Golden Globes : critiqué par Meryl Streep, Donald Trump tâcle l'actrice "la plus surestimée d'Hollywood"

Jacques-Henry Poucave | 9 janvier 2017
Jacques-Henry Poucave | 9 janvier 2017

Comme on pouvait s’y attendre, les artistes ont profité des Golden Globes pour tirer sur Donald Trump. Et comme d’habitude, il leur a répliqué immédiatement.

La charge la plus violente est sans doute venue de Meryl Streep, qui a rappelé combien elle était désolée par l’attitude du président élu à l’égard des minorités, des ressortissants étrangers, rappelant que son imitation d’un journaliste handicapé en plein meeting lui avait fendu le cœur.

Evidemment, Donald Trump ne s’en est pas laissé compter. N’écoutant que ses doigts, son ego et sa perception limitée du réel, le milliardaire s’est empressé de rappeler au monde que Meryl Streep n’était qu’une comédienne de seconde zone.

 

 

 

 

« Meryl Streep, une des comédiennes les plus surestimées d’Hollywood, ne me connaît pas mais m’a attaqué la nuit dernière, pendant la cérémonie des Golden Globes. C’est un laquais d’Hillary et elle a perdu gros. Pour la 100ème fois, je ne me suis jamais « moqué » d’un journaliste handicapé (je ne ferais jamais ça),  j’ai simplement montré combien il s’était tortillé après avoir modifié une histoire vieille de 16 ans, qu’il a retouchée pour donner une mauvaise image de moi. Encore une preuve de la malhonnêteté des médias. »

On aimerait bien voir ce genre de clash extrêmement constructif chez nous. Un gros tweet-clash entre Jean-Luc Mélenchon et Gérard Depardieu, ça aurait de la gueule.

 

Photo Meryl Streep

Tout savoir sur Meryl Streep

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

MystereK
11/01/2017 à 07:56

"Après entendre un acteur parler politique ça reste aussi risible qu'entendre un chanteur de variété parler du taux directeur de la monnaie pour une banque centrale..."

Sauf que tout le monde est apte à parler politique, surtout dans un pays démocratique où tout le monde est censé exprimer son opinion, et que beaucoup d'acteurs s'engagent dans la politique très concrètement, certains non pas pour être élu, mais par des actins ciblées, d'autres ont été élus aux chambres, un certain Arnold est devenu gouverneur, et un certain Reagan... président .

A cela il faut ajouter que M. Trump, pour le moment, n'a pour le moment pas plus d'expérience politique que Mme Streep. Il n'a jamais excercé aucun manadat, ne s'est jamais engagé. Il n'a fait que participer à des élections présidentielles sous différentes banière. Son expérience politique ne va commencer que le 20 janvier 2017.

"Trump (le working Hero américain qui construit de ses mains son "rêve" "

Absolument pas, Donlad Trump a hérité de sa fortune, il l'a même malmenée un certain temps. C'est un col blanc, pas du tout un Working Class hero, un homme d'affaire, pas un artisan ou un ouvrier, entouré d'une ribambelle d'avocats et de conseiller.

D'in côté Mme Streep est factuelle, de l'autre M. Trump porte totalement des jugements sur les personnes. La manière de débattre est différente, comme ici où certains, à cout d'arguments ne savent plus qu'utiliser l'insulte et se ridiculisent complètement, parce qu'évidment c'est plus facile de se moquer des gens et des les rabaisser que de discuter normalement en argumentant et reconnaitre que, de temps en temps, on a tort.

Je n'aime pas M. Trump, mais on verra ce qu'il fera pour l'Amérique et pour le Monde. On peut être surpris, comme pour un film, il faut voir avant de critiquer. J'espère que pour le bien de tout le monde, il se débrouillera mieux que jusqu'à aujourd'hui. On en reparlera dans quelques temps.

corleone
11/01/2017 à 06:53

Toutes les pom-pom girls du bahut sont de sortie on dirait! Allez les filles ! Du cran ! Personne vous entends là ! CRIEZ PLUS FORT.

Copeau
10/01/2017 à 17:50

Je suis d'accord avec Cervo et j'irai même plus loin : ceux qui soutiennent Trump en fantasmant cette violence et cette vulgarité qui le caractérisent sont en réalité des gars complexés soit par leur micro-pénis, leur musculature de frite ou par leur incapacité à se sentir en sécurité dans leur vie pourrie. Bref, des pauvres types quoi...

Cervo
10/01/2017 à 12:14

La comédie continue.

D'où Streep donne-t-elle une leçon de morale ? Son intervention n'a rien à voir avec la morale. Et ne s'attaque pas à quiconque sinon Trump.

Elle indique que le comportement du type lui fait froid dans le dos. C'est son droit le plus absolu.

Trump, alors "simple" milliardaire poursuivi dans un peu plus d'une centaine d'affaires judiciaires (excusez du peu) se permettait bien de diffamer gravement le président du moment, Obama. Personne ne s'est levé en France pour réclamer qu'il se taise.

Pourquoi faudrait-il donc que Streep, parce qu'elle rappelle qu'un comportement indigne est un comportement indigne, se taise ?

tout simplement parce que Trump appelle logiquement l'avènement de ceux qui le vénèrent : ceux qui fantasment une violence de cour d'école, que la société ne leur autorise pas (ou leur constitution physique). ils rêvent soudain de voir leur champion leur offrir l'opportunité de devenir les hommes qu'ils se savent incapable de devenir par eux-mêmes.

Vinnie
10/01/2017 à 10:30

Le débat Fillon-Valls a déjà commencé sur Écran Large. Suivez mon regard. LOOOOLLLL

Satan Lateube
10/01/2017 à 09:55

Que chacun reste dans son pré et les moutons seront bien gardés.
Marre de ces acteurs qui veulent donner des leçons de morale et distribuer des bons points.

corleone
09/01/2017 à 23:25

Sweet l'eunuque lèche-cul .

Kiddo
09/01/2017 à 22:57

That's my boy...
Trump would be proud.
En manipulant les simplets comme toi, on arrive toujours a ce que l'on veut.
S'il te plait, ne t'arretes pas.

corleone
09/01/2017 à 22:27

Non. Je peux le voir d'ici. Déjà pour ça il faudrait avoir quelque chose en bas mais comme t'as rien, c'est toujours si fastoche trop brave et si courageux et couillu le vieux croulant baveux de palucher ainsi son pauvre micro-cerveau derrière son petit clavier, c'est si accablant que j'en grelotte tellement. En même temps c'est très flatteur d'avoir le cul autant scruté par un fana parmi tant d'autres! Allez lèche moi le cul tant que t'en as encore l'occasion mon toutou, mon pauvre! Le jour où t'auras la chance de savoir qui je suis ou peut-être de m'avoir en face de toi, je pense bien que tu te desintegreras sans que je ne te touche.

hyper
09/01/2017 à 22:04

la politesse et la maturité ont du mal a percé dans ce sites

Plus

votre commentaire