Harry Potter : les acteurs de la saga s'insurgent contre les propos transphobes de J.K. Rowling

Déborah Lechner | 11 juin 2020 - MAJ : 11/06/2020 10:06
Déborah Lechner | 11 juin 2020 - MAJ : 11/06/2020 10:06

J. K. Rowling a déclenché la polémique avec plusieurs tweets et un essai jugés transphobes, s'attirant les foudres du public, mais aussi des acteurs de la franchise.

La controverse s'intensifie depuis plusieurs jours autour de l'écrivaine britannique, célèbre pour l'écriture de la saga Harry Potter. Loin de Poudlard et des formules magiques qui ont fait rêver de nombreux fans, J.K. Rowling est actuellement accusée de transphobie, quelques mois seulement après avoir défendu une chercheuse licenciée pour avoir tenu des propos transphobes. 

Tout a commencé avec un tweet dans lequel l'auteure a lancé une pique à un article promouvant l'accès aux protections périodiques à "toutes les personnes qui ont leurs règles" dans l'optique d'un monde post-Covid-19 plus égalitaire. Et c'est justement la tournure du titre que Rowling n'a pas apprécié, appuyant l'idée que seules les femmes sont concernées par le sujet.

 

photo, Emma Thompson"Ça commence mal"

 

" 'Les gens qui ont leurs règles.' Je suis sûre qu'il y avait un mot pour ces gens. Que quelqu'un m'aide. Wumben ? Wimpund ? Woomud [ndlr : en référence au mot anglais "women"] ?"

Loin de se faire discrète après le tollé déclenché, la romancière et scénariste a au contraire tenu à argumenter ses propos, sautant à pieds joints dans la polémique, en affirmant entre autres que "le genre est réel et a des conséquences vécues", "qu'effacer le concept de genre retire à beaucoup la capacité de discuter vraiment de leurs expériences"mais aussi et surtout qu'elle "respecte le droit de toute personne trans à vivre de la façon qui lui parait le plus sincère et authentique". 

En plus de nombreux internautes et associations LGBTQI+, plusieurs acteurs de la franchise ont également apporté leur soutien aux personnes trans. Daniel Radcliffe, qui a campé le sorcier Harry Potter au cinéma, a été un des premiers à contredire la créatrice de son personnage dans un éditorial publié sur internet, rappelant avec fermeté que les femmes trans sont des femmes à part entière. 

 

photo, Daniel Radcliffe, Rupert Grint, Emma Watson"Comment ça on connaît cette moldue ?"

 

“Les femmes transgenres sont des femmes. Toute déclaration contraire efface l’identité et la dignité des personnes transgenres et va à l’encontre de tous les conseils donnés par les associations professionnelles de la santé, qui ont beaucoup plus d’expertise sur ce sujet que Jo [J.K. Rowling] ou moi.

Selon The Trevor Project, 78% des transgenres et des jeunes non binaires ont déclaré faire l’objet de discriminations en raison de leur identité de genre. Il est clair que nous devons faire plus pour soutenir les personnes transgenres et non binaires, ne pas invalider leur identité et ne pas causer de dommages supplémentaires”

L'actrice Katie Leung, qui a prêté ses traits au personnage de Cho Chang dans les films, a elle aussi tenu à répondre à l'auteure en partageant sur Twitter plusieurs liens de collectes de fonds à destination des personnes trans. 

La liste s'est ensuite allongée avec l'intervention d'Eddie Redmayne alias Norbert Dragonneau dans Les Animaux Fantastiques, qui a exprimé à Variety son désaccord : "Le respect pour les personnes transgenre reste un impératif culturel et, au fil des ans, j'ai essayé de m'éduquer constamment sur le sujet".

Depuis, il y eu Bonnie Wright ou Emma Watson, pour qui "les trans sont ce qu'ils disent être et méritent de vivre leur vie sans être constamment remis en question, ou sans qu'on leur dise qu'ils ne sont pas ce qu'ils prétendent être".

 

photo, Eddie RedmayneLa formule pour me sortir de cette question, c'est quoi ?

 

"Si Harry Potter a été pour vous une source d'amour et d'appartenance, cet amour est infini et il est là pour être pris sans jugement ni question. Les femmes trans sont des femmes."

 

photo, Bonnie Wright, Daniel RadcliffeBonnie Wright et Daniel Radcliffe

  

La polémique a pris tellement d'ampleur que la Warner s'est sentie obligée de réagir aussi, mais sans faire mention de l'écrivaine ou de leur position vis-à-vis d'elle et de ses paroles controversées, en rappelant notamment que "la position de Warner Bros. sur l'inclusion est bien établie, et la promotion d'une culture diversifiée et inclusive n'a jamais été aussi importante pour notre entreprise et pour nos publics dans le monde entier."

Mais la tornade médiatique est sûrement loin de l'accalmie puisque J.K. Rowling a décidé de jeter une semi-remorque d'huile sur le feu avec un long essai (à retrouver ici en intégralité) dans lequel elle expose et dissèque les "cinq raisons de s'inquiéter du nouveau militantisme trans". Elle se défend avec un argumentaire apparemment très documenté, voire même spécialisé en la matière à l'en croire, explicitant encore plus ses précédents propos jugés transphobes. A voir où le débat ira après ça, et s'il permettra des échanges plus précis... ou une guerre plus ouverte, alors que Les Animaux fantastiques 3 est toujours attendu, après quelques retards.

 

photo, Maggie Smith"C'est pas bientôt fini oui ?"

commentaires

Geoffrey Crété - Rédaction
15/06/2020 à 14:55

@Guéguette

Notre bot modère parfois par erreur, mais là on a vérifié : aucun message lié à votre adresse ip. N'hésitez pas à le reposter, vous verrez qu'on ne supprime rien, tant que c'est dans un cadre respectueux, légal et sans dérive diverses et variées.

Guéguette
15/06/2020 à 14:51

pkoi mon commentaire a été supprimé? Je dis que je comprends les deux partis et que c'est compliqué...C'est trop transgressif???

zetagundam
12/06/2020 à 00:01

Je ne pensais pas dire ça un jour mais les créationnistes me manque(rait presque) (-_-)

Tyler D Urden
11/06/2020 à 23:51

Je suis J.K. Rowling

Jules
11/06/2020 à 20:18

La meuf évoque une réalité biologique de base et on lui tombe dessus comme ca. Mais quelle stupidité.

Eddie Felson
11/06/2020 à 18:51

@Pete : +1
C’est tout à fait ça!

Pete
11/06/2020 à 18:31

La lettre publiée par J.K.Rowling est effectivement complète, détaillée, et nourrie de nombreux exemples et de nombreuses références.
On peut être en désaccord avec elle, mais la plupart de ceux qui l'insultent, se limitent à un tweet de 280 caractères lui demandant de se taire.
Il parlent de progressisme et ne trouvent que l'intimidation et la réduction au silence à lui opposer.
Parmi tous ceux qui l'attaquent, je n'ai vu aucune réponse construite ou élaborée. Ça se résume à : "Tu penses différemment de nous ? Alors ferme-la !". Bien sûr, il doit y avoir des gens qui théorisent une opinion contraire, mais ce ne sont pas ceux-là qui entrent dans le débat, et générent le bad buzz autour de cette histoire.

Et malheureusement, la plupart des médias ne sont pas assez rigoureux dans le traitement des informations.
Même là sur EL par exemple, et sans remettre en cause le contenu, le titre de l'article est problématique : "Harry Potter : les acteurs de la saga s'insurgent contre les propos transphobes de J.K. Rowling".

La sanction morale ("les propos transphobes") du titre est soit mal venue, soit aurait mérité un travail plus approfondi pour corroborer cette affirmation et démontrer clairement en quoi les propos de Rowling sont transphobes.
Sinon, il aurait fallu titrer : "Harry Potter : les acteurs de la saga s'insurgent contre des propos de J.K. Rowling qu'ils estiment transphobes".

La nuance parait mince, elle est pourtant essentielle.

Numberz
11/06/2020 à 17:43

Et parler de Transperceneige ça passe ? Sinon, El, on en parle de Sam le pirate qui se voit ôter de ces pistolets ainsi que Elmer son fusil de chasse dans les Toons ?

Bonjour, je voudrais un produit formaté et aseptisé s'il vous plaît.
Faites votre choix monsieur, vous êtes au XXIe siècle.

Nyl
11/06/2020 à 17:03

C'est fou ce qu'un tweet d'une personne à notoriété entraîne comme réaction excessive

De ce que j'ai pu lire, elle n'a pas dit que les trans n'étaient pas des femmes et elle ne range dans aucune catégorie.
Et tout le monde s'excite et dit que ce sont des femmes.
Euh... C'est qui qui range dans des cases ?

Bref, une polémique qui n'est qu'une, pour faire le buzz.

Kyle Reese
11/06/2020 à 15:23

Je voulais écrire « Obtenu ce qu’elle voulait »
enfin bon je suis tombé moi aussi dans le piège de ce tweet polémique finalement ... mais c’est pas grave ! ;)

Plus

votre commentaire