Valerian : Luc Besson explique pourquoi il refuse d'aller à Cannes !

Mise à jour : 29/04/2017 11:02 - Créé : 20 mars 2017 - Sophie Sthul
Valerian et la Cité des Mille Planètes - Luc Besson
20 réactions

Avec son budget colossal et ses ambitions de SF grand public française, certains voyaient déjà le Valerian de Luc Besson en ouverture du Festival de Cannes. Mais le réalisateur ne veut pas entendre parler.

Interrogé par le Hollywood Reporter, le metteur en scène a expliqué qu’il n’avait aucunement pour projet de fouler le tapis rouge avec une copie de Valerian sous le bras. Et la raison est toute simple : le blockbuster frenchy sort trop tard pour se la jouer Cannois.

 

Photo Dane DeHaan, Cara Delevingne

  

« Je termine le film à la fin du mois de mai, au début du mois de juin. Nous n’avons jamais ne serait-ce qu’envisagé Cannes, parce que la sortie est programmée pour juillet. J’ai fait l’ouverture de Cannes avec Le Cinquième Elément, mais généralement, c’est ce qu’on fait quand on enchaîne directement avec la sortie, le jour-même ou le jour d’après. Entre mai et juillet, l’écart est trop grand. Même si  nous étions prêts, nous n’irions pas. »

Et si les raisons invoquées par Luc Besson paraissent frappées au coin du bon sens, tant il est vrai que les films d’ouverture sont traditionnellement de grosses machines appelées à sortir très prochainement, mais on se dit que vu l’enjeu financier colossal pour Europacorp,  le producteur n’est peut-être pas désireux de prendre de le risque d’une gifle critique comparée à celle reçue il y a fort longtemps par Le Grand Bleu.

 

Photo Dane DeHaan

 

commentaires

rarara78rara 21/03/2017 à 20:29

je pense que Besson compte surtout sur le marché chinois pour ce rembourser , il y a au casting Kris Wu qui est plutot connu la-bas comme une étoile montante et un certain Alexandre Nguyen qui est asiatique aussi ... et les chinois son plutot friand de space-opéra donc on croise les doigts pour qu'il péte le box office chinois mais il aurait du ajouter donnie yen au casting et c'etait le succés assuré comme rogue one ou triple x 3

Widay 21/03/2017 à 19:03

Pourvu qu'il garde son inventivité et sa décontraction et le succès sera assuré !

Abibak 21/03/2017 à 18:05

Le grand bleu, Léon, Nikita, 5em élément. Des classiques du cinéma Français.... Laissons lui une chances avant de le descendre

JENNA HAZE 21/03/2017 à 12:32

Le Pape, le Nabab, le Seigneur ... quinine le plus Grand Empereur de la pellicule ... et du fric ;)

corleone 21/03/2017 à 11:27

Ce casting sent vraiment très très mauvais.

david 21/03/2017 à 11:08

Suis-je le seul à penser que ce film peut tout simplement faire couler Europacorp ? Entre le budget (200M, hors promo), l'absence d'un distrtibuteur d'envergure (universal pour lucy) pour l'exploitation mondiale et d'acteurs "connus" au générique, sans oublier les films aux univers assez proches (star wars, les gardiens 2),et sans même prendre en considération l'éventuelle qualité du film, je reste très sceptique quant à sa réussite commerciale. La date de sortie France me semble pas non plus idéale (milieu d'été) et il sera surtout confronté directement à SpiderMan, Dunkerque, la planète des singes:suprématie, cars 3 ou la tour sombre. Quand on sait aussi que les plus gros cartons (+ de 500 M$, chiffres que le films doit au moins atteindre) au BO monde ces dernières années ne concernent que des films d'animation ou des suites de franchises, je pense que Valérian peut être un échec retentissant et finalement un coup dur pour le cinéma français.

Seb 21/03/2017 à 10:07

Il y a quand même quelque chose de paradoxal avec Luc Besson. Le gars a commencé comme un obscur assistant réalisateur, puis s’est imposé comme l’un des grands réalisateurs français des années 80 et 90, il a réussi à s’exporter à l’international – ce qui est sacrément rare dans le cinéma français – et au final, dans les années 2000 et 2010, s’est avéré être un producteur et un distributeur compétent, en ce sens que ses productions sont vus. Ca impose quand même un certain respect.

Alors OK, moi aussi je n’aime pas Lucy et je trouve que les Taken et autres Transporteurs ne volent pas haut, mais ça fonctionne à l’international, y compris sur des marchés hermétiques au cinéma français comme la Chine, et ça permet de financer des projets comme la Cité du Cinéma et son école (oui, oui, son école !!), qui permettent d’entretenir un savoir-faire et des métiers dans le domaine cinématographique qui ont tendance à disparaître en France. Besson aurait pu investir son pognon ailleurs, genre dans un énième yatch, faut donc lui reconnaître un certain mérite et une vraie volonté d’aider le cinéma français. Par ailleurs, ça finance des films comme Valérian.

A ce sujet, même si le casting m’inquiète un peu, je me souviens du 5ème élément, qui était très réussi et était visuellement déjà très proche de l’univers de Mezières. Ca augure quand même de quelque chose d’intéressant, puisque Besson semble déjà maîtriser le sujet.

Enfin, concernant Cannes, tu m’étonnes que le gars ne veuille pas y paraître : il s’y est toujours fait étriller et ce dès 1988 avec le Grand Bleu, pourtant succès commerciale et considéré aujourd’hui comme un classique des années 80.

Vinnie Terranova 21/03/2017 à 09:53

C'est simple. Les gens qui n'aiment pas Besson sont des aigris qui n'ont rien foutu de leurs vies et supportent pas de voir d'autres reussir. C'est pathétique, il y'a que les francais pour crucifier un Français.

postman 21/03/2017 à 09:04

aller à Cannes pour se faire défoncer ?
Pas fou le Besson...

Joe Staline 21/03/2017 à 08:37

@Euh!
"(on a bien compris pour qui t'allais voter d'ailleurs au passage)"
Ah. Et il vote qui ? Je ne vois pas.
Mais vu tes talents d'analyste, faut tout de suite ouvrir une agence de profiler mon gars. Tu gâches tes compétences en restant ici ...

Plus

votre commentaire