Joel Schumacher s'explique enfin sur les bat-nipples de ses Batman

Alexis Vielle | 14 juin 2017
Alexis Vielle | 14 juin 2017

 Joel Schumacher a fait amende honorable depuis les naufrages artistiques de ses deux Batman. Mais les tétons en revanche sont impardonnables...

Alors que Schumacher s'est excusé pour les nanars que sont Batman & Robin et Batman Forever, il y a une chose qu'on ne pourra jamais pardonner.  L’ambiance kitch, les dialogues dignes d’un épisode des Anges de la télé-débilité, Bane… On est prêt à tout lui excuser. Mais ça, non. 

Mais non de dieu une question subsiste : comment après les chefs d'oeuvres de Tim Burton, Hollywood a-t-il validé ça ? On ne va pas revenir sur l'affaire mais techniquement Tim Burton devait réaliser un troisième Batman pour Warner. Sauf que son univers trop sombre n'était plus du goût de la firme. En effet, aussi poétique l'oeuvre Burtonienne soit-elle, le potentiel commercial de ses films était quand même réduit. Exit Tim et bonjour Joel ! C'est à partir de là que la mythologie Batmanienne a dérapé... Et que les tétons ont fait leur apparition. 

 

PhotoBatman & Robin

 

Schumacher revient donc sur l'esthétique érotico-beauf des costumes : 

"Eh bien, le costume a été fait par Jose Fernandez, qui était notre costume designer. Si vous regardez Batman et Batman Returns de Tim Burton, ce fut le génie Bob Ringwood qui a créé ces costumes, alors, au moment où nous avons eu BATMAN Forever, le caoutchouc et les techniques étaient devenues très sophistiqués. Si vous regardez quand Michael Keaton apparaît dans le premier costume, vous remarquerez combien il est encombrant. C'était génial, et c'était le meilleur qu'ils pouvaient faire à l'époque. Au moment où Batman Forever est venu, la moulure en caoutchouc est devenue beaucoup plus avancée. Je voulais un moule du corps en costume en s'inspirant des statues grecques de l'antiquité. Bob a fait les tétons, et quand je les ai regardés, j'ai pensé que c'était cool." 

Voilà, on a le fin mot de l'histoire, on peut dormir tranquille. 

 

bat nipples

 

 

Tout savoir sur Batman & Robin

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

sandman
16/06/2017 à 14:03

c'est vrai que les tétons sur un costume ça rend ridicule quand même.. mais bon mise à part ça il était pas trop mal comme film, même si il y pas mal de truc qui allait pas mais bon pas mal quand même

Yosud
15/06/2017 à 18:58

@Bruce Wayne
Tout à fait d'accord avec toi. le film était bien et il aurait été encore mieux dans sa version langue ou apparait toute la complexité psychologique de Bruce Wayne (excellant Val Kilmer).

@Kennedy Merci de ton commentaire :) et tout aussi d'accord avec toi sur certains côtés (très) ringards de Batman et Robin. Cela en fait néanmoins un bel hommage à la série Batman des années 60.

Bruce Wayne
15/06/2017 à 18:08

Batman forever n'était pas si mauvais que ça. De plus Tim Burton était à la production si je me souviens bien.

Kennedy
15/06/2017 à 12:39

@Yosud
Exposé très intéressant. Peut-être un peu trop pour être traité en simple commentaire.
Vous pourriez en faire un blog, les amateurs de ciné/comics apprécieraient. (je suis sincère)

J'apporterai néanmoins un bémol :
On peut difficilement mêler dans un seul film des références savantes liées à l'antiquité et des gars costumés en gorilles rose sur patin à glaces sans perdre en crédibilité.. D'où le ton de l'article auquel j'adhère complètement.

Kolby
15/06/2017 à 12:27

@yosud
Très belle démonstration de ta connaissance en art antique. J'aimerais que tu m'en dise un peu plus sur l'anatomie des guerriers zulu, des pigmés ou encore des amazones...

Yosud
15/06/2017 à 11:52

La cuirasse, dans l'idéal esthétique antique, renvoi à la notion militaire, qui est absente chez les Batman de Schumacher. La reprise de l’esthétique antique s'explique très bien quand on pense au fait que selon les anciens grecs, le caractère héroïque des dieux et des héros (Ulysse, Hercule, ...) s'exprime notamment par une anatomie parfaite, toute en puissance et en tension au niveau des muscles (et où les tétons sont constitutifs de cette anatomie car à ma connaissance tous les hommes en sont pourvus). C'est ce que l'on appelle généralement la "nudité héroïque". Pour faire simple, les dieux et les héros sont héroïques en cela que leur silhouette reflète ce statut : force du corps et de l'esprit, qui une fois combinés font d'eux des êtres supérieurs. Supérieurs car les dieux sont des dieux tandis que les héros se situent quelque part et entre les dieux et les hommes, mais en tout cas toujours avec un statut supérieur à celui des Hommes. Ce n'est pas un hasard si à l'époque romaine, l'empereur Auguste par exemple, se fait souvent représenté à la mode grecque, pour mettre en valeur son statut de héros qui remet en place la paix romaine (le modèle 'Auguste à la cuirasse exprime autre chose, qui n'a pas grand chose d'héroïque). Dans la perspective de Schumacher tout tend à ce parallèle. C'est d'ailleurs ce qu'il explique avec sa chef décoratrice dans les making of des films qui se trouvent sur les dernières éditions des DVD et des Blu Ray pour expliquer l'esthétique de Gotham City, toute reprise par rapport à éléments statuaires antiques. Batman devient donc une sorte de héros à l'antique tout simplement car le superhéros incarne le héros antique d'aujourd'hui. Le rappel est donc tout à fait acceptable du point de vue sémantique. Alors non je ne prétends pas être une fontaine de savoir mais j'ai fais de l'art antique mon métier. Et dans cette perspective les choses sont trés claires. Aucun auteur de comics ou de réalisateur de film de superhéros n'ignore ces principes esthétiques. Et c'est d'ailleurs pour cela que chaque superhéros possède un costume qui renvoie à une forme d'anatomie parfaite, pour mettre en lumière ce lien particulier.

Kennedy
15/06/2017 à 09:45

Ah parce que les tétons apparents font partie des caractéristiques de Batman ? Vous êtes une fontaine de savoir.

Par contre, Schumacher aurait été plus crédible s'il avait évoqué la cuirasse des centurions romains...

Yosud
15/06/2017 à 09:27

Et il vous aura fallu presque 20 ans pour savoir ca, que les tétons dérivaient en réalité des modèles de statues grecques, dont s'inspire les costumes de Batman. Et ben, quelle méconnaissance de l'histoire et des caractéristiques de ce personnage ...

votre commentaire