Bande originale : X-Men l'affrontement final

Erwan Desbois | 26 juin 2006
Erwan Desbois | 26 juin 2006

Si les bonnes bandes-originales sont rares, les mauvaises le sont finalement tout autant. On est en effet rarement exaspéré par une musique de film, qui sera au pire passe-partout et non-inspirée, mais rarement mal inspirée. C'est le cas pour la partition écrite par John Powell, compositeur (trop ?) touche-à-tout (de Shrek à Mr. and Mrs. Smith en passant par Paycheck) pour X-men 3, qui peut être résumée par « appliquée mais sans génie ».

Cette B-O a en effet du mal à se créer une identité propre, celle qui fait que l'on se surprend à fredonner les trois ou quatre notes du thème principal du film. Powell a beau lorgner très fort sur l'héroïsme tourmenté des compositions de Danny Elfman pour Batman ou Spider-Man (« Angel's cure », « Attack on Alcatraz »), il n'arrive à générer ni addiction ni émotion. Ses arrangements manquent d'inventivité dans les changements de rythme des morceaux accompagnant les scènes d'action, et d'épaisseur par ailleurs. En l'absence de ligne directrice unificatrice et innovante, les morceaux s'enchaînent aussi anonymement que leurs titres – on a droit à quelques minutes d'intervalle à « Cure wars » et à « The battle of the cure »…

Seules les compositions consacrées au personnage de Jean / Phoenix (« Dark Phoenix's tragedy», « Phoenix rises ») sortent du lot, grâce à un lyrisme qui leur donne un supplément d'âme bienvenu. La neutralité des autres morceaux (pas assez « méchants » quand il s'agit de Magneto et de ses sbires, pas assez héroïques pour Wolverine et Cie) agace un temps, puis s'oublie. Et à l'heure de faire les comptes, la musique de X-men 3 vient ajouter un maillon de plus à la longue chaîne des bandes-originales anonymes.

Tout savoir sur X-Men : L'Affrontement final

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire