James Bond : l'acteur Sean Connery est mort à l'âge de 90 ans

Mathias Penguilly | 31 octobre 2020 - MAJ : 31/10/2020 15:29
Mathias Penguilly | 31 octobre 2020 - MAJ : 31/10/2020 15:29

Sean Connery, le tout premier acteur ayant campé le légendaire James Bond, également connu comme le père d'Indiana Jones, est mort à 90 ans, le 30 octobre.

Alors qu'on se morfond dans l'attente de Mourir peut attendre, le tout dernier James Bond avec Daniel Craig dans le costume de 007, nous venons d'apprendre la disparition de Sean Connery. L'acteur écossais est mort à 90 ans, dans la nuit du 30 octobre.

Il était bien sûr l'éternel 007, celui qui a le premier forgé l'image de l'espion incontournable en 1963. Sean Connery est apparu dans six films de la saga, adaptés des livres signés Ian Fleming, à commencer par James Bond 007 contre Dr. No de Terence Young, le tout premier film de la saga.

Goldfinger, Bons baisers de Russie, Opération Tonnerre, On ne vit que deux fois, Les Diamants sont éternels... Autant de longs-métrages qui ont aidé à construire l'image du gentleman espion "surgadgetté", auquel le public s'est tant attaché.

 

photo, Sean Connery"Avez-vous du feu ?"

 

Outre le rôle du légendaire espion britannique, Sean Connery a marqué les esprits dans énormément de films, comme Le Crime de l'Orient-Express, Le Nom de la rose, Soleil levant, La rose et la flècheUn pont trop loin, HighlanderLa maison Russie, Robin des Bois : Prince des Voleurs, Rock, ou encore Haute voltige. Il a traversé les époques, avec son flegme et son charme éternel.

 

photo, The OffenceDans The Offence

 

Au cours de sa longue et riche carrière, Sean Connery a reçu de nombreuses récompenses, à commencer par un Oscar du Meilleur acteur dans un second rôle en 1987 pour Les incorruptibles de Brian De Palma. Il a également obtenu deux BAFTA et trois Golden Globes.

Il a aussi été anobli par la Reine d'Angleterre, malgré une engagement vigoureux en faveur de l'indépendance de l'Écosse, sa région d'origine.

 

photoDans La Rose et la flèche

 

Il a tourné avec quelques uns des plus grands, comme Alfred Hitchcock (Pas de printemps pour Marnie), John Huston (L'Homme qui voulut être roi), Terry Gilliam (Bandits bandits), Steven Spielberg (Indiana Jones et la dernière croisade), John Boorman (Zardoz), Sidney Lumet (La Colline des hommes perdus, Le Dossier Anderson, The Offence, Le Crime de l'Orient-Express, Family business), John Milius (Le Lion et le Vent), ou encore John McTiernan (À la poursuite d'Octobre Rouge).

 

photo, Sean Connery, Harrison FordEternel papa Jones

 

Dans les années 90 et 2000, une nouvelle génération de spectateurs l'a découvert dans Rock de Michael Bay, Haute voltige face à Catherine Zeta-Jones, Cœur de dragon de Rob Cohen, en grand méchant dans Chapeau melon et Bottes de cuir avec Ralph Fiennes et Uma Thurman, ou encore dans À la rencontre de Forrester de Gus Vant Sant.

En 2003, Sean Connery décide de prendre se retraite suite à l'horreur La Ligue des Gentlemen Extraordinaires. Il explique que l'expérience a été si cauchemardesque qu'il a été définitivement convaincu qu'il voulait quitter le métier. Il racontait à The Times : "L'expérience a eu une grande influence sur moi, ça m'a fait réfléchir au showbusiness. J'en ai eu assez de travailler avec des idiots." On avait reparlé de ce film désastreux dans ce dossier.

A noter qu'il avait apparemment refusé les rôles de l'Architecte dans Matrix Reloaded et Gandalf dans Le Seigneur des anneaux, pas du tout convaincu par les scénarios et les univers.

 

photo, Sean ConneryLa Ligue des Gentlemen Extraordinaires, qui l'a décidé à prendre sa retraite

 

S'il est inoubliable néanmoins, c'est grâce à ses apparitions dans la peau de l'agent 007. Après avoir lâché le rôle en 1971, Roger Moore, Timothy Dalton, Pierce Brosnan et Daniel Craig lui ont succédé, en tâchant d'entretenir le mythe du super-justicier flegmatique. Sir Sean Connery est mort aux Bahamas, à l'âge de 90 ans. Il a rejoint Honor Blackman, sa partenaire de jeu dans Goldfinger, disparue il y a quelques mois.

Pour célébrer son œuvre - et en attendant que Mourir peut attendre débarque en mars 2021 - on vous invite à retrouver notre critique du tout premier film de la saga James Bond.

 

photo, Tippi Hedren, Pas de printemps pour MarnieAvec Tippi Hedren chez Hitchcock

Tout savoir sur Sean Connery

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

[)@r|{
02/11/2020 à 17:58

Charismatique et très smart à l'écran, il en imposait par son jeu d'acteur.
Riposa In Pace Sean

Le nom de la rose, Highlander, Les incorruptibles, Indiana Jones et la dernière croisade et 007 of course... Mais aussi : Juste cause, Soleil levant et Outland.

Ciao a tutti !

Ded
01/11/2020 à 12:02

Perso, je retiens surtout l'interprète de "The offence" en 72, film maudit de l'immense Sidney Lumet, interdit pendant 35 ans en France et pour lequel, prenant des risques, l'acteur s'était beaucoup investi (participation à l'écriture et pas de salaire). Ainsi que "The hill" (La colline des hommes perdus) en 65 de Lumet également. Probablement l'un de ses plus beaux rôles avec celui de "L'homme qui voulut être roi", que John Huston signa en 75 et dont, accessoirement, la covid 19 fera sûrement repousser la sortie blu ray prévue initialement à la fin du mois.
So long Mister Connery...

Opale
01/11/2020 à 11:37

Je... sais pas quoi dire en fait. Triste, triste...

Eddie Felson
01/11/2020 à 10:29

Pour le clin d’oeil,
31/10/20=3+1+1+0+2+0=OO7

Carlito B.
31/10/2020 à 23:43

Une légende disparait. Et avec elle, une partie de nous, de notre enfance ou adolescence, de nos souvenirs de cinéphile. James bond, les incorruptibles, le nom de la rose, Octobre rouge, mais également l'homme qui voulut être roi (pour la petite histoire, c'est Michael Caine qui conseilla à Brian de Palma de prendre Sean Connery pour le rôle de Malone), la colline des hommes perdus, the offense, highlander et Rock...
Adieu l'artiste.

zimmerfan
31/10/2020 à 21:18

first knight!!!!connery y est un grand arthur...sa prestance,sa classe,son autorité et son charisme..y sont sublimés par la somptueuse musique de l'inoubliable jerry goldsmith.
c'est toute ma jeunesse qui prend une claque..maintenant on va pouvoir lui rendre hommage en matant un max de ses films.....

Eddie Felson
31/10/2020 à 19:49

James Bond et père d’Indiana Jones. tellement de rôles & de films iconiques.
Un grand acteur, un grand homme, la classe incarnée... éternel Highlander immortel dans nos coeurs de cinéphiles.
RIP Sir.

Sean The White Europpen Man
31/10/2020 à 19:48

Sean Connery avait une methode bien à lui pour recadrer les femmes, une methode pas tres progressiste, vous pouvez trouvez l'interview si vous cherchez bien

Qc
31/10/2020 à 19:44

Bien d'accord avec
@stormy et Sean Connery sera éternel
Dans nos cœurs et nos mémoires.

Birdy
31/10/2020 à 18:22

Si même lui peut mourir, on a aucune chance. Qui va nous sauver du prochain dinguo qui voudra nous faire cramer au satellite nuclaire ?

Plus

votre commentaire