Jeux vidéo

Après Beyond : Two Souls, Detroit : Become Human revient dans une nouvelle bande-annonce déchirante

Par Christophe Foltzer
31 octobre 2017
MAJ : 12 septembre 2019
27 commentaires
Image Detroit become human

Aaah David Cage…. C’est toujours un peu gênant quand on se met à parler de lui parce qu’on ne sait jamais trop comment l’aborder. Génie incompris ? Gros geek pété de thunes ? Artiste maudit ? Réalisateur frustré ? Ou simplement être humain ?

Et ça tombe bien parce que cela semble être le coeur de son nouveau jeu, enfin de sa « nouvelle expérience, devrait-on dire, le rapport à l’humanité, le libre-arbitre, tout ça tout ça. Après un Beyond Two Souls bien foireux qui se vautrait dans les clichés des grosses productions cinéma, le studio Quantic Dream n’a pas perdu de temps et s’est attaqué à son nouveau projet : Detroit Become Human.

 

Image Detroit become humanL’héroïne, fatalement jolie, frêle et innocente (bon en même temps c’est un robot)

 

Un jeu d’aventure évidemment, rempli de QTE et de choix multiples qui devraient, comme d’habitude, influer sur le déroulement du récit. Un projet assez ambitieux mine de rien quand on voit les efforts fournis pour rendre le projet attractif et magnifique d’un strict point de vue visuel. Et, après la grosse bande-annonce dévoilée à l’E3 2017, on peut dire que sur ce plan, le pari est déjà réussi. Detroit Become Human est beau, très beau. Après, il faut encore qu’il nous raconte quelque chose d’intéressant.

 

Image Detroit become humanLe père abusif, forcément gros, sale et dégueulasse.

 

On sait que le jeu nous causera soulèvements des machines, rébellions contre l’utilisateur, émergence d’une conscience nouvelle, avec moult emprunts à Isaac Asimov et certainement à plein d’autres bouquins et films que David Cage a aimé. Après, du strict point de vue du gameplay, ça a toujours l’air aussi rigide et non gratifiant puisqu’il ne faudra que prendre des décisions comme dans un film interactif que ce jeu sera probablement au final. Mais le trailer dévoilé à la Paris Games Week il y a quelques heures et narrant les origines du personnage de Kara laisse quand même espérer que les embranchements scénaristiques seront bien plus nombreux qu’à l’accoutumée, ce qui pourrait instaurer une replay value bien plus conséquente que dans les autres titres du studio. C’est déjà ça.

Detroit Become Human en profite d’ailleurs pour donner une estimation de sa sortie puisqu’il devrait nous arriver en 2018, probablement au printemps, exclusivement sur PS4. Mais ce serait bien quand même que David Cage essaye de faire un vrai jeu pour une fois.

 

Rédacteurs :
Suivez-nous sur google news
Pictogramme étoile pour les abonnés aux contenus premium de EcranLarge Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? Raison de plus pour vous abonner !
Soutenir la liberté critique
Vous aimerez aussi
Commentaires
guest
27 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Fitoussi

C’est quoi un vrai jeu ?

Si on peut avoir une explication précise, je suis preneur.

greg

moi j ai adoré heavy rzin et beyond two soul!!

tromi

chacun à sa conception d’un vrai jeu, pour certains c’est avancer dans un couloir en tuant des ennemis, pour d’autres c’est se battre contre un autre joueur dans une arène, certains préfèrent les simulations sportives…
Pour ma part, les jeux Quantic (ou autres Telltale) sont de vrais jeux.

Keyser

lls devraient vraiment s’en tenir à la critique ciné sur ce site si ils ne sont même pas capable de reconnaître de « vrais jeux » !!

Alexandre Postif_85129

C’est un VRAI jeu le genre est même précisément défini: expériences narratives. On ne compte les studios et titres dans cette catégorie: Teltale ou SuperMassiveGames. De Life is Stange à Batman the Enemy Within

Mr Christophe Foltzer que vous n’aimiez ce genre c’est votre droit mais n’écrivez pas que ce n’est pas un vrai jeu. Désolé mais mais semblez mal connaitre l’industrie Vidéo-ludique