Minuit dans l'univers sur Netflix sera comme "un film de gangsters réalisé par Robert De Niro"

Maya Boukella | 27 novembre 2020 - MAJ : 27/11/2020 18:14
Maya Boukella | 27 novembre 2020 - MAJ : 27/11/2020 18:14

Pour la troisième fois, George Clooney jouera dans un film de science-fiction spatial. Mais avec Minuit dans l'univers, il est aussi réalisateur, au plus grand bonheur de ses comédiens.

George Clooney est désormais un habitué des en-cas lyophilisés, des grosses combis blanches et des stations spatiales. Après Solaris de Steven Soderbergh, il reprenait la direction des étoiles dans le génial Gravity, d'Alfonso Cuarón. Une expérience qui semble ne pas l'avoir lassé. Bien au contraire, puisque l'acteur retrouvera des astronautes (à défaut de rester lui sur Terre dans son rôle) dans un troisième film SF, dont il tient cette fois les rênes : Minuit dans l'univers.

 

photo, George ClooneyGeorge Clooney dans Gravity

 

Clooney interprétera le rôle titre, aux côtés de Felicity JonesKyle Chandler et David Oyelowo, notamment connu pour son interprétation de Marthin Luther King dans Selma, qui lui a valu une nomination aux Golden Globe du meilleur acteur en 2015. Dans un entretien pour Discussing Film, ce dernier s'est exprimé sur l'expérience de tourner avec et pour George Clooney :

"C'était une expérience absolument unique parce que tu travailles avec un type qui a déjà fait tellement, entre Solaris et Gravity. Il maîtrise parfaitement les dimensions techniques, mais c'est aussi un acteur. Il est donc incroyablement sensible à des choses comme l'inconfort que l'on ressent quand on porte des combinaisons spatiales 12 heures par jour, ou qu'on doit travailler en Gravité Zéro, ce que nous avons dû faire dans son film. À bien des égards, c'est un peu comme faire un film de gangsters réalisé par Robert De Niro. On se sentait entre de bonnes mains.

 

Photo Felicity Jones"Ça gratte...tellement..."

 

La trame du film, dont je ne peux pas trop parler, est aussi incroyablement stimulante. C'est exactement le genre de science-fiction que j'aime. Oui, il y a de l'action. Oui, on retrouve la science-fiction qu'on aime, mais elle pose aussi des questions philosophiques vraiment profondes qui sont universelles pour la race humaine. Quand ce scénario m'est parvenu, tout m'a plu : le fait de travailler avec George et les autres acteurs, l'histoire, le fait de faire un film de cette ampleur et de cette taille."

Même s'il ne pouvait pas trop en dire, David Oyelowo a ainsi livré quelques pistes qui permettent d'ores et déjà d'avancer certaines hypothèses sur le récit du long-métrage. On peut par exemple imaginer que Minuit dans l'univers se situera dans la lignée de films comme Interstellar ou Ad Astra, dans lesquels l'espace est aussi (et même, surtout) l'occasion d'un voyage intérieur et d'une réflexion philosophique sur sa vie terrestre, auprès des siens.

 

photo, Matthew McConaughey, Mackenzie FoyLa famille était au coeur des enjeux narratifs d'Interstellar

 

Enfin, le témoignage de David Oyowelo rend d'autant plus alléchante la perspective d'un film qui promet d'être riche en action et en spectacle. Espérons que George Clooney saura nous livrer le divertissement que nous attendons tant depuis qu'un peu partout dans le monde, les salles ne sont plus en mesure d'accueillir les spectateurs.

Nous aurons la réponse dès le 23 décembre sur Netflix. D'ici là, si vous êtes en manque de sensations fortes, vous pouvez retrouver notre dossier consacré aux pires monstres et cauchemars dans l'espace ici, ou, dans un autre registre, découvrir ce que Clooney pense du statut de son film par rapport à celui de Christopher Nolan, Tenet.

 

 

Tout savoir sur Minuit dans l'univers

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Hasgarn
27/11/2020 à 22:51

Ce sera toujours plus intéressant que Ad Astra. Je n’ai toujours pas vu de film de SF spatiale philosophique qui m’ai plu…

maxleresistant
27/11/2020 à 22:12

du lourd sur netflix en décembre.
5 films à voir pour moi : Mank, minuit dans l'univers, a Ghost story, ma rainey, et under the skin.

Josay
27/11/2020 à 20:46

Après Clooney est capable du meilleur (les marches du pouvoir pour moi) comme de l'incroyablement bouzasse honteux (Monuments Men), alors un film "technique"... Faut pas attendre le nouveau 2001 ou Interstellar à mon avis. Ad Astra dans le meilleur des cas (film lambda inutile).

Ozymandias
27/11/2020 à 20:04

Hâte !

votre commentaire