Resident Evil : après le flop, la suite sauvée par le succès en VOD ?

Geoffrey Crété | 24 juin 2022
Geoffrey Crété | 24 juin 2022

Resident Evil : Bienvenue à Raccoon City aura t-il droit à une suite après son flop au box-office ? Le succès en VOD pourrait apparemment aider.

Tout le monde adore détester la saga Resident Evil de Paul W.S. Anderson, mais tout le monde a été voir les aventures de Milla Jovovich au pays des zombies, clones, dragons et twists de séries Z. En six films étalés sur quinze ans, la franchise s'est ainsi imposée comme un modèle économique très malin, grâce à des budgets relativement modestes (entre 30 et 60 millions), et un succès solide en salles. Bilan des opérations : plus d'1,2 milliard au box-office.

Impossible pour le (très) moyen Resident Evil : Bienvenue à Raccoon City d'échapper à la comparaison. Lancé juste après Resident Evil : Chapitre Final pour continuer à exploiter la marque de Capcom, avec l'espoir évident d'une nouvelle franchise, le reboot sorti en 2021 s'est pris une petite douche froide au box-office.

Mais l'espoir (ou le désespoir) d'une suite n'est peut-être pas mort selon Tom Hopper, interprète de Wesker dans le film.

 

Resident Evil : Bienvenue à Raccoon City : photoClimax d'un film à 25 millions

 

En plein marathon promo d'Umbrella Academy saison 3, l'armoire à glace nommée Tom Hopper a ainsi parlé avec Screen Rant de son envie de revenir dans une suite... qui n'est peut-être pas si improbable :

"Tout ce que je sais, c'est que le film a été un vrai succès du côté de la VOD, beaucoup de gens se sont assis chez eux pour le regarder, donc je pense qu'ils sont très contents chez Constantin et Sony, tous les gens qui gèrent ça."

Pour rappel, Sony avait réagi au non-succès de Resident Evil : Bienvenue à Raccoon City en le sortant en VOD, à 19,99 dollars, quelques semaines seulement après sa sortie au cinéma. Une manoeuvre à mi-chemin entre le désespoir industriel et l'intelligence commerciale, qui sacrifiait les dernières miettes d'une exploitation cinéma pour miser sur la curiosité du public en pantoufles.

La stratégie a peut-être payé, et il faudra effectivement compter sur la VOD et compagnie pour que les comptes de Resident Evil : Bienvenue à Raccoon City ne soient pas aussi ridicules que la tronche du boss final du film. Avec un budget officiel de 25 millions, le film n'a même pas atteint les 42 millions au box-office, dont seulement 17 côté domestique. La pure catastrophe a été évitée, mais nul doute que Sony et Constantin espéraient plus.

 

Resident Evil : Chapitre Final : photo, Milla Jovovich"Mon nom est Alice, et je vais raconter mon histoire pour la 15ème fois"

 

Pourquoi ? Parce que la saga de Paul Jovovich et Milla W.S. Anderson a récolté plus d'amour et de dollars. En 2002, le premier Resident Evil avait donné le coup d'envoi avec plus de 100 millions au box-office mondial (pour un budget de 33 millions). Hormis un petit coup de mou sur Retribution, la saga n'a cessé de gonfler ses recettes, tout en limitant les budgets. Chapitre final a ainsi explosé les records avec plus de 312 millions, pour un budget de 40. Un petit exploit puisque le film s'était vautré au box-office domestique avec le pire score de la saga... avant de se rattraper avec un carton en Chine (près de 160 millions).

En comparaison, Resident Evil : Bienvenue à Raccoon City a donc des allures de vieux cadavre à moitié pourri. Le fait qu'il ait été privé de sortie chinoise n'a certainement pas aidé, mais n'explique pas tout. Pas plus que la qualité relative du film, puisque si box-office rimait avec bon film, le monde aurait une toute autre allure.

Dans tous les cas, pas de panique (quoique) : il y aura toujours une nouvelle série Netflix Resident Evil dès le 14 juillet, et un remake du jeu Resident Evil 4 en 2023.

 

Tout savoir sur Resident Evil : Bienvenue à Raccoon City

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Isac654
26/06/2022 à 02:52

Après le succès commercial des 6 films de la saga Anderson. Comment se fait il que Sony n'ait pas accordé un plus gros budget pour Raccoon City. Le manque de moyen est flagrant sur les décors et même dans la promotion du film quasi inexistante ! Avec 25 millions de dollars de budget plus quelques millions de dollars de promotion. Le film ne peut pas être un accident industriel mais le studio ne lui laisse aucune chance d'être un succès. C'est jouer petit pour perdre ou gagner petit ! J'ai trouvé le film moyen pas désagréable pour ma part !

Bastien B.
25/06/2022 à 21:50

J'ai apprécié ce film un peu boiteux mais dont le démarche me semble sincère. Je serai curieux d'une suite ou d'une autre film dans cette veine.

Mr Biohazard
25/06/2022 à 07:18

La vrai logique dans tout ça, aurait été de rassembler Resident evil 0 et le 1 dans un même film, qui eux étaient vraiment deux histoires qui se suivaient dans la chronologie. Ensuite ils auraient pu mélanger RE 2 avec RE 3 qui eux se passe au même moment. Et pour finir, j'aurais bien kiffé un film sur code Veronica.

Marvel/dc
25/06/2022 à 03:23

Si le studio aurait un minimum de respect pour cette franchise c'est de ne plus l'utiliser pour faire un film même tom hopper devrait oublier wesker tant son interprétation était minable, pouvoir penser revenir dans la peau de ce personnage pour le détruire c'est littéralement vouloir commettre un homicide volontaire sur cette saga.
Acteurs, montage, histoire vraiment pourris !!

JamesCr
24/06/2022 à 23:59

À la fin du film, j'étais énervé.
Il y avait tellement longtemps que je n'avais pas vu une bouse comme ça.
Et j'en ai vu des mauvais films mais là.
Déjà que le matériel de base n'est pas respecté, on rajoute des scènes idiotes au possible (la musique qui se déclenche avec le mec enflammé qui rentre dans le commissariat... J'ai éclaté de rire tellement c'était mauvais.) On obtient un vrai nanar qui n'a même pas le plaisir d'être un bon nanar.

Franchement et sincèrement, fuyez !

Guemo
24/06/2022 à 19:49

Le film résident evil bienvenue à racoon city et nul nul nul y son tuer la Saga avec les collègues on partie du cinéma au bout de 45 min dégueulasse

darkrevan
24/06/2022 à 18:51

Moi pour ma part j'ai adoré le film et j'espère y voir une suite

Bon, Jean Bon
24/06/2022 à 14:44

@Geoffrey Crété - Rédaction

mes souvenirs sont assez lointains et se limitent aux trois premiers Paul W.S Anderson.

Mais au moins ils n'avaient pas la prétention de faire un copier coller des jeux, comme cela nous a été vendus par la promo de Welcome to RC...

Et en effet, quand on te vend un film fidèle à RE1 et RE2, (surtout quelque années après l'excellent remake vidéoludique de ce deuxième) tu ne peux pas traiter le personnage de Leon de cette manière. Mais bon, si seulement Léon était le seule problème du film..

Geoffrey Crété - Rédaction
24/06/2022 à 12:29

@Bon, Jean Bon

Alors, c'est tout de même TRÈS relatif ce crachat qui serait pire que les Anderson en terme de fidélité. Je veux bien entendre que par ex, le Leon du reboot est raté... mais à côté du Leon version Paul W.S. Anderson, c'est quasiment du grand art.

@Amnorian

On en avait notamment reparlé ici côté Anderson
https://www.ecranlarge.com/films/dossier/1370264-resident-evil-on-a-classe-les-films-avec-milla-jovovich-du-pire-au-moins-pire

Amnorian
24/06/2022 à 11:54

Par rapport à la saga d'anderson, le film peut sembler meilleur, mais il ne faut pas oublier que le premier film d'anderson était finalement assez fidèle à l'original et pas mauvais dans le genre. C'est les suites qui laissent à désirer (comme les jeux d'ailleurs :))
La le gros problème de ce film c'est d'avoir voulu cumuler les deux premiers jeux vidéos en 1. Tout va trop vite et n'a pas de sens (malgré une premiere partie pas désagréable).
C'est vraiment dommage.

Plus
votre commentaire