X-Men : détails sur le tournage grotesque d'Apocalypse avec Bryan Singer

Déborah Lechner | 29 avril 2020 - MAJ : 29/04/2020 09:43
Déborah Lechner | 29 avril 2020 - MAJ : 29/04/2020 09:43

Avant le bide retentissant du dernier X-Men : Dark Phoenix, la saga X-Men avait déjà du plomb dans l'aile avec Apocalypse et sa production invraisemblable. 

Même si les X-Men sont de retour chez Marvel et que les super-héros dominent l'affiche depuis plusieurs années, leur avenir sur grand écran reste toujours aussi incertain, encore plus dans le MCU. Dark Phoenix est assurément le pire opus de la saga avec des résultats catastrophiques au box-office (seulement 65 millions à domicile et 252 dans le monde pour 200 millions de budget), mais le précédent film, X-Men : Apocalypse n'a pas ébloui la critique et les comptes de la Fox non plus. En 2014, X-Men : Days of Future Past avait pourtant réussi à redonner un coup de fouet à la franchise, laissant penser que les mutants auraient finalement une chance face au MCU de Disney. 

Mais le film de Bryan Singer, accusé avant le début de la production d'agressions sexuelles sur mineurs, a entamé la descente aux enfers pour la saga en présentant un Apocalyspe (Oscar Isaac) au look douteux voire même ridicule, une palette de mutants insipides et une histoire qui partait dans tous les sens pour arriver nulle part. La promotion avait cependant attisé notre curiosité avec des scènes de destruction massives, et de nouvelles têtes, notamment celle de Psylocke incarnée par Olivia Munn qui s'est révélée aussi fade que les autres et qui n'a plus fait parler d'elle depuis. L'actrice garde d'ailleurs un souvenir assez amère du tournage où elle a compris ce que pouvait se permettre certains réalisateurs, contrairement aux réalisatrices, comme elle l'a expliqué dans un entretien avec Variety :

 

X-Men : ApocalypseApocalypse pour la rétine

 

"C'est le problème que j'ai toujours eu dans ce métier, bien avant que le mouvement #MeToo n'expose autant de choses. Vous êtes impliqués et vous voyez ces gens qui continuent d'échouer. Ils ne sont pas si géniaux et vous vous dites : 'Sérieusement ?' Quand on a tourné X-Men : Apocalypse, je n'avais jamais tourné un film aussi énorme. Je ne savais pas ce qui était bien ou mal, mais je savais qu'il semblait étrange que Bryan Singer puisse s'absenter pour un problème de thyroïde".

"Au lieu d'aller voir un médecin à Montréal, qui est une ville de très haut niveau, il a dit qu'il devait aller à L.A. et il est parti pendant environ 10 jours, si je me souviens bien. Il nous a dit : 'Continuez. Continuez à filmer'. Nous étions sur le plateau, je me souviens qu'il y avait une grosse scène à tourner.

On revenait du déjeuner et alors un des assistants de Bryan est venu pour nous montrer un message sur son téléphone. Il envoyait un SMS aux acteurs du genre : 'Salut les gars. Je suis occupé là. Mais allez-y et commencez à filmer sans moi.' J'ai découvert que c'était vraiment étrange et que ce n'était pas normal. Mais cette personne a été autorisée à continuer. La Fox lui a même donné Bohemian Rhapsody, et on sait tous ce qui s'est passé".

 

Photo X-Men : Days of Future PastBryan Singer sur le tournage de Days of Futur Past

 

Bryan Singer devait effectivement réaliser le biopic sur le groupe Queen, mais probablement par manque de professionnalisme (ce qui aurait excédé Rami Malek), il a finalement été remplacé par Dexter Fletcher peu avant la fin du tournage, pour le succès qu'on lui connaît aujourd'hui. Le cinéaste devait toutefois continuer sa carrière avec une adaptation de Red Sonja, avant d'être là-aussi recalé et remplacé par Jill Soloway, bien que le film semble désormais au point mort. Sans aucun projet à l'horizon, Singer fait ainsi partie des personnalités black-listés d'Hollywood des suites de l'affaire Harvey Weinstein qui a permis de faire du ménage dans les rangs.

Olivia Munn de son côté n'a pas non plus connu de grands succès avec une apparition dans Ocean’s Eight, un rôle incompréhensible dans le très éclaté The Predator et un autre dans le film Netflix Love Wedding Repeat (critique ici). L'actrice a encore une chance de se relever avec le premier rôle dans Violet de Justine Bateman où elle devrait incarner une productrice de cinéma qui suit les conseils d'une voix dans sa tête pour percer dans le milieu avant de se rendre compte que cette dernière lui ment constamment.

En attendant de revoir l'actrice (ou les mutants) à l'affiche, notre critique de X-Men : Apocalypse est juste ici

 

Photo affiche finale

commentaires

jhudson
07/05/2020 à 00:05

Olivia Muun pose La question : Comment un réalisateur peux se permettre de quitter le tournage d'un film pendant plusieurs jours, et Fox au lieu de le virer continuer a l’embaucher sur des Block Busters.

Comme si ce type était protégé en haut lieu et qui savait qu'il pouvait faire ce qu'il voulait ....

Il était encore producteur de Dark Phoenix via Bad Hat Harry Productions, Fox n'a fait qu'enlever son nom du générique, rien de plus ...

Ils l'ont viré quand Disney a racheter Fox !

RobinDesBois
29/04/2020 à 22:15

@Zanta je trouve au contraire qu'ils ont beaucoup de charisme. McAvoy et Fassbender sont excellents je les trouve au moins aussi bon Stewart et McKellen dans leurs rôles respectifs. Idem pour Evan Peters et Lucas Till qui a gagné en maturé dans ce volet. Dommage que le personnage interprété par ce dernier meurt parce qu'il est beaucoup plus charismatique que l'acteur qui interprète son frère.

Apocalypse a été une déception mais il se regarde, certains passages sont sympa et la scène d'ouverture est vraiment grandiose.

Marvelleux
29/04/2020 à 21:12

Pourquoi Singer est il revenu? Dire que First class est énorme mais moins rentable, alors on rappelle bryan singer, avec le résultat qu'on sait.

ThibaultFerrieredu11
29/04/2020 à 15:46

Nul de chez nul.
Méchants genre Power Rangers (autre nullité abyssale).
Zéro pointé... ou pointeur vu le réalisateur

Gregdevil
29/04/2020 à 13:18

Dommage, Singer est pas mauvais quand il veux. Aujourd'hui il est mal barré dans le système actuel.
Quel étrons cet X-Men Apocalypse, je préfère encore la bouse de Ratner à celui la. C'est dire.

Tchitchikov
29/04/2020 à 12:37

Rien que cette affiche sérieusement.......

Geoffrey Crété - Rédaction
29/04/2020 à 11:42

@Bayhem

Deborah, je ne sais pas, mais pour ma part j'adore cette série. Et bien d'accord, Olivia Munn y est fantastique (comme tout le monde) !

https://www.ecranlarge.com/films/dossier/1008783-a-la-maison-blanche-the-social-network-le-grand-jeu-pourquoi-aaron-sorkin-est-un-genie-incontournable

Zanta
29/04/2020 à 11:31

De toute façon, ce film n'aurait jamais dû exister...
Ils auraient dû continuer avec le casting original, remis en place à la fin de DOFP.
Les jeunots n'ont aucun charisme, et leur présent sent davantage la volonté du studio plutôt que celle de Singer.

Bayhem
29/04/2020 à 11:26

@Ecran Large / Deborah

Si vous ne l'avez pas vu (mais j'en doute), je vous conseille la série the Newsroom du fabuleux Aaron Sorkin qui montre qu'Olivia Munn, bien dirigée et avec de bons dialogues, peut être absolument fantastique, touchante, drôle et déterminée.

Ben
29/04/2020 à 10:52

Une belle saloperie ce mec...

Plus

votre commentaire