American Gods : Neil Gaiman évoque la suite de son roman culte (et de la série)

Jacques-Henry Poucave | 30 mai 2017
Jacques-Henry Poucave | 30 mai 2017

Comptant parmi les plus importants auteurs américains contemporains, Neil Gaiman est actuellement au centre de toutes les attentions hollywoodiennes.

On a découvert il y a quelques jours l’adaptation de son foutraque How to Talk to Girls at Parties, et la transposition sérielle de son génial American Gods excite terriblement le public. Par conséquent, tout le monde s’interroge sur la suite annoncée du roman, qui influera logiquement sur la série.

Et cela tombe bien, les petits gars de Collider ont demandé au romancier où il en était, et surtout si American Gods 2 serait teasé dès les épisodes à venir. L’artiste a expliqué qu’il avait pris les devants et briefé les showrunners afin qu’ils disposent de tous les éléments.

 

Photo Emily Browning

 

« J’ai dû dire à Bryan Fuller et Michael Green, avant même qu’ils n’entament l’écriture, ce qui les attendait dans le futur d’American Gods. J’ai dû leur expliquer : « Regardez, voici des répliques qui peuvent ne pas sembler très importantes ou justes bizarroïdes, mais croyez-moi, tout le synopsis d’American Gods 2, jusqu’à son titre, repose dans ces répliques ».

Je n’ai même pas essayé d’être mystérieux. Je leur ai indiqué où se trouvaient les informations. Si je meurs dans un horrible accident de la route, ou plus vraisemblablement dans un désastre culinaire, ils sauront comment faire et dans quelle direction aller. »

Inutile de dire que le plus intéressant là-dedans, c’est de savoir que Neil Gaiman est toujours à l’œuvre sur le texte et qu’il en une idée très précise.

 

Photo

Tout savoir sur American Gods

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Nico
30/05/2017 à 19:49

Juste un détail : ce n est pas un auteur américain mais britannique

Mordhogor
30/05/2017 à 18:38

Euh, sinon, y'a Anansi Boys, autre livre de l'auteur se déroulant dans le même univers...

votre commentaire