Simetierre fête ses 27 ans avec un documentaire qui s'annonce hallucinant

Christophe Foltzer | 22 avril 2016
Christophe Foltzer | 22 avril 2016
Image 267590
2

Les années ne semblent pas avoir de prise sur lui, les modes non plus d'ailleurs, Simetierre adapté, du roman du même nom de Stephen King, est toujours aussi terrifiant quasiment 27 ans après sa fabrication. Et il était temps de savoir pourquoi.

Même si on n'arrête pas de se plaindre, les cinéphiles connaissent mine de rien une très belle période actuellement. Entre restaurations de vieux classiques et documenaitres exceptionnels sur des chefs-d'oeuvre, le vrai cinéma se bat pour qu'on n'oublie pas son histoire. Et c'est tant mieux. Alors forcément, quand vient le tour du grand Simetierre, on trépigne d'impatience.

Parce qu'il faut bien l'avouer, 27 ans après sa sortie ciné aux USA, le film de Mary Lambert est toujours une sacrée performance et occupe encore la tête de liste dans le top des adaptations de Stephen King au cinéma. Un film noir, dur, éprouvant, terriblement mélancolique, qui semble parcouru et porté par une grâce morbide comme on ne la voit que rarement dans ce genre de films. Et, rétrospectivement, sa réalisatrice, Mary Lambert, n'a jamais fait mieux de toute sa carrière. Bref, le monde se divise en deux catégories : il y a les gens qui ont vu Simetierre et puis, il y a les autres.

Phot Unearthed and Untold

Nous sommes d'autant plus surexcités quand nous apprenons que pour fêter l'anniversaire de la sortie du film, un long documentaire analytique va lui être consacré. Intitulé Unearthed and Untold : The path to Pet Sematary, il nous promet de tout nous dévoiler sur la fabrication du roman et du film, à grands coups d'interviews des acteurs et de l'équipe technique, d'images d'archives du tournage et même des interventions des vraies personnes à l'origine de l'histoire puisque King s'est inspiré d'un vrai cimetière d'animaux géré par une petite fille pour échafauder son chef-d'oeuvre.

Le documentaire est prévu pour le mois d'octobre prochain aux USA, et il est évident que nous y reviendrons, tant nous militons pour que le plus grand nombre voit ce chef-d'oeuvre absolu du film de trouille à l'ancienne.

 

commentaires

Rahan les tape
22/04/2016 à 12:45

Vu également et pas de quoi fouetter un chat même revenu d'entre les morts, préférez le bouquin de King, pour le coup chef-d'oeuvre (émouvant) de l'horreur.

drocmerej
22/04/2016 à 11:56

Je l'ai revu il n'y a pas longtemps et franchement je me permet de modérer votre enthousiasme. "Chef d'oeuvre" est carrément exagéré à mon avis. La dimension psychologique est assez mince et ça n'est pas tellement "éprouvant". Peut-être est-ce dû au fait que j'adore le roman.
(pour ma défense, j'aime autant le roman The Shining que le film de Kubrick qui est carrément une autre histoire à mon avis)

votre commentaire