Mourir peut attendre : promis, le méchant de Rami Malek sera le plus grand de tous les James Bond

Gael Delachapelle | 4 novembre 2020
Gael Delachapelle | 4 novembre 2020

Safin, le méchant de Rami Malek, dans Mourir peut attendre, sera le plus grand de toute la saga et c'est Cary Fukunaga qui le dit.

Après ses multiples reports à cause de la pandémie de Covid-19, et avoir failli être racheté par des plateformes de streaming telles que Apple TV+ ou NetflixMourir peut attendre a trouvé son nouveau poulain pour assurer sa promotion rallongée jusqu'à sa nouvelle date de sortie, désormais prévue pour le 31 mars 2021 en France. Alors que le retard du film coûte de plus en plus cher à son studio, le film n'a cessé de mettre en avant, depuis quelque temps, son nouveau méchant, Safin, incarné par Rami Malek.

Après avoir été teasé par son réalisateur Cary Fukunaga, avec une scène d'introduction en mode film d'horreur et par son interprète, qui nous le vend comme un méchant très éprouvant à incarner "psychologiquement"Safin continue à faire parler de lui. 

 

photo, Rami MalekVu qu'il a le visage défiguré, il doit être vraiment très méchant Rami Malek... 

 

En effet, on a appris récemment que ce nouveau méchant sera relié, de manière assez évidente, à Spectre, le précédent film de l'ère Daniel Craig, ainsi qu'à son organisation terroriste homonyme qui traverse les quatre précédents films, depuis Casino Royale. La première bande-annonce laissait, par ailleurs, clairement sous-entendre que Blofeld, le méchant du précédent film, qui faisait son grand retour dans la saga sous les traits de Christoph Waltz, connaîssait plus ou moins Safin.

Un nouvel antagoniste qui semble également lié au passé de Madeleine Swann (Léa Seydoux), qui sera de nouveau de la partie. Donc, beaucoup de mystères autour de Safin, ainsi que beaucoup de théories au sujet de sa véritable identité.

 

Photo Christoph WaltzFranz Oberhauser (Christoph Waltz), aka Blofeld, dans Spectre

 

Selon certaines rumeurs, il serait en fait le Dr. No, le méchant le plus légendaire de la saga, introduit dans le tout premier film de la franchise, James Bond 007 contre Dr. No, avec le désormais regretté Sean Connery. Et de facto, cela ferait de Safin un plus grand méchant que le Blofeld de Waltz, comme nous le tease Cary Fukunaga.

Dans un portrait de l'acteur pour GQ, le réalisateur de Mourir peut attendre en a dit plus :

"Une fois que vous êtes entrés dans le territoire Christoph Waltz/Blofeld, vous ne pouvez plus revenir à quelque chose de plus petit. Nous devions penser plus grand. C'est délicat, parce que vous ne voulez pas faire un super-vilain cliché, mais vous devez en faire quelqu'un qui représente non seulement une menace pour Bond, et les gens qu'il aime, mais aussi pour le monde entier." 

 

photo, Javier BardemDifficile de passer après un antagoniste comme Javier Bardem, dans Skyfall...

 

En effet, il s'agit d'un dosage assez subtil, que Sam Mendes avait, par ailleurs, eu du mal à trouver avec Blofeld, dans Spectre, qui paraissait déjà plus mineur que Silva (Javier Bardem), l'antagoniste redoutable de Skyfall. Pour rappel, ce dernier parvenait à provoquer la chute de M (Judi Dench), ainsi que celle de l'agence, en semant le chaos, à la fois de manière intime et spectaculaire, autour de Bond. Ce qui en faisait, tout simplement, un des meilleurs antagonistes de la saga.

Il va donc être difficile de passer après Silva et Blofeld, mais on a confiance en Rami Malek pour qu'il nous offre un bon méchant, qui, on l'espère, concluera de manière satisfaisante l'arc narratif du James Bond de Daniel Craig dans la saga.

Mourir peut attendre, le dernier James Bond avec l'acteur dans le rôle-titre, est désormais attendu pour une sortie prévue le 31 mars 2021 dans nos salles françaises. En attendant, Daniel Craig nous offre une bonne grosse scène d'action, pour patienter, disponible par ici.

Tout savoir sur Mourir peut attendre

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Deazrow
04/11/2020 à 21:54

Le méchant le plus mémorable de l’ère Daniel Craig est, je trouve Madds Mikkelsen alias le Chiffre. Javier Bardem l’est aussi, mais la manière dont son personnage a été traité à la fin, m’a particulièrement déçu.

Xbad
04/11/2020 à 21:41

J'avais beaucoup aimé Christopher walken dans dangereusement vôtre, une bonne tête de psychopathe

Myst
04/11/2020 à 21:25

Blofeld de Waltz ? Aucun souvenir... pourtant j'ai vu Spectre. Par contre, j'espère a la hauteur du méchant de Skyfall (en grandeur de taille c'est mort d'avance par contre.)

Kyle Reese
04/11/2020 à 21:12

@Faurefrc

D'accord avec toi, pourtant il n'est pas mauvais dans le film, il n'en fait pas des tonnes.
C'est peut être le scénario du film qui fait de ce personnage une petite déception au final, à force de l'avoir rendu trop insaisissable, trop spectral ... je sais pas.
Sa confrontation tant attendue dans son centre d'opération avec Bond est sans doute un peu trop vite expédié.

Pour ceux qui on adoré Mr Robot comme moi, je pense qu'il n'y a aucun doute sur ce que peut faire Rami Malek dans le rôle d'un grand méchant Bondien.

Zoom7
04/11/2020 à 15:53

Je sens avec ces declarations qu'on aura un enieme personnage mal interprété et mal écrit. Mais j espere me tromper

Faurefrc
04/11/2020 à 13:55

On ne peut pas dire que Waltz (acteur talentueux au demeurant) ait réellement marqué les esprits en tant que bad guy de la saga. Il ne rejoint pas le panthéon des vilains tels que Goldfinger, Odd Job, Jaws, Blofed (version Donald Pleasance), Zorin (Christopher Walken)... ni même Mads Mikkelsen ou Javier Bardem dans les films mettant en scène Daniel Craig.

Mad
04/11/2020 à 13:37

Lol

Le type au charisme de moule.

TRK
04/11/2020 à 13:32

le plus grand avec ses 1m52 c'est pas sympa :D

votre commentaire