Mourir peut attendre : Safin, le méchant joué par Rami Malek, est bien lié à Spectre

Gael Delachapelle | 28 octobre 2020 - MAJ : 28/10/2020 18:26
Gael Delachapelle | 28 octobre 2020 - MAJ : 28/10/2020 18:26

Il a été confirmé, dans une récente interview, que Safin, le méchant joué par Rami Malek, dans Mourir peut attendre, était bel et bien lié à Spectre.

Après de multiples reports, Mourir peut attendre est désormais prévu pour une sortie le 31 mars 2021 dans nos salles françaises, et pourtant, on continue d'entendre beaucoup parler de lui. Après avoir failli être racheté par des plateformes de streaming, le nouveau James Bond fait aussi beaucoup parler de lui pour son méchant.

En effet, Rami Malek est plutôt attendu au tournant par les fans, dans la peau de Safin, un méchant mystérieux et défiguré, qui avait déjà été sujet à une rumeur assez folle sur son identité. Si on sait déjà que ce dernier sera lié au personnage de Madeleine Swann (Léa Seydoux), notamment au détour d'une scène d'ouverture que le cinéaste Cary Fukunaga nous a teasé comme un prologue horrifique, on sait aussi maintenant qu'il sera lié au précédent opus, à savoir Spectre, ainsi qu'à l'organisation qui donne son nom au film.

 

photo, Rami MalekSafin (Rami Malek), qui attend la sortie de Mourir peut attendre...  

 

Dans une récente interview avec GQ, où l'acteur a évoqué son expérience éprouvante dans le rôle du méchant, il a été confirmé que le personnage de Safin sera lié à la mystérieuse organisation terroriste qui traverse, sous différents visages, les quatre précédents films avec Daniel Craig. L'organisation était ainsi représentée par Le Chiffre (Mads Mikkelsen) dans Casino Royale, Dominic Greene (Mathieu Amalric) dans Quantum of Solace, Silva (Javier Bardem) dans Skyfall, mais surtout Franz Oberhauser (Christoph Waltz) dans Spectre, qui se révélait être Blofeld, légendaire ennemi de James Bond, à la tête de l'organisation, qui est apparu dans la saga pour la première fois dans Opération Tonnerre, en 1965.

Dans l'article de GQ, il est par ailleurs confirmé que Safin est "un ancien assassin de Spectre, qui a gravi les échelons pour devenir une figure puissante dans le monde du terrorisme". Dans l'interview, Rami Malek a décrit Safin comme un "adversaire redoutable" :

"Ce que je voulais vraiment, c'était rendre Safin troublant, lui qui se considère comme étant héroïque. {...} Safin est un adversaire redoutable. Et James Bond doit s'adapter à cela."

 

photo, Daniel Craig, Christoph WaltzBlofeld est de retour... 

 

Au vu des propos de l'acteur, par rapport à son personnage, il semblerait que l'on puisse s'attendre à un affrontement de taille, entre 007 et Safin, qui s'annonce comme un ennemi assez terrible. A priori un terroriste comment le laissaient sous-entendre les récentes déclarations de l'acteur au sujet de son expérience éprouvante dans la peau de ce méchant.

Les premières rumeurs évoquaient déjà une double identité, au sujet du personnage, à savoir qu'il serait le Dr No, l'ennemi qu'affrontait Sean Connery dans le premier opus de la saga, James Bond 007 contre Dr. No, sorti en 1962. Une théorie très plausible, étant donné que Blofeld réapparait, sous le visage de Waltz, dans Spectre, et que la première bande-annonce laissait entendre que ce dernier connaissait Safin. En effet, cela serait une belle manière de boucler la boucle, et d'offrir une belle conclusion à l'ère-Craig, entamée en 2006 avec Casino Royale.

 

photo, Daniel CraigDaniel Craig, qui chasse du Safin

 

Cependant, il va falloir s'armer de patience, avant d'en savoir plus sur Safin, et de découvrir la performance de Rami Malek, dans Mourir peut attendre, le dernier James Bond, avec Daniel Craig pour la dernière fois en 007, mais aussi Léa Seydoux, ainsi que Ralph Fiennes en M, et Ben Whishaw en Q.

Le film est désormais attendu pour le 31 mars 2021 dans nos salles françaises, si tout se passe bien. En attendant, Daniel Craig nous offre une belle scène d'action, pour patienter, que vous pouvez découvrir par ici.

Tout savoir sur Mourir peut attendre

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

MisterJ
11/11/2020 à 17:44

Erreur dans l'article.

Si dans les romans Blofeld apparait pour la 1ère fois dans Opération Tonnerre (sorti en 1961 et pas en 1965), il est incarné à l'écran pour la 1ère fois dans le film Bons baisers de Russie (sorti en 1963 et incarné par l'acteur Anthony Dawson).

Breizhoneg
29/10/2020 à 23:36

Ah ouais mais alors merci pour le spoil et au revoir.

Kyle Reese
29/10/2020 à 10:30

Heureusement qu ‘il y a un lien avec Spectre, sinon a quoi bon faire un dernier film avec un nouveau méchant sorti de je ne sais quel chapeau magique alors qu’il y a une trame continue et logique depuis le premier des 007 de l’ere Craig. L.annonce d.un dernier pour la route avec Craig m’avait laissé circonspect mais l’arrivé de Cary Fukunaga Rami Malek m’avait tout de suite rassuré.
Hâte de voir, un autre jour, cette conclusion d’une série de film de James Bond absolument passionnante et plutôt réussie dans l’ensemble. Les meilleurs a égalité maintenant avec les premiers avec Sean Connery pour moi.

Sébastien
29/10/2020 à 00:18

Cool, plus besoin d'aller le voir.

Meuh!
28/10/2020 à 22:38

Attention spoiler, il meurt a la fin!

alex75
28/10/2020 à 21:47

Ridicule cette manie de lier les badguys dans cette série de films, le meilleur étant le Chiffre, les autres ont cabotiné jusqu’à la caricature, le méchant, le boss du méchant, le frère de la méchante ... vraiment dommage. Vivement les nouveaux Missions Impossible pour ramener de la fraicheur

Sanchez
28/10/2020 à 19:39

Racontez nous la fin qu’on en finisse

Olivier637
28/10/2020 à 19:27

Hallucinante campagne de promo. Après 2 reports de dates, une tentative de vendre le film 600 millions a Netflix, on se tape des interviews des acteurs et des révélations sur l histoire tous les jours pour garder la pression, sans parler des X teasers, bref j’ai limite l’impression d’avoir déjà vu le film.

votre commentaire