Wonder Woman : Patty Jenkins raconte "la guerre interne" pour réussir à faire le film

Maya Boukella | 4 janvier 2021 - MAJ : 04/01/2021 12:03
Maya Boukella | 4 janvier 2021 - MAJ : 04/01/2021 12:03

Patty Jenkins révèle que les coulisses de Wonder Woman ont été le lieu d'une "guerre interne" contre les producteurs.

Fin 2020, le cataclysme HBO Max a été l'occasion d'un déferlement de réactions ayant pour objet Warner Bros.. Plusieurs réalisateurs (Christopher NolanDenis Villeneuve) se sont exprimés et Patty Jenkins, en pleine promotion de Wonder Woman 1984n'avait pas fait exception. Dans son cas, le paramètre du genre venait s'ajouter à un programme de relations tumultueuses avec le studio, organisées autour de films qui sont autant de bulldozers financiers.

 

Photo Danny Huston, Gal GadotPrête à dégainer au moindre faux pas 

  

Quelques jours après la sortie de WW84, les hostilités ont repris. Cette fois, Patty Jenkins s'est attaquée aux origines de ses problèmes avec le studio, en révélant sur le podcast WTF de Marc Maron que leur collaboration sur Wonder Woman était devenue une véritable "guerre interne". Dès 2004, Jenkins a exprimé son souhait de réaliser le film. Ce n'est qu'en 2007 que sa demande a abouti - et encore. La confiance de Warner était encore loin d'être acquise. Selon elle, le studio ne voulait pas qu'elle apporte d'idées neuves, mais seulement qu'elle exécute les leurs :

"Ils voulaient que je me promène sur le plateau en tant que femme, tout en gardant leur histoire et leur vision. Et mes idées ? Ils ne voulaient même pas lire mon scénario. Il y avait une telle méfiance à l'égard d'une autre façon de faire les choses et d'un autre point de vue. Quand j'ai rejoint Wonder Woman pour la première fois, je me suis dit : 'Faisons les choses autrement'.

Les femmes ne veulent pas voir ça. Je suis une fan de Wonder Woman, ce n'est pas ce que nous recherchons. Ils étaient nerveux que ce ne soit pas viable. Ils étaient tous effrayés par les films de superhéros féminins qui avaient échoué, même les plus petits, et aussi par le fait que Christopher Nolan réalisait le film The Dark Knight, donc je pense qu'ils essayaient juste de comprendre ce qu'ils faisaient avec DC à ce moment-là.

 

Photo Robin WrightMeuf déterminée

  

Il y a eu un moment où ils voulaient faire une histoire pour laquelle je n'étais pas la bonne personne, alors je suis partie en disant : 'Ça ne peut pas être moi', et ils ont engagé quelqu'un d'autre (Michelle McLaren) pour un petit moment. Je leur ai dit quel genre de film je voulais faire. J'ai dit : 'Je ne pense pas que ce soit l'histoire que vous devriez raconter avec Wonder Woman' (...)"

Énième revirement, Jenkins a expliqué qu'en 2011, le studio l'a finalement contactée, de manière définitive cette fois :" En fait, tu veux le faire à ta façon ? Et boum, j'ai fait le film. (...) Le moment est finalement venu." Le studio venait alors de se séparer de Michelle MacLaren. Toutefois, Patty Jenkins a dressé le portrait d'un studio incapable de savoir ce qu'il voulait puisqu'ils avaient "environ 30 scripts", a-t-elle expliqué :

"Pendant cette période, il y avait tellement de scénarios que je pouvais en voir écrits sur les murs. C'était une guerre interne à tous les niveaux, autour de ce que Wonder Woman devait être."

Le plus fou dans cette histoire, c'est sans doute le fait que la version de Patty Jenkins sur la genèse du long-métrage a changé en cours de route, puisqu'en 2017, elle décrivait une entente tout à fait cordiale avec le studio. De quoi brouiller les pistes... Quoi qu'il en soit, Wonder Woman 1984 est bien réalisé par Jenkins, et il sortira bien en salles en France courant 2021. Quant à Denis Villeneuve et Christopher Nolan, leurs coups de gueule contre Warner sont disponibles ici.

Tout savoir sur Wonder Woman

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
MuheCah
06/01/2021 à 11:45

Cette réalisatrice se pense un génie et le centre du monde elle voudrait que l'univers tourne autour d'elle. Quand on voit son travail on se dit que c'est vraiment beaucoup de prétention pour bien peu de qualitées.

Ramsay Bolton le coupeur de pénis ???? express !!!!
05/01/2021 à 18:22

Dans tous les cas elle sera la pour le 3ème films Wonder Woman..... j'espère qu'il sera mieux, parce que 1984 c'est pas fou fou.... Alors que le premier était vraiment trop bien ^^ genre l'ambiance, la première guerre mondiale, Steve Trevor Ect... celui de 2017 était super intéressant ^^ à mon avis le covid y est pour quelque chose... Bien dommage d'avoir gâché le 2eme opus...

Simon Riaux - Rédaction
05/01/2021 à 02:28

@confinator

Même pas, le fait que vous sachiez que certains journalistes l'ont vu témoigne d'ailleurs du fait qu'il n'y a pas d'embargo.

La vérité est plus simple et anecdotique. Les projections étaient programmées, la première a eu lieu (traditionnellement réservée à la presse écrite, qui a besoin de plus de temps, because impression et rythme mensuel ou hebdo), et quand la décision de ne pas réouvrir les salles s'est profilée, les suivantes ont été annulées.

Du coup... bah on ne l'a pas vu. Et on n'en parlera pas avant qu'il nous soit montré.

confinator
05/01/2021 à 00:29

Ha si! le film a été montré à la presse française puisque Stéphane Guedj du Point l'a vu (et bien avant sa diffusion sur des sites illégaux).
On est plutôt dans un cas d'embargo là.

Rayan Montreal
04/01/2021 à 21:22

#ReleaseThe30ScriptsCut

Simon Riaux - Rédaction
04/01/2021 à 20:10

@Gloss

Bah comme le film n'est toujours pas sorti en France ni n'y a été montré à la presse...
Pour les coups de gueule, il vous suffit de cliquer sur leurs noms orangés ;)

Gloss
04/01/2021 à 20:07

"Quant à Denis Villeneuve et Christopher Nolan, leurs coups de gueule contre Warner sont disponibles ici."

Bah où ça?

Sinon, ne le prennez pas mal, mais on attend toujours la critique du deuxième volet.

fhan
04/01/2021 à 17:08

J’adore cette réalisatrice: elle se regarde le nombril et se permet de tout juger et de tout critiquer. Qu’elle commence par réaliser des films à peu près correct, après elle peux dire ce qu’elle veux

Jponx
04/01/2021 à 16:54

Bah elle aurait du partir le film et d'une nullité niveau histoire et actions et je parle même pas des effets spéciaux

T.
04/01/2021 à 16:15

Vu la tronche du second, que j'ai vraiment eu du mal à terminer, je me tairais à sa place car elle a de la chance d'être à ce poste vu la qualité (médiocre) de ce qu'elle réalise.

Plus
votre commentaire