Le reboot de Spawn sera "sale" et "sombre"

Christophe Foltzer | 7 mars 2017
Christophe Foltzer | 7 mars 2017

Personnage culte des comics indés des années 90, on ne peut pas vraiment dire que Spawn ait eu droit à un film à sa stature, loin de là même. Mais, qu'on s'y prépare, son grand retour risque d'être sacrément marquant.

Non parce que bon, vu qu'on est entre nous, autant être honnêtes quoi, le Spawn de 1997, c'est un peu la honte quand même avec son histoire en carton, ses effets spéciaux dignes des premières cinématiques de la PlayStation et son PG-13 qui n'avait rien à faire là. Quand on parle d'adaptation du comics, on préfère de loin se tourner vers la série HBO, autrement plus fidèle, sombre et meilleure et sortie quasiment à la même époque.

Alors c'est sûr, on a plus ou moins un compte à régler avec la NewLine concernant Spawn et nous ne sommes pas les seuls puisque le créateur du personnage, Todd McFarlane, l'a toujours mauvaise depuis 20 ans et oeuvre pour que son héros revienne sur grand écran dans les meilleures conditions.

 

Photo 2 Spawn

 

Un nouveau film Spawn, on en parle quand même depuis quelques années et bien qu'on nous le promette sans concessions, on ne voit toujours rien venir. Faut dire aussi que le personnage est à priori moins vendeur qu'un Wolverine ou un Batman mais on est persuadés qu'il a encore un énorme potentiel, si toutefois les choses sont faites correctement. Et ça tombe bien, c'est exactement ce qu'ambitionne McFarlane, qui a décidé qu'on n'est jamais mieux servi que par soi-même et qui ambitionne donc de réaliser lui-même le film. Un nouveau long-métrage qui pourra d'ailleurs voir le jour, on vous le donne Emile, grâce aux succès récents de Logan et Deadpool, comme le réalisateur vient de le confier dans une vidéo publiée sur Twitch et extraite de sa récente intervention lors du Emerald City Comic-Con à Seattle :

"Ecoutez, c'est très simple. Le film sera un film classé R très sombre. Là, vous allez les PG-13, là vous avez Deadpool et ici, vous avez Logan. Nous allons clairement dans cette direction. Cela va être sombre et cela va être sale."

 

Photo Spawn

 

Mais les choses ne risquent pas d'être aussi simples que prévues, tout simplement parce que Todd McFarlane n'a aucune expérience dans le domaine de la réalisation et qu'on voit mal un studio lui filer des centaines de millions de dollars sans aucune garantie. Heureusement, il a la solution, comme il l'a exposé au micro de ComicBook.com :

"Je savais que je devais garder l'histoire et le budget serrés pour qu'une fois à Hollywood je puisse dire que j'allais le mettre en scène, que c'était non négociable et que s'ils n'étaient pas d'accord, la conversation était terminée. Ils ont compris les enjeux et se sont dit que ce n'est pas comme s'ils allaient me donner 100 millions. Je leur en ai demandé 10, pour pouvoir faire mon petit film d'horreur et voir si l'on peut terroriser quelques personnes. On a déjà fait ça des tonnes de fois."

Résultat des courses, si on attend toujours une confimation officielle du projet, on se dit que cette approche est probablement la meilleure, l'enjeu financier n'étant pas capital, il permettra sans doute à McFarlane de faire le film comme il le souhaite. Et c'est tout ce qu'on attend. Maintenant, faut aussi qu'il sache réaliser, mais c'est un autre débat.

 

Tout savoir sur Spawn

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

cepheide
07/03/2017 à 13:16

il a realisé le clip suivant https://www.youtube.com/watch?v=2YK2E0RS3bA

Amnorian
07/03/2017 à 13:13

IL avait présenté son scénario de spawn comme un scénario d'anticpation ou d'horreur ou spawn n'était jamais présenté réellement et toujours craint. Du coup, moins de sfx à réaliser...

Euh!
07/03/2017 à 12:14

10 !? Ca ça suffir à faire un spawn en cgi ?

votre commentaire