Cannes 2017 : découvrez les bandes-annonces des films en compétition pour la Palme d'Or

Alexandre Janowiak | 16 mai 2017
Alexandre Janowiak | 16 mai 2017

Le Festival de Cannes se déroulera du 17 au 28 mai prochain. Cette année, 19 films seront en compétition pour la Palme d'Or. Tous ne se sont pas encore dévoilés mais certains nous ont déjà livrés des photos, extraits ou bande-annonces. Découvrez chacune d'entre elles ici accompagnées du synopsis du long-métrage.

 

Affiche 70e Festival de Cannes

 


WONDERSTRUCK

L'histoire de deux enfants, tous deux sourds, à différentes époques, l'un en 1927, l'autre en 1977. Ces deux enfants s'échappent de New York. Malgré le gouffre entre ces deux périodes, ils sont tous deux connectés par un mystère en attente de résolution.

Réalisé par Todd Haynes, avec Michelle Williams et Julianne Moore. Aucune date de sortie fixée en France.

  

  

OKJA

Durant dix merveilleuses années chez elle dans les montagnes de Corée du Sud, la jeune Mija a accompagné et pris soin de son grand ami Okja, un animal imposant. Mais tout change lorsque la firme multinationale familiale Mirando Corporation s’empare d’Okja et l’emmène à New-York où la PDG Lucy Mirando, obsédée par son image et par sa promotion, a de grands projets pour l’amie la plus chère de Mija. La jeune fille se lance alors dans une mission de sauvetage.

Réalisé par Bong Joon-ho, avec Tilda Swinton, Seo-hyun Ahn, Jake Gyllenhaal. Sortie prévue sur Netflix le 28 juin 2017. 

 

 

LES PROIES

En pleine guerre de Sécession, dans le Sud profond, les pensionnaires d'un internat de jeunes filles recueillent un soldat blessé du camp adverse. Alors qu'elles lui offrent refuge et pansent ses plaies, l'atmosphère se charge de tensions sexuelles et de dangereuses rivalités éclatent. Jusqu'à ce que des événements inattendus ne fassent voler en éclats interdits et tabous.

Réalisé par Sofia Coppola, avec Nicole Kidman, Elle Fanning, Kirsten Dunst, Colin Farrell... Sortie prévue en France le 23 août 2017

 

 

LE REDOUTABLE

Paris 1967. Jean Luc Godard, le cinéaste le plus en vue de sa génération, tourne La Chinoise avec la femme qu'il aime, Anne Wiazemsky, de 20 ans sa cadette. Ils sont heureux, amoureux, séduisants, ils se marient. Mais la réception du film à sa sortie enclenche chez Jean Luc une remise en question profonde. Mai 68 va amplifier le processus, et la crise que traverse Jean Luc va le transformer profondément passant de cinéaste star en artiste maoiste hors système aussi incompris qu'incompréhensible.

Réalisé par Michel Hazanavicius, avec Louis Garrel, Bérénice Bejo, Stacy Martin... Sortie prévue en France le 13 septembre 2017.

 

 

RODIN

À Paris, en 1880, Auguste Rodin reçoit enfin à 40 ans sa première commande de l’Etat : ce sera La Porte de L’Enfer composée de figurines dont certaines feront sa gloire comme Le Baiser et Le Penseur. Il partage sa vie avec Rose, sa compagne de toujours, lorsqu’il rencontre la jeune Camille Claudel, son élève la plus douée qui devient vite son assistante, puis sa maîtresse. Dix ans de passion, mais également dix ans d’admiration commune et de complicité. Après leur rupture, Rodin poursuit son travail avec acharnement. Il fait face au refus et à l’enthousiasme que la sensualité de sa sculpture provoque et signe avec son Balzac, rejeté de son vivant, le point de départ incontesté de la sculpture moderne.

Réalisé par Jacques Doillon, avec Vincent Lindon et Izia Higelin. Sortie prévue en France le 24 mai 2017.

 

 

L'AMANT DOUBLE

Chloé, une jeune femme fragile et dépressive, entreprend une psychothérapie et tombe amoureuse de son psy, Paul. Quelques mois plus tard, ils s'installent ensemble, mais elle découvre que son amant lui a caché une partie de son identité.

Réalisé par François Ozon, avec Jérémie Rénier et Marine Vacth. Sortie prévue en France le 26 mai 2017.

 

 

LE JOUR D'APRÈS

Areum s’apprête à vivre son premier jour de travail dans une petite maison d’édition. Bongwan, son patron, a eu une relation amoureuse avec la femme qu’Areum remplace. Leur liaison vient de se terminer.
Ce jour-là, comme tous les jours, Bongwan quitte le domicile conjugal bien avant l’aube pour partir au travail. Il n’arrête pas de penser à la femme qui est partie. Ce même jour, la femme de Bongwan trouve une lettre d’amour. Elle arrive au bureau sans prévenir et prend Areum pour la femme qui est partie...

Réalisé par Hong -Sang-soo, avec Kim Min-Hee, Hae-hyo Kwon, Kim Saeybuk. Sortie prévue en France le 7 juin 2017.

 

 

VERS LA LUMIÈRE

Misako aime décrire les objets, les sentiments et le monde qui l’entoure. Son métier d’audiodescriptrice de films, c’est toute sa vie. Lors d’une projection, elle rencontre un célèbre photographe dont la vue se détériore irrémédiablement. Naissent alors des sentiments forts entre un homme qui perd la lumière et une femme qui la poursuit.

Réalisé par Naomi Kawase, avec Masatoshi Nagase et Ayame Misaki. Sortie prévue en France le 20 septembre 2017.

 

 

HAPPY END

Un drame qui se déroule à Calais, autour d'une famille, avec la crise des réfugiés en fond.

Réalisé par Michael Haneke, avec Jean-Louis Trintignant, Matthieu Kassovitz, Isabelle Huppert... Sortie prévue en France le 18 octobre 2017.

 

 

120 BATTEMENTS PAR MINUTE

Début des années 90. Alors que le sida tue depuis près de dix ans, les militants d'Act Up-Paris multiplient les actions pour lutter contre l'indifférence générale. Nouveau venu dans le groupe, Nathan va être bouleversé par la radicalité de Sean.

Réalisé par Robin Campillo, avec Nahuel Perez Biscayart, Arnaud Valois, Adèle Haenel... Sortie prévue en France le 23 août 2017.

 

 

MISE A MORT DU CERF SACRÉ

Steven, brillant chirurgien, est marié à Anna, ophtalmologue respectée. Ils vivent heureux avec leurs deux enfants Kim, 14 ans et Bob, 12 ans. Depuis quelques temps, Steven a pris sous son aile Martin, un jeune garçon qui a perdu son père. Mais ce dernier s’immisce progressivement au sein de la famille et devient de plus en plus menaçant, jusqu’à conduire Steven à un impensable sacrifice.

Réalisé par Yorgos Lanthimos, avec Nicole Kidman, Colin Farrell, Alicia Silverstone... Sortie prévue en France le 1er novembre 2017

 

Photo Colin Farrell

 

LOVELESS

Boris et Genia sont en train de divorcer. Ils se disputent sans cesse et enchaînent les visites de leur appartement en vue de le vendre. Ils préparent déjà leur avenir respectif : Boris est en couple avec une jeune femme enceinte et Genia fréquente un homme aisé qui semble prêt à l’épouser... Aucun des deux ne semble avoir d'intérêt pour Aliocha, leur fils de 12 ans. Jusqu'à ce qu'il disparaisse.

Réalisé par Andrei Zviaguintsev, avec Djan Badmaev, Alexey Rozin. Sortie prévue en France le 20 septembre 2017.

 

Photo

 

LA LUNE DE JUPITER

Un jeune migrant se fait tirer dessus alors qu'il traverse illégalement la frontière. Sous le coup de sa blessure, Aryan découvre qu'il a maintenant le pouvoir de léviter. Jeté dans un camp de réfugiés, il s'en échappe avec l'aide du Dr Stern qui nourrit le projet d'exploiter son extraordinaire secret. Les deux hommes prennent la fuite en quête d'argent et de sécurité, poursuivis par le directeur du camp. Fasciné par l'incroyable don d'Aryan, Stern décide de tout miser sur un monde où les miracles s'achètent.

Réalisé par Kornél Mundruczó, avec Merab Ninidze, György Cserhalmi, Balsai Mónika. Sortie prévue en France le 1er novembre 2017.

 

 

 

THE SQUARE

Christian est un père divorcé qui aime consacrer du temps à ses deux enfants. Conservateur apprécié d’un musée d’art contemporain, il fait aussi partie de ces gens qui roulent en voiture électrique et soutiennent les grandes causes humanitaires. Il prépare sa prochaine exposition, intitulée « The Square », autour d’une installation incitant les visiteurs à l’altruisme et leur rappelant leur devoir à l’égard de leurs prochains. Mais il est parfois difficile de vivre en accord avec ses valeurs : quand Christian se fait voler son téléphone portable, sa réaction ne l’honore guère… Au même moment, l’agence de communication du musée lance une campagne surprenante pour The Square : l’accueil est totalement inattendu et plonge Christian dans une crise existentielle.

Réalisé par Ruben Östlund, avec Elizabeth Moss et Dominic West. Sortie en France, le 18 octobre 2017..

 

 

 

THE MEYEROWITZ STORIES

Le récit intergénérationnel d’une fratrie en conflit rassemblée autour de leur père vieillissant.

Réalisé par Noah Baumbach, avec Dustin Hoffman, Adam Sandler, Ben Stiller et Emma Thompson. Aucune date de sortie fixée sur Netflix en France.

 

Photo

 

GOOD TIME

Un braquage qui tourne mal… Connie réussit à s'enfuir mais son frère Nick est arrêté. Alors que Connie tente de réunir la caution pour libérer son frère, une autre option s'offre à lui : le faire évader. Commence alors dans les bas-fonds de New York, une longue nuit sous adrénaline.

Réalisé par Ben et Joshua Safdie, avec Robert Pattinson, Jennifer Jason Leigh, Barkhad Abdi, Sortie prévue en France le 20 septembre 2017.

 

 

 

UNE FEMME DOUCE

Une femme reçoit le colis qu’elle a envoyé quelques temps plus tôt à son mari incarcéré pour un crime qu’il n’a pas commis. Inquiète et profondément désemparée elle décide de lui rendre visite. Ainsi commence l’histoire d’un voyage, l'histoire d’une bataille absurde contre une forteresse impénétrable.

Réalisé par Sergei Loznitsa, avec Vasilina Makovtseva, Valeriu Andriuta, Sergeï Kolesov. Sortie prévue en France le 16 août 2017.

 

Affiche officielle

 

 

IN THE FADE

La vie de Katja s’effondre lorsque son mari et son fils meurent dans un attentat à la bombe. Après le deuil et l’injustice, viendra le temps de la vengeance.

Réalisé par Fatih Akin avec Diane Kruger. Aucune date de sortie fixée en France.

 

Affiche officielle

 

 

YOU WERE NEVER REALLY HERE

La fille d’un sénateur disparaît. Joe, un vétéran brutal et torturé, se lance à sa recherche. Confronté à un déferlement de vengeance et de corruption, il est entraîné malgré lui dans une spirale de violence...

Réalisé par Lynne Ramsay, avec Joaquin Phoenix, Aucune date de sortie fixée en France.

 

Tout savoir sur Le Musée des merveilles

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Cervo
17/05/2017 à 11:05

Punaise, Dirty "j'en ai des grosses mais tout le monde rigole dès que je les montre" Harry a encore frappé.

Dur.

En plus c'est chaud, le mec il prend tout le monde en culture G t'as vu.

C'est sûrement pour ça qu'il est pas foutu de tenir un raisonnement correct plus de trois phrases. Culture, confiture, étalement, tout ça tout ça.

Baby Jane
16/05/2017 à 17:45

Et chacun doit jouer sa pauvre partition, avec plus ou moins d'humilité effectivement.

Dirty Harry
16/05/2017 à 17:34

De rien Baby Jane, faut bien faire vivre le site.

Baby Janes
16/05/2017 à 17:18

Bingo.
Il a rempli son rôle, comme d'hab, à la virgule près.

Dirty Harry
16/05/2017 à 17:00

raaaaa comme j'aime voir les réactions indignées de mes contemporains...vous êtes des clichés vivants (et tellement prévisibles). Hop je reprend un verre de Cotes-roties 1986 en me délectant de ma supériorité naturelle... (et je note ici d'avance que le film choisi pour la palme sera...dans la lignée politique que je chambre gentiment...)
(@ Cervo "ne connait rien à rien" je prend tout le monde ici niveau culture G)

Baby Jane
16/05/2017 à 14:26

Bien dit Cervo.

Attention, Dirty Harry qui se félicite d'échauffer les esprits petits avec un petit mot humoristique et satisfait dans 3...2...1...

Cervo
16/05/2017 à 14:11

Là où Dirty Harry est génial dans sa lecture ultra-systématique, c'est qu'elle révèle qu'il est un gros inculte.

Le seul film qui trouve grâce à ses yeux, c'est Le Redoutable, film qui va justement causer du Festival de Cannes 1968, soit l'époque où le Festival et ses stars (Godard brodel) étaient justement beaucoup plus politique qu'aujourd'hui. Rappelons que le "camp du bien" qui lui fait horreur avait justement sabordé le festival cette année là.

Le mec n'est même pas foutu de voir que le Taxi Driver qu'il cite fait partie de ce corpus. N'a même pas remarqué qu'il y a un film de braquage avec Pattinson, en mode cinéma seventies. Le type te parle d'art soviétique à propos d'un festival qui invite des artistes du monde entier, et met régulièrement en avant les films de Mendoza, soutien affiché du chef d'état Philippin, pas franchement dans le "camp du bien".

Bref, le mec ne connaît rien à rien, se pogne sur F.desouche, a deux trois éléments superficiels de concepts à balancer, qui ne masquent ni son ignorance crasse, ni sa terreur panique de tout ce qui reflète autre chose que la domination qu'il fantasme.
Après c'est rigolo hein.

Baby Jane
16/05/2017 à 13:45

Ou comment plaquer ses petites obsessions par principe, en omettant que le cinéma a continuellement mis en lumière et en perspective les sujets de son époque, comme le grand miroir qu'il est.

Dirty Harry
16/05/2017 à 13:13

ah lala comme je regrette Cannes avant les années 2000, période où le sujet comptait moins que la réalisation, aujourd'hui ça devient tellement cliché cet "engagement" (qui fait de plus en plus Art Soviétique où il est de bon ton de parler de ce qui plait au "Parti du Bien" : place de la femme, LGBT, et migrants pour presque tous les films (ouf le Redoutable m'a l'air une bulle rafraichissante). Dire qu'il y eut une époque où des films comme Pulp Fiction ou Taxi Driver ne nous saoulait pas avec leur coté "vous reprendrez bien une dose de mauvaise conscience ?"

votre commentaire