Michael Bay lance un film type Cloverfield sur la pandémie et la fin du monde

La Rédaction | 20 mai 2020 - MAJ : 20/05/2020 12:28
La Rédaction | 20 mai 2020 - MAJ : 20/05/2020 12:28

Michael Bay va produire Songbird, un petit film d'Adam Mason, qui sera tourné pendant le confinement à Los Angeles.

Ce n'était qu'une question de temps avant que la catastrophe n'inspire le cinéma, quitte à provoquer une deuxième vague d'apocalypse. Alors que Dany Boon prépare bien entendu une comédie sur un immeuble confiné, côté Hollywood, un autre film est lancé pour exploiter la situation, après le projet de Blumhouse : ce sera Songbird, un petit film d'Adam Mason, produit par Michael Bay.

Présenté comme sous forte inspiration Cloverfield et Paranormal Activity, Songbird a surtout une particularité : le tournage doit être lancé très rapidement, et devrait donc avoir lieu dans un Los Angeles confiné, afin de filmer la ville désertée.

 

photoCloverfield, petit choc à son époque

 

L'histoire de Songbird se déroule deux ans dans le futur, dans un monde où la pandémie n'a toujours pas été stoppée. Le virus a plusieurs fois muté, si bien que les autorités ont remis en place des mesures extrêmes pour protéger la population, et contrôler au mieux le chaos. Deadline écrit qu'il n'y aurait aucun élément surnaturel, et que ce serait plutôt une histoire de conspiration, secrets d'état et paranoïa, du point de vue de personnages cloitrés chez eux.

Songbird aurait étonnamment eu le feu vert des instances qui veillent aux réglementations, qui doivent mettre en place des mesures post-confinement sur les tournages. En France, les tournages reprennent avec des règles très strictes pour éviter trop de contact et de risque, ce qui soulève déjà beaucoup de questions chez les principaux concernés, à la fois dans l'application réaliste de ces mesures et le prix évident de cette gestion - que ce soit dans le temps de tournage, ou la qualité du travail.

 

photoCe serait pas l'occasion parfaite pour faire 28 mois plus tard, enfin ?

 

Songbird sera réalisé par Adam Mason, notamment passé sur l'anthologie d'horreur Into the Dark, et remarqué avec plusieurs films de genre comme Pig et Luster.

De quoi occuper Michael Bay, producteur de Sans un bruit 2 dont la sortie prévue en mars a été décalée à septembre. Et s'il n'a pas encore de projet officiel comme réalisateur après 6 Underground sur Netflix (notre critique par ici), il devrait apparemment reprendre Robopocalypse, ce fameux projet que Spielberg devait réaliser avec Chris Hemsworth et Anne Hathaway. Sauf s'il est bien sur Black 5, pour Sony, comme récemment annoncé.

 

photoUn petit air de The Bay aussi

Tout savoir sur Michael Bay

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

DominikCherbourg
20/05/2020 à 14:36

Daube propagandiste et diabolisante en perspective.
Cinéma raciste ultime.

Camille
20/05/2020 à 14:30

Ouais enfait c l'histoire de The Island en 2005 avec McGregor et Johanson.

Geoffrey Crété - Rédaction
20/05/2020 à 12:27

@Mera

Oui, on a oublié de mentionner Black 5 dont on avait parlé dans un précédent article.

Mera
20/05/2020 à 12:12

Pour Robopoclaypse, apparemment Michael Bay bosse plus dessus vu qu'il signe du long terme pour Sony, son prochain projet s'appelle Black Five.

Dudu
20/05/2020 à 11:44

Ils en ont de l'imagination ces réalisateurs, la vache !
Mais qui aurait bien pu penser à faire ce genre de film, hein ? mdr ... :-)

Flash
20/05/2020 à 11:13

Franchement, vu le climat actuel, c'est typiquement le genre de film que je n'ai pas envie de voir.

Numberz
20/05/2020 à 10:58

Un petit pari que d'ici 2027 on nous annonce pour 2030 le film 28 ans plus tard ?

La gueule quand tu viens d'apprendre que le premier a déjà 18 ans...

votre commentaire