Un Français : 50 avant-premières annulées pour le film choc de Diastème, peur ou censure ?

Christophe Foltzer | 26 mai 2015
Christophe Foltzer | 26 mai 2015

On va parler sérieusement dans cette news, et oublier l'espace d'un instant toutes les histoires de super-héros et de mutants qu'on aime bien lire habituellement pour évoquer une histoire assez grave.

Depuis le début de l'année et l'acte de guerre qui a décimé la rédaction de Charlie Hebdo, on nous rabâche qu'il n'y a rien de plus important que la liberté d'expression, qu'elle doit être défendue au péril de sa vie et, de ce strict point de vue, nous sommes d'accord. Par contre, on assiste à quelque chose d'étrange dans les marges. Certains films aux sujets sensibles ne bénéficient pas d'une exploitation en salles à la hauteur de ce qu'elle devait être à l'origine par peur ou refus de la polémique. L'exemple le plus célèbre étant le césarisé Timbuktu, suivi de près par le plus discret L'apôtre.

Cette bienpensance safe vient de faire une nouvelle victime avec le très attendu Un Français. C'est le réalisateur lui-même, Diastème, qui en a fait part sur son blog hier :

"Nous sommes à quinze jours de la sortie du film et les nouvelles ne sont pas bonnes. [...] Le distributeur vient d'annoncer à [ma coproductrice] que les 50 avant-premières qui devaient avoir lieu dans 50 villes de France le mardi 2 juin sont annulées. Les exploitants ne veulent pas du film parce qu'ils ont peur.

Elle m'annonce également que les "plus de 100 salles" prévues par Mars Distribution pour la sortie du film se transforment en "moins de 50 salles, et encore, c'est pas sûr". [...] Elle m'a informé que deux exploitants, de Toulon et de Lille, quoi qu'aimant beaucoup le film , avaient "peur" de le prendre. Peur de quoi ? lui avais-je demandé - Je ne sais pas, a-t-elle répondu. Je lui ai demandé d'attendre [avant d'alerter les journalistes] parce que deux, ce n'est pas beaucoup. Mais là, nous en sommes à 50 et, 50, c'est beaucoup."

 

 

 

De quoi parle ce film pour terroriser autant les exploitants ? Simplement d'un skin-head, Marco, interprété par l'excellent Alban Lenoir, qui se débarrasse de la haine et de la violence en lui. "Un film de paix" selon le réalisateur.

On ne peut que s'inquiéter d'une telle décision, forcément fatale au film, et nous ne pouvons nous empêcher de l'intégrer dans un débat plus global, celui d'une censure qui ne dit pas son nom, où "liberté d"expression" sert avant tout à éviter les sujets qui fâchent. Et rien que pour cela, Diastème et son film méritent notre soutien le plus total.

Car, pour reprendre son expression : "Mais dans quel pays est-ce qu'on vit ?! Sans déconner !"

 


 

 

Tout savoir sur Un Français

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
lol
28/05/2015 à 01:58

J'ai jamais dit que ceux qui votaient FN n'étaient pas des pigeons, Relis et comprend avant de commenter. Je ne vote pas FN moi même, 'et je ne le ferais jamais. Je ne suis pas un 'facho". Le FN est précisément utile au pouvoir en place d'ou la présence du FN dans les médias (ces même média qui vont décider pour toi sans même que tu t'en rendes compte pour qui tu vas voter par une succession d'articles, images, reportages, unes sur 2 candidats maxi qui te feront voter pour l'un des deux).

KlausHeroCorp
27/05/2015 à 14:21

@lol... Désolé pour la répétition, mais lol...

Jolie petit paragraphe de propagande populisant pré-formaté comme on les aime ^^

Droite Gauche c'est pareil, phrase à ralonge pour dire que ceux qui ne vote pas FN (ceux qui votent droite ou gauche, le FN, lui par contre n'étant soit disant ni l'un ni l'autre sur la belle affiche de pub qu'ils essaient de nous faire avaler depuis 10ans sur le web et après dans les média mainstream) sont des pigeons... Quelques petites recherches sur le web pourraient combler tes lacunes en sciences politiques...

Chantage au "pigeon" à ceux qui vont aller voir le film... personne n'aime être un pigeon, je me trompe?! Du coup si je veux pas être considéré comme un pigeon, il faut que je me plie à l'injonction de la police de la pensée de la fachosphère...

Qui tu penses tromper avec tes techniques de psychologie sociale et d'influence sociale? Qui tu penses manipuler?!

Pinaaaaaaaaage! (Comprenne qui pourra) ^^

KlausHeroCorp
27/05/2015 à 14:19

@lol... Désolé pour la répétition, mais lol...

Jolie petit paragraphe de propagande populisant pré-formaté comme on les aime ^^

Droite Gauche c'est pareil, phrase à ralonge pour dire que ceux qui ne vote pas FN (ceux qui votent droite ou gauche, le FN, lui par contre n'étant soit disant ni l'un ni l'autre sur la belle affiche de pub qu'ils essaient de nous faire avaler depuis 10ans sur le web et après dans les média mainstream) Quelques petites recherches sur le web pourraient combler tes lacunes en sciences politiques...

Chantage au "pigeon" à ceux qui vont aller voir le film... personne n'aime être un pigeon, je me trompe?! Du coup si je veux pas être considéré comme un pigeon, il faut que je me plie à l'injonction de la police de la pensée de la fachosphère...

Qui tu penses tromper avec tes techniques de psychologie sociale et d'influence sociale? Qui tu penses manipuler?!

Pinaaaaaaaaage! (Comprenne qui pourra) ^^

LOL
27/05/2015 à 00:41

On a nous parle de l'extreme droite a tout va aux infos, pour la simple et bonne raison que comme ca aux élections les piegons;;.euh les électeurs voterons DROITE ou GAUCHE (La gauche disant on est la seule alternative au FN et la droite disant de même). La droite et la gauche n'ayant aucune différence l'un de l'autre, la France pourra continuer son petit bonhomme de chemin sans le moindre changement comme le veut précisément le système.
C'est bien triste pour ce film mais si ça nous évite une bonne daube, ce qui semble le cas ("Ouuh les méchants nazi-extremisto-facho) on s'en cale le fion. Faut être un beau pigeon pour aller voir ce film de toute manière.

Boo
26/05/2015 à 22:52

Ce qui me "choque" moi c'est Alban Lenoir. Pour moi il sera toujours le garde pas très dégourdi, voire franchement con de Kaamelott. Il est passé à un tout autre registre (et tant mieux pour lui après tout)

Bibi
26/05/2015 à 15:29

En 98 on pouvait aller voir American History X au cinéma, en 2015 un film au thème proche ne passe pas. Belle preuve d'évolution de la société et des mentalités...

diez
26/05/2015 à 13:55

Kibuk, tu n’en sait rien tant que tu n’as pas vu le film. Jusque la evite les conclusions a l’arrache. Si les fra cais en avaient marre de voir des emissions sur l’exreme droite, pourquoi ce sont les sujets qui font le plus d’audience aux infos.

Ce film n’est pas une comedie et prend un sacré risque avec son sujet tres peu exploité au cinema.

Et puis c’est amusant d’elever des films americains du meme genre au rend de chef d’oeuvre et d’avoir peur ou de cracher sur un film francais que pas grand monde n’a encore vu.

C’est un peu toujours la meme chose. Deux poids deux mesures. Un film qui rassemble est traité de reactionnaire et politiquement correct, un film qui montre une tout autre facette ne vaudrait pas mieux...

Toutes les realités sont importantes à montrer. Si la france est un pays globalement et heureusement tolerent, c’est un fait que la monté des actes rascistes se fait a une vitesse ahurissante.

Kibuk
26/05/2015 à 13:14

Je doute que le film fasse peur aux exploitants. Selon moi, ils ont surtout compris que le film ne marcherait pas car les français en ont marre de se faire cracher constamment au visage avec des films, des livres, des documentaires, des émissions TV qui répètent que l'extême droite est partout et que tous les français sont racistes et antisémites. Rien que l'affiche est énervante. On a l'impression que seuls les extremistes défendent le drapeau. Du coup: patriote et drapeau français = fachos.

G-rome
26/05/2015 à 12:45

Dans le même ordre d'idées (film qui fait peur), le prochain film de Nicolas Boukhrief a dû changer de distributeur (de SND à Pretty Pictures)...

Ann Perkins
26/05/2015 à 12:39

Bordel que c'est désespérant
J'espère que ce buzz va attirer les gens qui n'auraient pas forcément été assez curieux (moi la première) à la base

votre commentaire