Constantine : le réalisateur affirme que la censure américaine a tué le film

La Rédaction | 26 juillet 2020
La Rédaction | 26 juillet 2020

Beaucoup plus sévère qu'en France, le système de censure américain peut faire des ravages, et apparemment, le film Constantine en a particulièrement souffert.

Cela peut sonner comme un cliché, mais pourtant il se vérifie : le public américain a une tendance puritaine nettement plus marquée qu'en Europe (et particulièrement qu'en France, seul pays du monde à n'avoir par exemple pas interdit Cinquante nuances de Grey aux moins de 16 ans, se contentant d'une interdiction aux moins de 12 ans). Bonne ou mauvaise chose, c'est à vous de voir, mais il faut reconnaître que la sévérité de la censure outre-atlantique peut avoir des effets très vicieux et assez nocifs sur la création artistique.

 

Photo Keanu ReevesEt encore, à l'époque on pouvait encore fumer à l'écran



En effet, si le PG-13, l'équivalent de notre interdiction aux moins de 12 ans, n'est pas plus restrictif, le cran juste au-dessus appelé Rated R est beaucoup plus dangereux pour l'exploitation des films, puisqu'il impose à tout spectateur de moins de 17 ans d'être acompagné d'un adulte, ce qui est coûteux (puisqu'il faut payer deux places) en plus d'être contraignant (puisqu'il faut convaincre papa/maman/grand frère/grande soeur de participer).

Un effet dissuasif si fort que tout film espérant toucher un public un tant soit peu large à tendance à mortellement craindre le Rated R, qui l'ampute de fait d'une partie significative de son public potentiel, même si certains films peuvent faire mentir cette règle générale (les deux Deadpool ou Logan par exemple visaient tous le grand public et ont été des succès indéniables malgré le Rated R). Et selon Francis Lawrence, réalisateur du film Constantine avec Keanu Reeves, c'est exactement cela qui a commercialement tué son film et déçu une partie du public, comme il l'a expliqué lors de son panel en ligne fêtant les 15 ans du film à la Comic-Con de San Diego :

 

Photo Keanu Reeves

Appuie sur le champignon bon sang !

 

"A l'origine du projet on voulait un film Rated R. Warner a ensuite ordonné que l'on fasse un PG-13 à cause du coût du film. Nous avons reçus les lignes directrices à respecter pour faire un film PG-13, et nous avons suivis ces règles à la lettre. Je parle là du nombre de 'fuck' autorisé, le type de nudité, le sang, la violence, et tout le reste. Nous avons projeté le film à la MPAA et je me souviens qu'il ne leur a pas fallu plus de cinq minutes avant qu'ils ne posent leurs calepins et ne nous attribue un R à cause du 'ton'. C'est un critère qui n'était pas sur notre liste.

De la première à la dernière scène du film, ils pensaient qu'on ne pouvait rien y faire, à cause du sentiment submergeant d'angoisse de la première à la dernière scène du film. En gros nous avons fait un film PG-13 qui a reçu un R, et ça m'a tué parce que si j'avais su qu'on allait avoir un Rated R, j'aurais tourné un film Rated R. Nous aurions pu aller à fond sur l'intensité, la violence, les insultes, et tout le reste. On s'est un peu fait avoir de ce côté-là. On a bien essayé de lutter mais nous avons de toute évidence perdu cette bataille."

Et y'a pas à dire, vu le matériau originel, on aurait également pas dit non à un peu moins de retenue. Heureusement, Keanu Reeves a trouvé sa licence violente avec John Wick.

 

Affiche française

Tout savoir sur Constantine

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Simon Riaux - Rédaction
01/07/2021 à 11:12

@Brams

Vous auriez un exemple ?

Brams
01/07/2021 à 11:11

C'est comme sur Netflix ils ya beaucoup de censure sur certains films

Rebelle33
16/08/2020 à 10:53

Le puritanisme américain est INSUPPORTABLE!!!
Et il est de surcroît INFANTILISANT!!!!

The Moon
27/07/2020 à 23:52

@ Gerard Depardieu, rest in peace John Saxon

Pseudonaze
27/07/2020 à 21:30

C'est vrai que nous en France nous sommes beaucoup plus tolérants pour preuve :il faut être sacrément tolérants pour supporter toutes ces palanquées de comédies débilopouet-pouet et de films d'Ôteurs sociaux-misérabiliste quon nous ponds par an... Et tout ça avec le concours et le financement du CNC...

Pseudo Realisateur
27/07/2020 à 19:03

Il est sérieux le gars? Il pense vraiment que ce qui a plombé son film c'est le nombre d'insultes et de f@@k" par minute? Ou que c'est le volume de sang verse qui fait un bon film? Vous croyez vraiment que c'est ca "la création artistique"? Ou que le contenu serait approprie pour un gamin de 12 ans?

rob
27/07/2020 à 18:18

les ricains puritains ahhhhh

sylvinception
27/07/2020 à 10:52

Alors ce qui a principalement niqué le film selon moi : une orgie - une vraie de vraie - de CGI souvent très douteux, et le cabotinage insupportable de Peter Stormare.
Rossdale est une erreur de casting, mais bon, il le serait dans n'importe quel film hein...

Dommage car le film est plutôt sympa au demeurant.

Sigi
27/07/2020 à 01:12

15 ANS ?????? O_o

Mwaiman
27/07/2020 à 00:05

"le public américain a une tendance puritaine nettement plus marquée qu'en Europe "
Et pourtant leurs journaux d'info diffusent des vidéos de crimes, encore le souvenir de ce dératiseur en pleurs qui a été abattu, y'a 3/6 ans par un policier qui arrêtait pas de hurler. En plus ils mettent l'auto lecture, comme ça y'a pas moyen de les éviter. Mais bon c'est pareil pour les images aussi. Une Puritanie à géométrie variable.

Plus
votre commentaire