Code Quantum : retour sur la fin, et ce dernier épisode qui a brisé le coeur de toute une génération

Christophe Foltzer | 14 juin 2019
Christophe Foltzer | 14 juin 2019

Il n'y a pas si longtemps, nous avions consacré un article à un épisode un peu particulier de Code Quantum. Face à son succès et comme on avait pris beaucoup de plaisir à l'écrire, nous avons décidé de nous lancer dans un défi d'un tout autre acabit : nous allons parler de la fin de la série, qui a tant marqué les spectateurs à l'époque. 

Le 5 mai 1993, c'est le choc pour les sérivores américains : l'une des séries préférées du public arrive à son terme de façon quelque peu abrupte. Code Quantum s'achève et va laisser toute une génération de spectateurs sur le carreau, entre tristesse, perplexité et questionnement. Un épisode un peu spécial que nous avons décidé de traiter ici tout en proposant notre propre analyse.

Évidemment, il ne s'agit que d'une lecture personnelle et elle n'est en rien une vérité absolue, la beauté de cet épisode résidant dans toutes les interprétations qu'il suscite. Donc, si vous avez votre propre lecture de la conclusion, n'hésitez pas à la partager dans les commentaires de ce dossier pour que nous puissions tous en parler. La larme à l'oeil, cela va sans dire.

ATTENTION, SPOILERS !

 

 

LE BAR DU BOUT DU MONDE

Dans Le Grand Voyage (c’est le titre de l’épisode), le Dr Sam Beckett (Scott Bakula) se retrouve transmuté dans un bar étrange de Pennsylvanie, le 8 août 1953, sans aucune indication sur la mission qui l’attend. Même son arrivée semble défier les lois de la logique du Programme Quantum : Al, Ziggy et Gushy ne parviennent pas à le localiser, comme s’il avait tout simplement été effacé de l’Histoire.

Première surprise, et de taille : Sam voit son propre reflet, signe qu’il n’incarne personne d’autre que lui-même après des années passées à voyager de corps en corps. Le barman s’appelle Al et il l’interpelle immédiatement. Quelque chose ne va pas. Le clochard de la ville arrive, il s’appelle Gushy. Plus tard, Sam rencontre un mineur dont le surnom est Ziggy. Il y retrouve aussi plusieurs visages familiers, croisés dans ses aventures passées, mais personne ne se souvient de lui. Pire encore, ces personnes ont une toute nouvelle identité. L’autre découverte qui chamboule Sam est le moment de sa transmutation : le jour et l’heure exacts de sa propre naissance.

 

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Accèder à tous les
contenus en illimité

Sauvez Soutenez une rédaction indépendante
(et sympa)

Profiter d'un confort
de navigation amélioré

commentaires

Pulsion73
14/06/2019 à 17:15

@redaction, merci pour la précision. OK. Au passage, salut @Zasadun . Disons que pour une "actu" ciné et quelques dossiers vaut mieux encore s'informer ici. ^^

Geoffrey Crété - Rédaction
14/06/2019 à 16:46

@Zasadun

Comme je viens de le redire : on parle d'articles supplémentaires, réservés aux abonnés. Les articles de fond existaient avant et continueront à exister sur le site hors abonnement. Il y en a tous les mois et ça ne changera pas.

Aucune sanction donc : seulement de nouveaux articles spéciaux. Et la réalité du métier, du business, et de l'équipe, qu'on partage très sincèrement dans la vidéo et l'article en lien ;)

Zasadun
14/06/2019 à 16:41

@Pulsion
va falloir retourner sur actu.
Sinon, bien que je comprenne la logique, je déplore que ça sanctionne la lecture des "articles de fond".
Bon, il va falloir chercher ailleurs.

Geoffrey Crété - Rédaction
14/06/2019 à 16:32

@Pulsion

Oui. On a fait une vidéo et un article pour tout expliquer, et répondre aux questions.
N'hésitez pas à y jeter un oeil pour comprendre pourquoi on en arrive là :)

Et on le rappelle à nouveau : ça ne concerne que de nouveaux articles spécialement écrits pour les abonnés, le reste du site restera donc le même.

https://www.ecranlarge.com/films/news/1086257-ecran-large-lance-un-abonnement-et-texplique-pourquoi

Pulsion73
14/06/2019 à 16:19

Je lis votre dossier et je decouvre que pour lire la suite je dois être abonné. Ben non merci je préfère être aux abonnés absents. Ça vaut pas le coup. Yen a d'autres des comme ça ?! Vous allez développer le concept ?

Sharko
08/06/2019 à 16:13

C'est quand même triste qu'une série pareille puisse se finir comme ça. J’espère que Donald P. Bellisario(82 ans) pourra un jour donner la fin qu'il souhaitait.

Je vois qu'il y a toujours des crevards ici. Putain de génération qui veulent tout, tout de suite et gratuitement. Regardez ce qui est arrivé à la rédaction de 20 minutes. Ils ont fait gréve à cause des conditions de travail. Le gratuit n'existe pas.

Flemmard
08/06/2019 à 15:46

Grrrrrr
Vous allez dire que je suis génial mais il n'aurait pas été plus censé de mettre les articles Marvel justement en abonné :D puisqu'ils ont plus de clics, pardon, de lecteurs potentiels ?
Sérieusement, vous avez raison de vouloir gagner de l'argent grâce à votre travail (revolucion !). Et puis, ça me fera sortir pour aller vous lire à la biblio du coin, je verrais les zozios, le soleil, d'autres humains, tout ça
Sinon, très bon début d'article ^^

Geoffrey Crété - Rédaction
08/06/2019 à 15:24

@Babar

Veep, X-Men, Tuca et Bertie, Better Things, Godzilla, Urban Legend, Barry, Piranhas, Enki Bilal, un portrait complet de Will Smith : quelques exemples de sujet de dossiers non-abo récents.

Les "articles intéressants" ne voulant rien dire dans l'absolu (tout dépend des goûts de chacun), on peut imaginer que chaque lecteur pour trouver de l'intérêt ailleurs (et on a au contraire choisi Code Quantum car c'est le genre de dossier 1000 fois moins lu que Marvel pour info, et qu'on a toujours fait malgré tout :).

Babar
08/06/2019 à 14:48

C'est exactement ce qui avait été annoncé, les articles intéressants sont réservés aux abonnés. Pour les autres, la soupe Marvel quotidienne est gratuite.

Number6
08/06/2019 à 13:35

Ah, j'ai l'impression d'être sur le site de la dépêche. Tanpis , je zappe les couronnes et les étoiles.

Plus

votre commentaire