Wes Craven, le papa de Freddy Krueger et de Scream, est mort

Christophe Foltzer | 31 août 2015
Christophe Foltzer | 31 août 2015

Peu de réalisateurs peuvent se targuer d'avoir autant marqué le cinéma d'horreur que Wes Craven. Aujourd'hui, Freddy est orphelin.

C'est avec surprise et tristesse que nous apprenons le décès de Wes Craven, à l'âge de 76 ans des suites d'une tumeur au cerveau ainsi que l'a annoncé sa famille dimanche dernier.

Mondialement connu pour avoir donné naissance au boogeyman Freddy Krueger dans Les Griffes de la Nuit et la série des Scream, le maître de l'horreur ne peut pas se retrouver limité à ces deux seuls titres tant il a oeuvré dans des zones que peu de ses confrères avaient touché jusqu'ici. Diplômé de philosophie, Wes Craven abordait le genre sous un angle volontiers psychanalytique et symbolique, traitant des grandes questions de la peur, de la frontière entre le fantasme et la réalité dans de multiples films plus ou moins réussis.

Mais Craven avait également d'autres ambitions et s'est rapidement retrouvé prisonnier de son succès, lui qui voulait aborder d'autres genres. Et lorsque ce fut le cas avec La Musique de mon coeur et le flop qui s'en suivit, on lui fit comprendre qu'il ferait du cinéma d'horreur et rien d'autre.

Papa de plusieurs figures cultes du genre (les dégénérés de La Colline a des yeux, les violeurs de La Dernière Maison sur la gauche, Freddy évidemment, Ghostface, Horace Pinker de Shocker et bien d'autres...), Wes Craven se renouvelait sans cesse avec plus ou moins de bonheur mais ne cédait jamais à la facilité même quand il réalisait les films les plus improbables (et sa filmo en contient un certain nombre). Nous vous conseillons particulièrement le formidable Serpent and the Rainbow, alias L'emprise des ténèbres, probablement son meilleur film avec le premier Freddy.



Ce que l'on retiendra de Wes Craven, c'est avant tout cette démarche intellectuo-métaphysique de l'horreur, couplée à une vision pop-corn qui essayait de capter l'essence de son époque pour en tirer ce qui lui faisait peur sans qu'elle se l'avoue. Bref, c'est un grand monsieur qui nous quitte aujourd'hui, malgré une carrière en dents de scie.

See you in space, cowboy.

Tout savoir sur Les Griffes de la nuit

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
fred Charles krueger
04/09/2016 à 20:56

Il a abordé le cinéma d'horreur avec un tel recul,une telle originalité.A tors ou raison freddy restera un ovni.welcome in my world.merci pour ttes ses rêves devenus cauchemars ^^.Rest in Peace

wolverine
31/08/2015 à 16:57

Nan le papa de Freddy est mort !!! J'y crois pas !!! Il y a eu James Horner, et maintenant Wes Craven, le cinéma americain s'endeuille de plus en plus cette année !!! Paix a ton ame Wes, que Freddy ne viennent pas hanter tes reves !!!

wolverine
31/08/2015 à 16:55

Nan le papa de Freddy est mort !!! J'y crois pas !!! Il y a eu James Horner, et maintenant Wes Craven, le cinéma americain s'endeuille de plus en plus cette année !!! Paix a toi Wes, que Freddy ne viennent pas hanter tres reves !!!

Bolderiz
31/08/2015 à 10:09

Super triste... Grand souvenir de cinéma que la découverte des Griffes de la nuit en salle à l'époque. Tellement flippant avec les gens qui criaient, hurlaient et bondissaient que le directeur du ciné a interrompu la séance, et est venu dans la salle en criant: "Ce n'est qu'un film Mesdames et Messieurs, ce n'est qu'un film!".
Rien que pour ça, R.I.P. Mr Wes.

jimmy76
31/08/2015 à 09:40

C'est vraiment une triste nouvelle, alors merci à lui pour ces film de m'avoir fait peur quand j'était petit avec freddy, et qu'il repose en paix.

west666
31/08/2015 à 09:35

Un grand monsieur rip


un grand respect a lui rien que pour les griffes de la nuit et shocker

a++++ l'ami

Benzek
31/08/2015 à 09:17

A ce jour, je n'ai toujours pas réussi à revoir un Freddy en entier tellement ça m'a marqué jeuno; et pourtant j'en vai vu des films d'horreur.
Salut l'artiste

Hasgarn
31/08/2015 à 08:28

Ah la vache !
Avec Big John, ce monsieur est une référence du cinema d'horreur.
Repose en paix, Wes.

votre commentaire