X-Men: Dark Phoenix, Alita... - après quelques bides, Disney précise le futur incertain de la Fox

Mathieu Jaborska | 6 février 2020
Mathieu Jaborska | 6 février 2020

Rappelez-vous : fin 2017, Disney annonçait vouloir racheter la Fox. Le 20 mars 2019, l'opération a été finalisée, changeant le destin du studio.

Depuis, Mickey a déjà bien commencé à rentabiliser son nouveau joujou. Un beau paquet de remakes ou de suites aux classiques du catalogue Fox a été lancé, le plus souvent à destination des plateformes de streaming Hulu et Disney+.

Certains films qui prenaient la poussière sur leurs étagères ont eu le droit à une date de sortie, comme Underwater et Les Nouveaux mutants, pour ne pas les citer. Les personnages adaptés de comics Marvel ont logiquement été incorporés dans le MCU géré par Kevin Feige et surtout, le nom du studio a changé, devenant désormais officiellement 20th Century Studios.

 

photoUnderwater, sorti bien longtemps après son tournage

 

INTERNAL AFFAIRS

Néanmoins, jusqu'ici, il était difficile de savoir ce qui se passait en interne. Un rapport signé The Hollywood Reporter s'est occupé du problème. Emma Watts, une des seules exécutives a avoir survécu au rachat, a claqué la porte de l'entreprise, selon des sources du site. L'ex-vice-présidente s'est apparemment rendu compte qu'elle ne pourrait pas se contenter de suivre les directives de Robert A. Iger (le boss de Disney) et sa suite. Autrefois une major, la Fox n'est plus qu'une filiale aux effectifs fortement réduits.

De plus, la firme n'a pas vraiment brillé niveau box-office cette année. Malgré Le Mans 66 et surtout Bohemian Rhapsody (903, 6 millions de dollars de recette pour 52 millions de budget, pas mal), elle a encaissé pas mal de pertes d'argent. La pire d'entre elles reste X-Men : Dark Phoenix (252,4 millions), mais Alita : Battle Angel n'a pas non plus été un carton, loin de là (404,8 millions).

Dans le "earnings call" d'août dernier, Iger a ainsi déclaré que la performance des productions Fox étaient "en dessous des attentes qu'on avait quand on a fait l'acquisition". Forcément, son achat a perdu 170 millions de dollars au deuxième trimestre de 2019.

 

photo, Sophie TurnerAprès Dark Phoenix, il faut Turner la page

 

LE CHANGEMENT, C'EST MAINTENANT

De fait, les équipes de Disney s'emploient actuellement à redresser la barre. La filiale va donc réduire son rythme de croisière, passant de 6 ou 7 sorties salles par an à 4. Comme prévu, la franchise X-Men (incluant Deadpool par exemple) est confiée à Kevin Feige. Watts, ayant accompagné le développement de ces dernières productions, lui cède donc un des plus gros morceaux du catalogue. Pas de panique cependant : les sources travaillant avec le mastodonte hollywoodien expliquent bien que la Fox pourra toujours produire des films pour adulte sans problème.

L'accent est donc mis sur la SVoD, puisque l'activité du studio au niveau des séries ne diminuera pas, au contraire. Le contenu prévu pour Disney+ et Hulu est au coeur des préoccupations désormais. Il faut s'attendre à voir de plus en plus de franchises passer par la case streaming dans les années à venir. Autre préoccupation : les fameuses suites d'Avatar concoctées en ce moment par James Cameron. Pour le producteur de la saga, Jon Landau : "le studio est lié à Avatar et Avatar est lié au studio". Cela se traduit donc par 4 films prévus pour 2021, 2023, 2025 et 2027.

 

Photo Avatar 3C'est toujours prévu

 

THE FUTURE IS NOW, OLD MAN

En attendant, il va falloir s'accrocher, car les futures sorties 20th Century ne sont pas assurées de gonfler les chiffres. Après le score très moyen d'Underwater (37,4 millions), L'appel de la forêt est le prochain blockbuster à échouer dans nos salles. L'adaptation de Jack London avec Harrison Ford a couté, selon The Playlist, 125 millions avant les reshoots. Les analystes lui prédisent une ouverture à 15 millions, ce qui n'augure rien de bon. 

Les Nouveaux mutants va lui débarquer en avril après une production interminable et un nombre de reports supplémentaires très louche. Le spin-off horrifique de la saga X-Men n'est pas non plus un favori de cette année.

Le reste du calendrier 2020 se compose de The King's Man : Première mission (repoussé lui aussi), Free PlayerMort sur le Nil, le nouveau West Side Story de Steven Spielberg et le Last Duel de Ridley Scott. Disney a également déjà commencé à lancer des projets pour la fin d'année comme les remakes de Maman j'ai raté l'avion et Treize à la douzaine, tous deux prévus pour Disney+.

 

photo, Blu Hunt, Maisie Williams, Anya Taylor-Joy, Henry Zaga, Charlie HeatonLes vieux Nouveaux mutants

 

Le patron de Fox Filmed Entertainment de 1994 à 2000, Bill Mechanic, est encore celui qui résume le mieux la situation : "je ne pense pas que le studio signifie encore quelque chose. C'est un entrepôt de droits pour faire des remakes ou utiliser des personnages. Vous faites 4 films par an à partir de produits de marque." Disney est-il en train de bouleverser complètement le système de major qui régit Hollywood depuis des dizaines d'années ? Seul le temps le dira.

Notre récapitulatif des sorties Disney à venir est disponible ici.

 

Affiche fr

commentaires

Simon Riaux - Rédaction
07/02/2020 à 15:52

@RPO

Mais nous sommes malaisants.

RPO
07/02/2020 à 15:50

"Après Dark Phoenix, il faut Turner la page"

Vraiment ? C'est à ce point ?
Ne vous sentez pas obligé de sortir à chaque fois des blagues Carambar pour ponctuer vos screens. Celle-ci était malaisante.

Elandro
07/02/2020 à 15:18

Tout à faire d'accord avec ThomasF. Alita 2 en fera tout un de blade. Nous l'esprons tous. Pensez_y

Mathieu Jaborska - Rédaction
07/02/2020 à 14:02

@Grize

Bonjour, la tournure était ironique, c'est bien sûr un énorme carton.

@Soldano666

Solo : A Star Wars Story était également un sacré bide pour Disney. Dans le cas d'Alita, ce n'est bien sûr pas un ratage complet, mais comme expliqué ci-dessous, cela reste un résultat très décevant. Pour ce qui est de la qualité du film, on fait définitivement partie de cette "fanbase".

Soldano666
07/02/2020 à 11:18

400 millions pour Alita je vois pas en quoi c'est un bide. C'est largement plus que Solo: a Star Wars story.
C'est une nouvelle franchise, donc a aucun moment il ne peut prétendre faire Les chiffres de Marvel ou DC, le film a beaucoup plu et s'est constitué une fanbase solide.

Grize
07/02/2020 à 11:08

Mdr donc bohemian rhapsody a coûter 50 million et en a rapporter 900 et c'est pas mal, wow les gars vive les avis objectives ????????

ThomasF
07/02/2020 à 11:05

Alita, peut-être un bide commercial comparé à son budget, mais pas un bide critique. Il en faudrait un deuxième, qui fera un carton à coup sûr

Flo
07/02/2020 à 10:06

De toute façon, s'il devait se faire racheter, c'est que le studio devait en avoir besoin pour cause de difficultés, non ?
En un tel cas, autant se faire racheter par une Major de Cinéma encore indépendante (et portant le nom d'un artiste), plutôt que Sony, Vivendi, AT&T etc.
Quand l'équilibre sera trouvé, ça nous donnera soit des films plus formatés pour tel public Adulte… soit plus maîtrisés, parce que c'est ce manque qui causa le succès insuffisant (vu les sommes investies) des blockbusters Fox cités ici.
Avec peut-être aussi un ras-le-bol de voir tout ça associé à la chaîne conservatrice Fox News (alors que ces films sont moins conservateurs).

Geoffrey Crété - Rédaction
07/02/2020 à 10:06

@Darkreveur

Avec plaisir. On a consacré un article entier à ce sujet car il faut citer les recettes oui, mais aussi le budget, le marketing, et l'origine des recettes (100 millions au BO domestique, ça rapporte plus que 100M en Chine par ex).

Tout est là :

https://www.ecranlarge.com/films/dossier/1088890-alita-battle-angel-a-t-il-vraiment-ete-un-desastre-financier-qui-enterre-la-suite

Darkreveur
07/02/2020 à 00:32

Alita, 400 millions au box office.

Heu... On peut revoir la définition de bide ?

Plus

votre commentaire