The Thing : John Carpenter pourrait bosser sur le reboot de Blumhouse

Mathias Penguilly | 24 août 2020 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Mathias Penguilly | 24 août 2020 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Un des plus grands succès du maître de l'Horreur, The Thing pourrait faire l'objet d'une nouvelle adaptation, et John Carpenter pourrait être de la fête.

À sa sortie en 1982, le film de John Carpenter a été accueilli tièdement par la critique et le public (avec 19 millions de dollars de recettes pour un budget de 15 millions, c'était même un petit bide commercial), avant d'être réévalué des années plus tard. Avec sa sortie en DVD, le film est devenu un classique de l'horreur américaine et a même fait l'objet d'un prequel, également baptisé The Thing, trois décennies après la sortie du premier volet.

L'histoire du film d'horreur culte ne risque pas de s'arrêter en si bon chemin. Blumhouse avait discrètement annoncé travailler sur un projet de réadaptation en partenariat avec Universal, et John Carpenter vient peut-être de les confirmer.

 

Photo Kurt RussellKurt Russell en mode Jim Morrison 

 

Lors d'un entretien avec Bloody Disgusting, en marge de l'édition virtuelle du FanTasia Film Festival de Montréal, le cinéaste new-yorkais a laissé entendre qu'il pourrait lui-même se joindre au projet en expliquant :

"Je pense que [Jason Blum] va travailler sur The Thing... sur un reboot de The Thing. Je serai peut-être impliqué dans le projet, plus tard."

Lorsque le journaliste a ensuite essayé de lui demander s'il s'agissait d'un vrai reboot, d'une suite, d'un autre prequel, le septuagénaire a refusé de répondre.

 

photoHeureusement qu'en 2020, l'orthodontie est mieux remboursée par la Sécu !

 

Pour rappel, The Thing mettait en scène un groupe de chercheurs installés en Antarctique qui découvraient par hasard un mystérieux alien métamorphe, capable d'imiter la reproduction cellulaire de ses proies pour prendre leur apparence. S'en suivait alors un véritable carnage entre les membres de l'équipe, qui commençaient à se méfier les uns des autres à mesure que l'extraterrestre multipliait les métamorphoses.

Le film est adapté d'un livre de John W. Campbell, publié à la fin des années 30. En 2018, un journaliste avait retrouvé la trace d'une version plus longue de l'ouvrage qui a finalement pu être publiée grâce à une campagne de financement participatif. C'est cette version, intitulée Frozen Hell sur laquelle Blum et son équipe seraient en train de travailler.

 

photo, Charles Hallahan, Kurt RussellLa Chose dans la poudreuse

 

Il est encore trop tôt pour qu'une date de début de tournage soit dévoilée. C'est la troisième fois que The Thing connaitrait une réadaptation puisque le chef-d'œuvre de John Carpenter était lui-même le remake d'un film en noir et blanc, de Christian Nyby et Howard Hawks, sorti au début des années 1950. C'est par rapport à cette version qu'on a classé The Thing dans notre récent dossier sur les 10 remakes meilleurs que la version originale. On vous invite à aller lire notre critique du film par ici.

Par ailleurs, le film a également eu le droit à un reboot-prequel au début des années 2010 avec The Thing porté notamment par Mary Elizabeth Winstead et Joel Edgerton.

 

Affiche

Tout savoir sur The Thing

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Opale
26/08/2020 à 09:26

Lepin le naze. On peut continuer comme ça si tu le veux...^^

Lepin
26/08/2020 à 08:58

Opale le raciste

Opale
26/08/2020 à 08:51

C'est tout à fait vrai, j'avais un doute et j'ai re-maté la fin: un noir un blanc! Au temps pour moi!!!!! Mais bon, ça fait tout de même deux mecs ça... Pas certain que ça ne soit pas discriminatoire...^^

Kyle Reese
25/08/2020 à 17:22

Aucun intérêt à savoir ce qui arrivent aux 2 hommes rescapés.
Cette fin ouverte vers le néant, la mort quoi est la fin idéale pour le perso principal cynique et nihiliste. Ce film est parfait dans son genre. Un chef d’œuvre qui a marqué son temps et qui marquera encore. Ils peuvent en faire des variations (la prequel était pas si mal je trouve et respectueuse) intéressantes mais alors qu’ils le fassent dans un tout autre contexte sinon aucun intérêt.

Monsieur Vide
25/08/2020 à 16:46

On devrait tous prendre exemple sur La chose, elle: blanc,noir, asiatique, est,ouest,nord,sud etc..homme,femme,animal.. elle s'en fout ! Elle assimile tout le monde !

Serievore
25/08/2020 à 13:31

A opale, avant depretendre des choses tu devrait revoir le film.
A la film, il reste deux hommes, un blanc certes, mais aussi un noir.
Donc pas 2 hommes blancs.
Et je ne vois pas trop de rapport avec leur couleur d ailleurs.
Ca devient ridicule tous ceux qui cherchent constament a trouver des problemes de couleurs, la ou il n y en a aucun a la base

All color matter:)

Simon Riaux - Rédaction
25/08/2020 à 13:17

@Opale

Oui sauf que pas du tout en fait.
Un noir, un blanc.
Et disons que dans leur situation, le terme survivant est très, très relatif.

Sans compter que de nos jours, ça passerait crème.

Opale
25/08/2020 à 13:09

@John freddy, oui sauf que les deux survivants sont des hommes et blancs de surcroit et ça de nos jours ce n'est plus possible...

John freddy
25/08/2020 à 11:53

Vivement the thing 2 et savoir ce qui se passe à la fin du premier où il reste plus que deux hommes dans le froid et connaître le déroulement de la suite avec les mêmes effets spéciaux de l'époque sans images de synthèse

MK
25/08/2020 à 10:55

COPEAU ça tombe bien, personne ne va toucher à votre film préférer, ils vont en faire un nouveau que vous n'êtes pas obliger d'aller voir, apr contre il va intéresser d'autres. Si certains avait pensé cela lorsque John Carpenter avait annoncé vouloir faire une nouvelle adaptation après La chose d'un autre monde et qu'ils avaient été écoutés, The Thing ne serait pas votre film préféré puisqu'il n'existerait pas.

Plus
votre commentaire