David Cage libère les robots dans l'impressionnante bande-annonce de Detroit : Become Human

Mise à jour : 17/10/2017 10:15 - Créé : 13 juin 2017 - Christophe Foltzer
Photo Detroit Become Human.
41 réactions

David Cage, c'est un peu le développeur français qu'on adore détester, parce qu'il essaye toujours d'amener le média un peu plus loin, mais qu'il se retrouve constamment à taper à côté. Mais il s'acharne le bougre.

En 20 ans, mine de rien, David Cage et sa boite Quantic Dream nous aurons quand même offert pas mal de titres importants dans l'histoire vidéoludique : OmikronFahrenheitHeavy Rain ou encore Beyond Two Souls, autant de titres qui tentaient chacun à leur manière de repousser plus loin les limites de l'interactivité, du gameplay et de la narration, au point qu'au final on ne savait plus vraiment à quoi on avait affaire. 

 

Photo Detroit Become Human

 

Le problème, c'est qu'en parallèle, David Cage se rêverait bien en artiste visionnaire important, une espèce d'Hideo Kojima à la française, un auteur qui a un message important à délivrer aux masses ignorantes, mais dont le propos ne dépasse jamais la matûrité d'un adolescent de 15 ans. Sur le papier, pas de soucis, les jeux débiles, on connait et on aime, mais ce qui pose plus de questions, c'est cette volonté noble et arty qui suppure de chacune de ses productions pour, au final, n'être qu'un QCM un peu bébête à l'interactivité toute relative. Mais encore une fois, ça ne veut pas dire qu'on déteste forcément même si on frôle l'arnaque régulièrement.

 

Photo Detroit Become Human

 

C'est donc ragaillardi par le succès commercial de Beyond Two Souls que David Cage s'est lancé dans son nouveau projet, une exclusivité Playstation comme d'habitude, Detroit : Become Human, qui nous avait déjà bien teasé l'an passé et qui revient nous faire un gros coucou à l'occasion de l'E3 2017. Dans un futur proche, nous incarnons donc Markus un androïde qui a accédé à sa propre conscience et qui devient le leader de la libération de ses semblables et de la révolution qui en découle dans une ambiance très Deux Ex : Human Revolution qui aurait rencontré Asimov et I Robot, après un petit détour à l'Apple Store du coin.

Alors oui, certes, c'est très beau, la facture technique et artistique des productions Quantic Dream ont toujours été leur point fort, mais pour le reste, nous avons l'impression d'être dans la directe lignée des productions précédentes du studio avec de l'interactivité mais pas trop, des décisions à prendre qui influeront sur le déroulement narratif de l'aventure et des punchlines tirées des glorieuses productions de la Cannon. Difficile de se faire un avis sur la base de cette simple vidéo mais, comme d'habitude, la promesse est belle et charmeuse et le risque d'être déçu et de se retrouver face à un film interactif, toujours aussi grand. Nous verrons bien donc, d'autant que la date de sortie exacte reste encore à déterminer.

 

commentaires

Arnaud 13/06/2017 à 14:37

Putain je vous trouve hyper condescendants avec David Cage. Franchement ces jeux ne sont certes pas les plus palpitants d'un point de vue gameplay mais j'ai quand même pris beaucoup de plaisir a suivre les histoires de HR et BTS

Parler de propos d'ado de 15ans et d'arnaque, c'est peut-être aller un peu loin quand même ...
Surtout que pour le coup le bonhomme a toujours été honnête quant à ses intentions et à ce qu'il proposait ...

Popire 13/06/2017 à 13:59

Il y a l air d y avoir de jolies aberrations chromatiques...

votre commentaire