 4 manque ainsi de souffle, témoignant d'une formule qui commence à être usée, et demande à être redynamisée. Les retours flemmards de Tony, Michelle, Palmer et Kim en attestent : leur présence semble plus contractuelle que motivée par l'intrigue, ce qui sera confirmé dès la saison 5. L'arrivée de Chloe, qui deviendra un pilier de la série, amène un peu de fraîcheur, mais également de maladresse qui empire les choses (la vision de cette analyste avec une grosse mitraillette a de quoi laisser rire).

Toutefois, Jack Bauer sauve la journée, dans tous les sens du terme. Il glisse sur une pente noire année après année, et perd toujours un peu plus ses liens avec l'humanité. Teri est morte, Kim a quitté sa vie, et la saison 4 le plonge dans les pires abimes : Audrey découvre sa part sombre ("Ce matin ils pensaient à leur futur, maintenant il est responsable de la mort de son mari et va peut-être devoir torturer son frère" dira Tony), et son pays veut le sacrifier pour éviter une crise diplomatique. Il n'a plus rien, n'est plus rien, hormis un outil au service de l'Amérique. Son suicide symbolique est l'ultime solution pour expier ses péchés. De quoi donner une belle couleur tragique à cette saison 4, sinon trop classique.

 

photo, Mary Lynn RajskubBienvenue à Chloe

 

3. SAISON 8

IL SE PASSE QUOI : Direction New York où un accord historique entre les États-Unis et la République (imaginaire) islamique de Kamistan va être signé. Une tentative d'assassinat du président Omar Hassan, menée par son propre frère Farhad, est stoppée par la CTU.

Avec l'aide de sa chérie Renee, Jack replonge : il prend contact avec la mafia russe pour son enquête. Les vilains menacent la présidente Taylor de déclencher une bombe nucléaire si elle ne leur livre pas Hassan, lequel décide de se rendre. Il est tué, mais Taylor signe néanmoins l'accord avec sa veuve.

Tout semble donc réglé, sauf que Renee est tuée par un assassin russe. C'en est trop pour le héros, qui décide d'abattre tous les responsables. Il découvre que le gouvernement russe est derrière ce cauchemar. Parce que la présidente Taylor décide d'avancer avec cet accord coûte que coûte, elle fait arrêter Jack. Mais il s'échappe, puis traque et tue tous les pourris qui ont œuvré dans cette conspiration, tandis que la CTU dirigée par Chloe doit le stopper.

Jack fait un grand ménage, notamment au sein de la CTU où il y avait encore une taupe, et veut achever son plan en assassinant le président russe. Mais Chloe le convainc d'arrêter. Taylor refuse au dernier moment de signer le traité du mensonge, et se rend à la justice pour rendre des comptes.

Recherché par les autorités russes et américaines, Jack est aidé une dernière fois par Chloe, qui le laisse s'échapper.

 

photo, Kiefer Sutherland, Annie WerschingLe cœur brisé, encore

 

POURQUOI C'EST PAS TROP MAL : La saison 8 devait être la dernière, qui pousse Jack Bauer dans ses retranchements, et lui offre une conclusion digne de ce nom. À ce titre, c'est une réussite. En écho à celle de Teri dans la saison 1, la mort de Renee Walker est le coup fatal pour le héros, une fois de plus responsable de la destruction de celle qu'il aime. Tombé à la fois dans les bras de Jack et dans une spirale noire suite à la saison 7, le personnage interprété par l'excellente Annie Wersching était le miroir parfait du héros. C'est finalement elle le vrai moteur de cette ultime saison (avant Live Another Day), boostée à tous les niveaux une fois qu'elle a rendu son dernier souffle.

Jack Bauer a toujours porté en lui le fruit du chaos. Dès le tout premier épisode où il tirait sur un supérieur pour obtenir une information, il apparaissait comme un agent du mal en puissance, une force dévastatrice toujours sur le point de devenir incontrôlable. La saison 8 est celle de la bascule totale, où le personnage est mené au bout de sa propre logique : tous les coups sont permis, tant que la cause est (prétendument) bonne.

Et si la mort du héros était une option à la fois naturelle et trop simple, les scénaristes ont préféré lui offrir une forme de paix. Arrivé au bout du chemin, confronté à l'ultime choix de détruire ou laisser vivre, Jack Bauer dépose les armes. Condamné à la solitude après avoir constamment abîmé tout ce qu'il a touché, il disparaît des radars, aidé par Chloe, devenue au fil des saisons son roc.

 

photoLa seule vraie fin de 24 heures chrono

 

Néanmoins, cette saison 8 ne manque pas de défauts. Cette dernière ligne droite, enragée et violente, cède ainsi à la facilité pour nettoyer l'honneur de Jack Bauer. Véritablement devenu l'antagoniste en se retournant pour de bon contre ses maîtres, le chien de garde de l'Amérique retrouve son cœur dans les ultimes instants. Un choix trop tardif pour être réellement satisfaisant, puisque Bauer est d'un coup pardonné par ses supérieurs, ses amis et Hollywood, alors qu'il vient seulement de provoquer le suicide d'un ex-président et d'empaler la délégation russe en visite à New York. De quoi laisser l'impression que cette soi-disant dernière saison osait amener son héros jusqu'au point de rupture... avant de tout renier.

Avant cette deuxième moitié palpitante, la saison 8 use et abuse sinon des schémas désormais très familiers, à commencer par la fameuse taupe de la CTU. Katee Sackhoff a beau prendre un malin plaisir à l'incarner, et avoir droit à une mort délicieusement sèche, elle reste une copie presque conforme de toutes les précédentes taupes de 24 heures chrono. Et Freddie Prinze Jr. n'impose pas grand-chose à l'image, dans un rôle un peu tiède. Sans surprise, les scénaristes ont du mal à imposer de nouveaux personnages charismatiques et forts pour décorer des situations et décors qui se répètent.

 

Photo saison 8Nid de vipères

 

2. SAISON 1

IL SE PASSE QUOI : Pour parvenir à assassiner David Palmer (Dennis Haysbert), candidat aux présidentielles, un groupe de terroristes mené par Ira Gaine kidnappe Teri (Leslie Hope) et Kim (Elisha Cuthbert), la femme et la fille de Jack Bauer, agent de la CTU. Mais le héros découvre que les vrais méchants sont les Drazen (avec Dennis Hopper) : ils cherchent à se venger d'une opération militaire au Kosovo, menée par Palmer et Bauer, où leur famille est morte.

Les Drazen ont une taupe dans la CTU : Nina Meyers (Sarah Clarke), collègue et ex-amante de Jack, qui a bien caché son jeu. Les gentils essaient de tromper les méchants en faisant croire que Palmer a été tué, puis les méchants essaient de tromper les gentils en faisant croire que Kim a été tuée. Jack finit par tuer les vilains, et découvre que Nina est une traîtresse. En essayant de s'échapper, elle tue Teri, avant d'être arrêtée.

 

photo, Kiefer Sutherland, Leslie HopeUne famille en or

 

POURQUOI C'EST LA BASE : Il y avait déjà tout, surtout le meilleur. Du côté du meilleur, il y a le scénario tordu et rocambolesque, entièrement au service d'une folle course contre la montre, avec une excitation maximale face à un concept brillamment exploité par les scénaristes, les réalisateurs et les monteurs (split-screen, horloge, et coupures publicitaires intégrées dans la narration).

Il y a Kiefer Sutherland, excellent dans la peau d'un héros américain post-11 septembre malgré lui. Entre le tournage du pilote et la diffusion, l'Amérique a été ébranlée, et Jack Bauer apparaît par un effrayant miracle comme le fruit d'une époque cauchemardesque. Alors un peu oublié, l'acteur revenait en force, apportant toute la sobriété et brutalité nécessaires à ce rôle, aux côtés d'un casting très solide (notamment Sarah Clarke, Xander BerkeleyPenny Johnson, Dennis Hopper). La saison 1 est aussi l'une des meilleures utilisations du personnage de Kim, qui deviendra par la suite l'une des meilleures blagues de la série.

 

photo, Sarah ClarkePremier gros coup de poignard de 24

 

Il y a aussi l'inoubliable Nina Meyers. C'était la première grande trahison dans la longue histoire des trahisons de 24 heures chrono, et elle reste la plus terrible, renversant tout en l'espace d'un instant, pour le héros et le spectateur. Un twist d'autant plus sensationnel qu'il amène au terrible coup fatal qui brise Jack. La mort de Teri n'était pas si évidente, et les créateurs Joel Surnow et Robert Cochran ont longtemps hésité : plusieurs fins ont été tournées, avant qu'ils réalisent qu'une fin heureuse n'était pas satisfaisante.

Il y avait certes quelques petits ratés, avec notamment l'amnésie de Teri, bien pratique pour meubler la saison, et digne d'une intrigue de Dallas. Dès la saison 1, la série flirtait avec le ridicule. Mais ça aussi, c'est dans l'ADN de 24 heures chrono, et c'est en partie son charme.

 

Photo saison 1Look des années 2000

 

1. SAISON 5

IL SE PASSE QUOI : Lorsque David Palmer et Michelle Dessler sont assassinés, et que Tony et Chloé évitent de peu d'y passer, il semble clair que quelqu'un veut éliminer tous ceux qui ont aidé Jack à mettre en scène sa mort pour échapper aux Chinois, à la fin de la saison 4.

La Russie et les États-Unis doivent signer un traité contre le terrorisme, mais en réalité l'équipe du président Charles Logan veut détourner l'accord pour mettre la main sur du pétrole, en utilisant un gaz neurotoxique. Plusieurs attaques frappent Los Angeles, notamment le CTU.

Le méchant terroriste Vladimir Bierko (Julian Sands) est derrière tout ça, et il est tellement méchant qu'il va achever Tony (sauf que non, saison 7). Mais le vrai vilain est le président Logan, au centre d'une grosse conspiration, et qui va même jusqu'à essayer de faire péter l'avion de Jack pour se couvrir. Bierko, lui, prend d'assaut un sous-marin nucléaire russe pour semer attaquer les États-Unis, mais Jack tue tous les méchants. Logan est finalement piégé et arrêté, avec l'aide de sa femme Martha.

Tout finit bien, sauf pour Jack, kidnappé par le gouvernement chinois, qui a donc compris qu'il n'était pas mort du tout dans la saison 4.
 

photo, Gregory Itzin"Parce que c'est mon projet"

 

POURQUOI C'EST FABULEUX : Parce que les scénaristes y ont été à fond, pour offrir un grand huit d'action, de surprises, de drames et de péripéties. La saison 5 annonce d'emblée la couleur avec la mort de David Palmer, personnage phare devenu un poids mort au fil des années, et assassiné comme un grand symbole de révolution pour Jack Bauer. Même chose avec Michelle, placée comme une figure indéboulonnable, ayant miraculeusement survécu à la saison 3.

Seul Jack Bauer est intouchable sur l'échiquier du chaos, et la suite le confirmera, avec notamment l'attaque brutale de la CTU au gaz neurotoxique, où la mort frappe de plein fouet et fixe les personnages dans les yeux. C'est l'un des nombreux moments mémorables de cette cinquième saison folle.

24 heures chrono veut réanimer ce petit monde, et n'y va pas avec le dos de la cuillère pour tester les nerfs du spectateur et renverser quelques principes. David Palmer était un héros ? Logan sera un monstre totalement dingo. La Première dame Sherry Palmer était rigide et machiavélique ? Martha sera une bombe à retardement, légèrement imprévisible. Kim doit comprendre que la mort rôde autour de son père ? Elle sera piégée dans la CTU avec un gaz qui tue en 24 secondes chrono. La série n'a jamais fait dans la nuance, et l'assume de manière flamboyante dans cette saison 5 sensationnelle.

 

Photo saison 5Encore un audacieux choix visuel

 

D'autant que 24 heures chrono gère parfaitement ses personnages, entre disparitions savamment orchestrées (Palmer, Michelle, presque Tony, et même Sean Astin), et nouveaux venus. La saison 5 pose ici deux des meilleurs personnages de la série avec le couple président des enfers, Charles et Martha Logan. Brillamment interprété par Gregory Itzin et Jean Smart, ce duo offre de grands moments de folie furieuse, assumant de manière flamboyante la grandiloquence des intrigues.

En revanche, après cette cinquième saison tonitruante et radicale, 24 heures chrono aura bien du mal à se relever.

Tout savoir sur 24 heures chrono

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Bof !
27/01/2021 à 19:26

Je viens de regarder la saison un. Je me suis passablement ennuyé, devants ces épisodes qui trainent en longueur des scénarios incohérents aux rebondissements redondants et complètements improbables .Bref de la mauvaise série B qui ne fait pas honneur à Netflix.
Je ne m'infligerais pas les autres saisons.

Jaycee
21/01/2021 à 05:24

J’ai hâte de voir la série 24 chrono sur Netflix....À quand la série intégrale

twenty sans le fort
17/01/2021 à 16:56

1 - 7 - 2 - 4 - 5 - 3 - 8 - 9 - 6

j'ai adoré la 1 et la 7 çà bouge bcp la pire c la 6 grotesque avec papa mechaaaaaant et boum atomik

Madinina
17/01/2021 à 15:57

"Pourquoi celui qui travaille pour les Drazen exigerait-il la mort de sa taupe la plus efficace? " Je revois la saison 1 là sur netflix et je pense que Gaines ignorait que Nina travaillait pour les Drazen. Le fait que Nina soit un agent double (pour ne pas dire triple ou quadruple on sait plus avec elle) a été ajouté à la fin d'après ce que j'avais lu.

Sinon le classement est assez logique. Pour ma part ça serait : 2 > 5 > 7 = 8 > 1 > 6 > 4 > 3

Kaskoreussite@gmail.com
16/01/2021 à 12:36

Fana de la saison 2 et 7 qui d'ailleurs ont permis davoir de grands titres

Canius
15/01/2021 à 12:16

La saison 1 contient une scène qui se révèle à la fin totalement incohérente. Lorsque Gaines demande à Bauer de tuer Nina (mais il l'a équipée d'un gilet pare-balles)... Pourquoi celui qui travaille pour les Drazen exigerait-il la mort de sa taupe la plus efficace? Je pense que les scénaristes ont avancé à vue dans les épisodes et lorsqu'ils ont décidé que Nina était la taupe cette scène était déjà tournée non? Ils ont donc assumé l'invraisemblance en se disant que le public ne remarqueront rien...

Camara Mohamed M'bah
13/01/2021 à 18:45

À mon avis la saison 5 était très intéressante

Birdy trop vieux pour ces conneries
13/01/2021 à 14:52

Du coup, je me suis refait déjà 4 épisodes, et... C'est trop lent. L'enlèvement est tellement délayé et sans intérêt...

Simon Riaux - Rédaction
11/01/2021 à 15:34

@Henry C

Pas de réponse officielle, mais plutôt de la déduction, comme on causait dans cette vidéo :

https://www.youtube.com/watch?v=e0lt9viVPTA

Henry C.
11/01/2021 à 15:26

Comment se fait-il que 24h Chrono arrive sur Netflix ? Comme la série appartient au catalogue de la Fox, n'aurait-elle pas dû arriver sur l'extension de Disney plus : Star ?
Si quelqu'un a la réponse, je serais assez curieux de savoir.

Sinon assez d'accord avec le reste des commentaires sur la saison 2 qui à part le traitement de Kim est l'une des meilleures saisons.
Pour moi la saison 5 reste la meilleure et la pire restant la 6.

Plus

votre commentaire