George Clooney défend Sony et rage contre Hollywood et les journalistes

Simon Riaux | 22 décembre 2014
Simon Riaux | 22 décembre 2014

Alors que la majeure partie du tout Hollywood blâme Sony pour sa décision de censurer purement et simplement la sortie de L’Interview qui tueGeorge Clooney prend la défense du Studio dans les colonnes de Deadline.

« Ce qu’ont fait les pirates est brillant. D’abord embarrasser Sony avec des révélations, ce qui les isole et fait que personne n’ose se mette de leur côté.

Après les mails sur Obama, plus personne ne risquait de soutenir Amy Pascal, soudainement, tout le monde s’est rallié à Washington. 

(…)

La vérité c’est qu’il va être beaucoup plus difficile de trouver des distributeurs désormais. Nous devrions nous sentir offensés par cette situation. J’ai parlé avec Amy Pascal il y a une heure. Elle veut se débarrasser du film.

Qu’est-ce qu’on fait ?

Mon associé Grant Heslov et moi-même en avons discuté avec elle ce matin. Nous lui avions déjà dit la veille. Balancez-le sur le net. Faites ce qu’il faut pour que ce film sorte.

Pas parce que tout le monde doit le voir, mais parce que je ne me ferai pas dicter que je ne peux pas voir ce film. C’est le plus important. On ne peut pas se laisser dire que nous n’avons pas le droit de voir ce film, et certainement pas par ce putain de Kim Jong-un. »

Des propos qui font du bien après les torrents de boue déversés sur Sony, effectivement bien esseulé après les attaques dont la société a été victime. Pour George Clooney, la culpabilité de la Corée du Nord en fait aucun doute.

« Une bonne partie de la presse a manqué à son devoir. Ils s’occupaient de leur nombril pendant que Rome brûlait. Quelque chose de majeur était en train de se passer. Avec un peu de travail, on aurait découvert que ce n’était pas probablement la Corée du nord, c’était la Corée du Nord. »

Les mauvaises langues diront que le comédien se fait supporter de Sony après que le studio l’ait soutenu malgré l’échec de son dernier film, Monuments Men.

Ce serait oublier que l’acteur n’en est pas à sa première prise de position publique.

commentaires

t2000
19/12/2014 à 19:41

et l'heure d'internet c'est encore pire ...

Dirty Harry
19/12/2014 à 18:46

Selon l'observatoire des Droits de L'Homme, la France est classée 3e pays où la liberté d'expression est la plus menacée. Donc avant de lire les nombreux posts indignés de ce qu'il se décide à près de 8800 kilomètres d'ici, ça serait pas mal d'avoir des gens courageux ici.

votre commentaire