Le Dernier Duel se crashe au box-office américain face à Venom 2 et James Bond

Mathieu Lapon | 20 octobre 2021 - MAJ : 20/10/2021 12:06
Mathieu Lapon | 20 octobre 2021 - MAJ : 20/10/2021 12:06

Le Dernier Duel mord la poussière face aux symbiotes de Venom 2 et la dernière mission de James Bond, Mourir peut attendre.

Qu'est-ce qui se passe quand Ridley Scott, Adam Driver, Matt Damon et Jodie Comer conjuguent leurs forces dans une fresque dramatico-médiévale de plusieurs dizaines de millions de dollars ? Un bon gros flop bien coulant, manifestement. On se doutait pourtant que le film n'allait pas jouir de la portée d'un Marvel, de son cousin dégénéré chez Sony ou d'un phénomène comme James Bond, mais la douche vient malgré tout d'être très froide pour Le Dernier Duel.

 

 

Ce n'est pas faute d'avoir eu une promotion sous tension, une critique-presse très adhérente au film (dont notre rédaction) et un casting de luxe, mais voilà, on peut le dire : le film de Ridley Scott est bon pour être un très gros plantage au box-office mondial, invisible face à Venom : Let There Be Carnage et Mourir peut attendre.

 

Photo Jodie ComerLa vérité n'est rien sans l'oseille qui suit

 

Alors, quelle est l'étendue des dégâts ? Tout d'abord, il faut savoir que le budget du film est de 100 millions de dollars faisant du Dernier Duel un "blockbuster" au sens le plus économique du terme. On attendait donc l'ouverture nord-américaine du film de pied ferme pour se faire une idée de la portée du long-métrage auprès du grand public, et on peut dire qu'on tombe de haut en constatant que le film n'a récolté que 4,82 millions de dollars pour son week-end d'ouverture aux États-Unis (vendredi 15 au dimanche 17 octobre 2021). 

Du reste, le film a accumulé près de 9 millions de dollars dans le monde, après une semaine d'exploitation dans une bonne partie de l'Europe (et une demi-semaine aux États-Unis). Reste la Corée du Sud où le film vient d'arriver (mercredi 20 octobre 2021), et il y a peu de chances que le dernier duel judiciaire français ne soit un sujet qui passionne le pays suffisamment pour le sauver de ce petit naufrage. En France, après une semaine d'exploitation, le film fait à peine 119 860 entrées. Le peuple historique dépeint par Scott ne pourra même pas se targuer d'avoir symboliquement sauvé son long-métrage.

 

Photo, Ben Affleck, Zoe BruneauC'est de nouveau le chaos dans ses comptes

 

Comment expliquer ce crash étasunien ? Selon The Hollywood Reporter, la faute reviendrait au fait que 80% des acheteurs de billet auraient plus de 25 ans, ce qui est loin de représenter un "grand public" pouvant gonfler le chiffre d'affaire d'un blockbuster. C'est un problème un peu similaire à celui de Mourir peut attendre, dont le public cible est plus âgé que la moyenne (mais la franchise 007 a un ancrage et une force d'attraction nettement supérieurs à l'échelle mondiale, qui compense largement).

En parallèle, Venom : Let There Be Carnage, qui aurait dû être inquiet de ses voisins du mois d'octobre, continue sa course avec 283 millions de dollars au box-office mondial (pour un budget à 110 millions, soit à peine plus que Le Dernier Duel). Mourir peut attendre, quant à lui, continue de casser tous les records post-pandémie avec 447 millions de dollars (pour un budget assez bordélique à cause du chaos de la Covid-19). Et de son côté, Shang-Chi termine tranquillement son exploitation avec 414 millions de dollars.

 

Photo Adam Driver, Matt DamonVos morts sont un peu vaines, les gars

 

On l'aura compris, ce n'est pas le cap des dix millions de dollars, péniblement atteint, qui va sortir Le Dernier Duel de sa mouise financière. Et, malheureusement pour lui, on n’imagine pas une quelconque fulgurance pouvant rattraper le coup. Le film semble donc condamné à vivre dans l'ombre des mauvaises CGI symbiotiques de Venom et Carnage.

Tout savoir sur Le Dernier Duel

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
jambond
26/10/2021 à 11:37

on a le cinéma que l'on mérite

Flash
24/10/2021 à 12:11

Dommage pour le dernier duel mais c’était couru d’avance, pourtant quel grand film.

Kyle Reese
22/10/2021 à 15:20

Triste score, pas étonnant finalement sauf que j'ai l'impression qu'il y a avait un plus grand public il y a quelque temps pour ce genre d’œuvre. Mais comme l’exigence se perd de nos jours, on n'incite pas les jeunes à aller voir ce genre de film. Le poids du marketing de la concurrence aussi qui balaye tout sur son passage. Comment lutter quand on voit le succès dément d'un Carnage 2. N'y aurait-il plus que des ados attardés qui vont payer une place de ciné ? Le film dure longtemps certes, mais il est riche de tellement de bonnes choses. Mais bon, les USA pays du soda, le public actuel ne saurait pas apprécier un bon cru, ou bien n'aura pas ou plus été éduqué pour en saisir les délicats parfum ainsi que le début d'ivresse qu'il peut apporté. Moi ce film m'a transporté à travers le temps, tellement il y a un soucis d’authenticité. Sans parler de l'histoire passionnante et qui résonne tellement avec notre époque.
Un très grand Scott. Ceux qui hésite encore, faite l'effort, vous ne le regretterez pas.
Je deviens militant maintenant lol.
Mais comme dit qq part ici, un ticket de ciné = un vote pour le cinéma que vous aimé et que vous voulez voir ! Même combat pour Dune.


@lemaléfique

Je peux t'assurer que Scott s'en contre fou de Twitter ou des reseaux sociaux, il n'a surement pas de temps à perdre avec ces conneries. Il n'a pas attendu meetoo pour être féministe et défendre la cause féminine en leur donnant des rôles forts et marquant et ce dés 1979 alors que tu n'étais sans doute même pas né.
Et certains hommes, dont je fais parti en ont marre que "des" hommes en grandes proportions ne respectent toujours pas les femmes ainsi que leurs droits ici et évidement encore plus fortement ailleurs dans le monde ou un certain moyen age existe toujours avec une monté de l'obscurantisme un peu partout. Si tu te sens visé par meetoo ou ce film c'est qu'il y a peut être un problème à chercher chez toi, l'égo ou je ne sais pas à toi de trouver !

Kev53
22/10/2021 à 11:41

Ils ont fait toute la promo sur le féminisme et le Me Too médiéval. Je pense que ça en rebute certains, surtout aux US. De plus le film dure 2h30 et malheureusement beaucoup ne sont plus capables de rester concentrer 2h30 (surtout les jeunes biberonnés au streaming zapping). C'est triste mais c'est comme ça aujourd'hui.

lemaléfique
21/10/2021 à 21:24

le film a jouer la carte du me-too mais ridley scott a pas compris que le vrai monde ce n'est pas twitter et que les hommes ont en un peut marre qu'on mette tout les maux de la terre sur leur dos ,donc retour de baton pour notre cher ridley et flop intégrale pour son film propagandiste.

Fokof
21/10/2021 à 18:02

Film bien chiant. Next!

Kyle Reese
21/10/2021 à 17:35

Avis "biaisé" et non ... bref !

Kyle Reese
21/10/2021 à 15:29

@captp

Peut être, peut être en effet. Donc les gros et moyens budget de qualités resteraient des exceptions ? Dans les années fin 70 puis 80/90 il y avait les Spielberg, Scorcesse, DePalma, Zemekis, Coppola, les Frères Scott, Mc Tiernan, Verhoeven, Cronenberg, Bertolucci, Anaud, Besson entres autres qui revenaient assez souvent et proposaient des projets de qualités.
Il y a avait une sorte de régularité dans l'offre de ce genre film divertissant et personnel.
Pas sur qu'aujourd'hui on retrouve cette diversité et régularité, niveau qualité et succès, pas sur mais mon avis est baisé par mon histoire cinéphilique évidement.

Bon sinon mettre Commando dans la liste de bouse ... non, celui là c'est pas possible, je trouve qu'il y a un truc artistiquement bourrin dedans indéniable qui le met au dessus de Cobra, Rambo 2 par ex :)

captp
21/10/2021 à 08:44

c'est triste mais comme souvent avec Scott le film sera réhabilité avec le temps et restera alors qu'on aura complètement oublié venom ou shang gui.
après je pense certain on tendance à idéaliser le passé , les années 80 ont vu leur lot de daubasse cartonner et des grands films bider (scarface,les portes du paradis,il était une fois en amérique,blade runner...)
Si en France les comédies qui foutent la honte ont toujours performées faut pas oublier que les films type rambo 2 ,cobra,commando,over the top ... explosaient tout et étaient méprisées par les "cinéphiles".s'était un peu les marvel des années 80 au yeux des gens.Et objectivement artistiquement parlant s'était de la merde n'en déplaise aux nostalgiques.
Pareil pour les Belmondo ,il était un boss du box office quand il jouait à touche pipi avec René Chateau, et on a une bienveillance pour ses cartons 80s , mais il se faisait défoncer comme on défonce les marvel avec sa recette pompée jusqu’à l'os.
Par contre il y a certainement une différence au niveau des gros projets ambitieux qui pouvaient se monter sur un réalisateur.Il y avait peut être plus de Nolan produit.
bref le le public était mieux avant me parait pas pertinent ,faudrait plus chercher du coté de l'offre.

Roi Vidor
21/10/2021 à 01:25

Simon Riaux : "Les films médiévaux marchent très peu aux Etats-Unis"

Pas plus en France (Ladyhawk n'a pas marché en France) mais ça dépend. Parmi les succès notables outre-Atlantique :

Le nom de la Rose (1986)
Excalibur (1981)
Robin des Bois (1991)
Braveheart (1995)
Le Roi Arthur (2004)
Kingdom of Heaven (2005) et Robin des Bois (2010)

Mais il faut dire aussi que le cinéma (français comme étranger) de ces 20 dernières années, dans l'ensemble, n'a pas non plus manifesté une appétence vorace pour le genre. Je crois que ce dernier appartient surtout à une époque. Il est pléthorique dans l'histoire du cinéma au moins jusqu'aux années 60 et se fait beaucoup plus rare dès le début des années 70.

Pour info, le réalisateur de "Cruel" (2014), Éric Cherrière, a récemment tourné un film médiéval : Ni Dieux, ni maîtres. En espérant que vous en fassiez peut-être la critique...

Plus
votre commentaire