Joss Whedon explique enfin pourquoi il n'a pas pu faire son Wonder Woman

Christophe Foltzer | 23 février 2017
Christophe Foltzer | 23 février 2017

La galaxie des films de super-héros doit beaucoup à Joss Whedon. Et bien avant qu'il ne réalise Avengers. En effet, c'est grâce à ses histoires et à son ton si particulier qu'ils nous a tous mis dans le bon état d'esprit pour ce que nous vivons actuellement.

Parce qu'il est certain que le monde des super-héros au cinéma ne serait pas ce qu'il est sans l'apport de Joss Whedon. Il suffit de voir à quel point il a posé les bases de la dynamique entre les personnages dans Avengers pour s'en convaincre, dynamique que d'autres ont essayé de copier par la suite sans jamais y parvenir. Mais Whedon n'a fait qu'appliquer la même méthode que pour ce qu'il faisait avant avec Buffy ou Firefly. En plus de dépeindre à chaque fois des personnages féminins forts et profonds, couplés à des hommes qui faisaient tout pour masquer leurs failles.

 

Affiche Gal Gadot

 

Avec un tel pedigree, il semblait plutôt logique qu'il s'attaque aux super-héros au cinéma et si on est très content qu'il ait fait Avengers, on l'aurait plus vu aux commandes d'un film comme Wonder Woman, peut-être parce qu'il venait juste de terminer Buffy. Et ça tombe bien, c'est exactement ce qui était prévu il y a une dizaine d'années, jusqu'à ce que le projet tombe dans les limbes pour une raison que nous n'identifions pas vraiment.

C'est pour cela qu'en marge de la promotion naissante du nouveau Wonder Woman, Empire est allé tiré les vers du nez du réalisateur pour savoir ce qui s'était passé :

"J'ai travaillé très dur sur ce film et il comptait énormément pour moi. Mais je ne sais pas si ce que je faisais s'intégrait bien à la vision du studio. J'avais un angle d'approche du film que personne n'aimait. Nous voulions vraiment faire des films différents et cela n'aurait jamais fonctionné dans ces conditions."

 

Photo Gal Gadot

 

Quelle pouvait bien être cette vision si particulière de l'Amazone qui ne contentait ni Warner, ni DC ? Il semblerait que la version Joss Whedon de l'héroïne se déroulait de nos jours et que Diana quittait son île en compagnie de Steve Trevor pour se confronter aux problèmes du monde réel, notamment le trafic de drogue. Sûr que c'est moyennement héroïque comme point de départ.

Mais bon, tout est rentré dans l'ordre puisque Wonder Woman arrivera sur nos écrans le 7 juin prochain et qu'elle devra à elle seule sauver le DCU, plutôt mal en point en ce moment.

 

Affiche Gal Gadot

Tout savoir sur Wonder Woman

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Bulma
23/02/2017 à 23:36

Pas comme toi ...! O bègue

corleone
23/02/2017 à 22:36

Au moins lui, sait raconter une histoire.

Zanta
23/02/2017 à 15:30

A ce stade, que Whedon se recrédibilise avec un projet original - son film d'horreur pendant la 2 GM - puis le monde des superhéros n'attend que lui.
Pourquoi pas un one-shot chez les X-Men ? Il a déjà écrit pour les comics, a bossé en script doctor sur le premier film, et a déjà fait part de sa volonté de faire un film sur Kitty Pride, avec Ellen Page (qui elle aussi aimerait revenir développer un peu son perso.).
Bon, même si Kevin Feige risque de faire la gueule...

votre commentaire