Wonder Woman 1984 : avant la sortie du film, le retour d'un personnage mort déjà expliqué ?

Mathias Penguilly | 20 juillet 2020 - MAJ : 20/07/2020 12:37
Mathias Penguilly | 20 juillet 2020 - MAJ : 20/07/2020 12:37

Parmi les premières informations reçues sur la suite des aventures de la Femme-Merveille, un personnage décédé est de retour. On croit savoir pourquoi... ATTENTION SPOILERS !

Après un premier volet très bien reçu, Patty Jenkins a été reconduite à la direction des aventures de Wonder Woman. Initialement programmée pour une sortie en salles en décembre 2019, la diffusion du film a été repoussée à plusieurs reprises, jusqu'à obtenir une place très convoitée parmi les films de l'été. La Covid-19 a encore une fois changé les plans de DC et on devrait finalement retrouver Wonder Woman 1984 à partir du 30 septembre (soit un mois avant une autre super-héroïne, Black Widow - bel affrontement en perspective au box-office).

Pour l'instant, plusieurs images du nouveau long-métrage ont été publiées ainsi qu'une bande-annonce, qui dévoilait le grand retour de Steve Trevor (Chris Pine), héros sacrificiel du premier film... Son retour avait surpris plus d'un spectateur, et le mystère sur sa résurrection pourrait avoir été levé par un produit dérivé, publié en marge de la promotion du film.

Attention, bien que rien ne soit encore confirmé à 100 %, il peut s'agir de gros spoilers sur l'intrigue, vous lisez donc la suite de cet article à vos propres risques.

 photo, Gal GadotVous... ne... passerez... p... QUE si vous n'avez pas peur du grand-méchant spoiler !

 

Le site américain Bleeding Cool a ainsi étudié deux livres pour enfants intitulés Wonder Woman 1984 (le premier est un roman jeunesse et le second est un livre pour l'apprentissage de la lecture) et mis en évidence quelques informations sur le retour de l'amoureux de Diana Prince (Gal Gadot). 

Les livres révèlent ainsi que Diana Prince travaille pour l'Institut américain du Smithsonian avec sa nouvelle copine Barbara Ann Minerva (Kristen Wiig), lorsqu'elles reçoivent une collection de mystérieux artefacts à étudier et répertorier. Parmi eux se trouve la Dreamstone (la pierre des Rêves), une petite bague jaune qui offre à son porteur la réalisation d'un vœu (en gros, un mélange entre Aladdin et Le Seigneur des Anneaux). Évidemment, Wonder Woman a souhaité faire revenir son boy, provoquant quelques destructions au passage - nul n'est parfait.

La pierre possède effectivement le pouvoir des Dieux (un peu à la manière de son légendaire lasso), mais a été créée par le Dieu des Mensonges. Une fois activée, la pierre provoque le chaos et contrôle le destin de Steve Trevor.

 

photo, Gal Gadot, Chris PineSteve Trevor, pas dégouté de l'avion ?

 

Décidément, de DC à Marvel, les scénaristes qui écrivent ces histoires de super-héros ont développé une véritable obsession pour les cailloux magiques ces dernières années. On imagine bien que les deux antagonistes que Wonder Woman va affronter (Maxwell Lord et une Barbara Minerva transformée en Cheetah) vont vouloir accaparer cette pierre des Rêves, d'une manière ou d'une autre.

Wonder Woman 1984 n'étant diffusé en France qu'à partir du 30 septembre 2020, il nous reste encore quelques mois à patienter. D'ici là, vous pouvez retrouver notre critique du premier volet, voire même notre classement des films DC, du plus mauvais au moins pire, ou moins bon au meilleur, à vous de voir.

 

photo, Affice sortie 30/09

Tout savoir sur Wonder Woman 1984

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Rom1
24/07/2020 à 11:25

Les Pierres d'Infinité de Marvel ont été créées il y a une bonne quarantaine d'années, cela dit...

Tom’s
20/07/2020 à 21:22

Le film de l’été décalé avec Tenet, moi je l’attend car globalement le 1er est vraiment pas mal à part David thewlis ou plutôt la mise en image d’Ares, la bande annonce (j’attend la 2ème ) ménage bien le contexte du film, ne dévoile pas ce qui sera le rôle exact de Lord(Pedro pascal) et celui de Kristen Wig, je pense le studio as donné quasi carte blanche à Jenkins et le budget adéquat supérieur au 1er, de l’humour et le décalage des époques cette fois pr Trevor, le délire de la poubelle sorti du musée hyper drôle, évidement le lien entre eux est le cœur du truc donc il va revenir pr ensuite ... ce qui est pas con du tout. Ceux qui taille Gadot se trompe les choix de casting sont réfléchis et rarement à côté, elle s’est départagé entre plusieurs, oui elle est canon, son jeu va s’affiner, humble, physiquement j’ai oublié celle de Fast&, ensuite on parle de blockbuster souvent trop verrouillé mais depuis le succès du 1er et encore après ( mettre 200m sur Aquaman, Faire the Joker) le studio est prêt à prendre des risques confiant en la réalisatrice qui a leur yeux est pr beaucoup ds le succès du film .

Lulu
20/07/2020 à 16:04

Vu qu'on ne voit pas du tout le personnage de Steve trevors dans justice league, on n'évoque même pas son sacrifice ni son rôle à part la photo de 1918, je ne vois pas trop à quoi sa sert de l'utiliser de nouveaux pour ce film... Il reçu une fin héroïque tout à fait honorable dans le premier film, là sa fait un peu forcé je trouve. Limite, sa enlève un peu le côté sacrificiel et dramatique de tout ça.

Pseudo1
20/07/2020 à 13:56

J'aurais préféré revoir l'acteur dans Star Trek 4.
Il se fait attendre celui-là, j'espère vraiment qu'ils vont pas nous laisser sur le moyen Beyond :/

Kyle Reese
20/07/2020 à 13:51

Ok. Pourquoi pas l’acteur est très bon content qu’il soit de retour.
Mais surtout j’adore l’affiche, Gal Gadot y est ultra sexy en diable et je m’arrêterai là.

Neodraken
20/07/2020 à 13:33

Depuis la première bande annonce, les fans ont parlé de ça. rien de nouveau.

Lucha-man
20/07/2020 à 13:29

Ouais c'est exactement ce que les fuite de scénario avait dit et clairement ça fait peur pour le reste du film

votre commentaire