Après le drame mortel de Rust, The Rock ne veut plus de vraies armes sur ses tournages

Mathieu Lapon | 5 novembre 2021 - MAJ : 05/11/2021 15:52
Mathieu Lapon | 5 novembre 2021 - MAJ : 05/11/2021 15:52

Après l'incident accidentel, mais mortel, de Rust avec Alec Baldwin, Dwayne "The Rock" Johnson promet que ses productions renonceront aux vraies armes.

Le drame a eu lieu le 21 octobre 2021 : l'acteur Alec Baldwin, sur le plateau de Rust, inconscient que son pistolet (qui servait d'accessoire) était chargé, a tiré sur Halyna Hutchins, la directrice de la photographie du film. Malgré son évacuation immédiate, la technicienne a succombé à ses blessures en cours de route. Le réalisateur Joel Souza a aussi été blessé par le déchargement de l'arme, le laissant dans un état critique (il se remet physiquement de sa blessure depuis, et n'est plus en danger).

Un incident qui, une fois le choc passé, a invité certains cinéastes à se poser des questions sur la gestion de leurs productions, leurs protocoles de sécurité et la meilleure manière d'approcher le risque zéro. Parmi ces réformistes, on compte The Rock, aka Dwayne Johnson, qui promet que ses films n'useront plus de vraies armes, afin que l'affaire Rust ne se répète pas.

 

Photo Dwayne JohnsonCe qui ne l'empêchera pas de coller des pruneaux à l'écran

 

Au micro de Variety, en pleine promotion de son prochain film Netflix Red Notice, l'acteur a commenté cette tragédie, en affirmant son désir d'éviter à ce qu'elle arrive sur l'un de ses films :

"Je ne peux parler au nom de personne d'autre, mais je peux vous dire sans la moindre ambiguïté qu'aucun film de Seven Bucks Productions - aucun film, aucune série ou quoi que ce soit qu'on produit - n'utilisera de vraies armes à feu. On va passer aux armes en caoutchouc, et nous nous occuperons de les rendre vraies en post-production. On ne va pas s'inquiéter du coût d'une telle démarche, nous le ferons quoiqu'il en coûte. 

Il y a des protocoles de sécurités et des mesures dans cette industrie, et nous les prenons très au sérieux. Nos plateaux sont sans danger et nous en sommes fiers. Mais les accidents peuvent arriver. Et quand quelque chose d'une telle ampleur arrive, c'est déchirant. Je pense que la chose la plus prudente et la plus intelligente à faire est d'aller de l'avant, de réfléchir au fond du problème et d'y trouver des solutions pour travailler dans de meilleures conditions."

 

photo, Dwayne JohnsonOu alors, petit retour aux armes traditionnelles

 

Évidemment, on n'attendait pas un autre discours de la part de l'une des plus grandes stars du cinéma contemporain, qui se doit d'être à la hauteur de sa réputation en s'assurant que la production de ses films (qu'il dirige en partie) soit un espace de travail sain, pour ne pas dire "non-léthal". L'évocation des protocoles de sécurité n'est pas anodine puisque Los Angeles Times a rapporté que la production de Rust aurait été chaotique (coupes budgétaires, allées et venues difficiles des techniciens, tensions sur le plateau), favorisant une négligence qui s'est avérée mortelle.

Tout savoir sur Dwayne Johnson

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Pi
06/11/2021 à 13:46

@Ritournal 500
Heu...oui, vu le poids du monsieur dans le business, je crois bien que c'est lui qui décide.

Sinon, c'est quoi ces commentaires débiles dans le fil ?

C'est bien les armes à feu ?

On n'est pas un vrai acteur si on n'utilise pas de vraies armes à feu ? Sinon, on est quoi, un sous-homme ?

Le mec ne fait pas ses propres cascades ?
Mon dieu, certains ici découvrent que le métier de cascadeur existe pratiquement depuis l'invention du cinéma et que c'est justement pour prendre des risques maîtrisés à la place de l'acteur dont le métier est de jouer la comédie.

Cascadeur est un métier, c'est-à-dire que c'est un savoir-faire très technique et très spécialisé qui demande, entre autres une forme athlétique de haut niveau. De plus en plus les cascadeurs sont remplacés maintenant par des doublures numériques. C'est certainement un métier qui va disparaître à courte échéance pour cette raison.

Remplacer les armes réelles par des factices aurait dû être fait par l'industrie du cinéma depuis un bon moment maintenant. Mais il y a comme partout un certain conservatisme dans le cinéma qui fait qu'on utilise encore de vrais flingues pour jouer la comédie. C'est absurde et dangereux, car une arme même déchargée est une arme donc potentiellement mortelle. C'est pas un truc qu'on braque sur quelqu'un d'autre pour rigoler. Ça demande donc au sein d'un tournage toute une procédure de sécurité exigeante et des gens responsables de la mise en application de cette procédure. Quand il y a une erreur humaine, il y a au mieux des blessés, au pire des morts.

Contrairement à ce que le cinéma et les séries américains et les media essaient de nous faire croire, la majorité des Américains n'ont pas d'arme chez eux et n'utilisent pas plus d'armes que les Français au cours de leur vie. Quand un acteur utilise une arme, il n'est pas nécessairement ni à l'aise ni familier de cet outil. Quand en plus il blesse ou tue quelqu'un il se retrouve traumatisé comme une personne normale.

Mourir sur un tournage pour une erreur humaine dans une procédure de sécurité est anormal. Mourir au travail est anormal, quel que soit le travail.

On peut très bien mettre au poing des outils qui simules le poids, l'encombrement et la forme d'une arme particulière, ainsi que le recule lié à son emploi et retravailler le design en post prod.

Pour rappel, parce que quand je lis certains commentaires je me pose quand même des questions, ce que l'on voit sur l'écran de cinéma n'est pas la réalité.

Ritournal 500
06/11/2021 à 10:22

Comme si c'était lui qui décide...

Pi
06/11/2021 à 09:03

C'est techniquement possible de faire des armes en 3D réalistes. Rien n'empêche de créer des fligues factices capables de simuler le recul sans tirer une balle. En plus c'est certainement moins cher que d'employer des gens pour sécuriser l'utilisation de vrais flingues et au final on évacue l'erreur humaine.

Même si les accidents sont rares avec de vraies armes au cinéma, quand ça arrive, ça détruit des vies. Et juste pour faire du divertissement, c'est inacceptable.

Kobalann
05/11/2021 à 22:28

Ya beaucoup plus de blessés et de morts chez les cascadeurs que cet accident rarissime.
Pas la peine d'en faire tout un plat, il faut préconiser plus de contrôle et puis voila, avec un superviseur des armes à feu, un superviseur du superviseur et l'acteur qui peut prendre la peine de vérifier l'arme qu'il a en main aussi pourquoi pas. Rien d'infaisable

Pseudo1
05/11/2021 à 20:15

Même si la démarche est louable, elle part dans le mauvais sens à mon goût. Plutôt que de bannir les vraies armes (j'entends les armes de cinéma capables uniquement de tirer à blanc, pas les "vraies" armes au sens strict), il faudrait resserrer la règlementation sur les plateaux, encadrer vraiment la formation des gens qui en sont responsables sur les plateaux.

Parce que bon, c'est bien beau d'aller dans ce sens pour les armes, mais on a jamais entendu personne se plaindre quand ça concernait les accidents liés à un véhicule ou un coup de poing mal porté pendant une scène de combat. Du coup les bagnoles et les acteurs seront aussi seront en CGI sur ses plateaux à The Rock ?

A ce rythme, autant faire Hobbs & Shaw 2 en animé façon Pixar, ça règlera la question. Mais bon, c'est sûr qu'un doublage lui rapportera pas autant à The Rock...

Manu21
05/11/2021 à 18:33

Si Dwayne Johnson pouvait aussi être banni des tournages ça serait pas mal.

Kyle Reese
05/11/2021 à 18:14

Bannir les vraies armes à feu sur les tournages pour éviter les accidents. Je signe.
Rajouter les flashs en post prod sur la plus part des plans, rien de plus simple aujourd'hui MAIS ...

Quid du recul "naturel" d'une arme même avec cartouche sans projectile. Pas facile de faker ce mouvement sans que ça paraisse faux.
Quid des projectiles, les balles quoi, qui sont sensés disparaitre à l'image une fois le tir effectuer lors d'un tir avec le type d'arme automatique qu'utilise justement Johnson sur la dernière photo. Laissant apparaitre une douille vide une fois tirer.
Bon je pinaille mais Quid aussi de tous les effets de recharge à la volé que l'on voit dans les John Wick par ex. Plein de petits détails beaucoup plus difficile et long à intégrer en CGI et un surcout bien plus important qu'on pourrait le croire. Les solutions sont là mais ça va compliquer bien des choses surtout sur les petites prods. Mais c'est pour la bonne cause.

Blason
05/11/2021 à 18:12

Il y a des acteurs niveau belle parole, ça atteins des sommets...qu'il fasse des films comme fée malgré lui il risque pas d'y avoir des armes dedans.

Sigi
05/11/2021 à 16:30

Ce mec saute dans tous les trains en marche... sauf quand il s'agit d'une vraie cascade. Suceur.

alice
05/11/2021 à 16:09

Les armes au lasers est best... ca n'existe pas... que CGI.

votre commentaire