Underwater : le réalisateur explique comment le rachat de Disney a été terrifiant

Mathieu Jaborska | 15 janvier 2020 - MAJ : 15/01/2020 16:51
Mathieu Jaborska | 15 janvier 2020 - MAJ : 15/01/2020 16:51

Disney rachète absolument tout en ce moment, et ils passent donc leur temps à réorganiser les sorties à venir par rapport à leurs propres sorties.

Forcément, de tels procédés ne sont pas sans dommages collatéraux. Underwater, en salles depuis quelques jours, en fait indéniablement partie. À l'origine, le film de William Eubank a été tourné au printemps 2017 puis est passé par la case post-production pendant un an. Il lui aura fallu plus de deux ans pour nous parvenir. La cause, c'est le fameux rachat de la Fox par la boulimique souris magique, ayant un peu tout perturbé dans les plans du studio à l'origine du long-métrage d'épouvante sous-marine.

Dès que Disney a indiqué vouloir boulotter son concurrent en décembre 2017, le destin d'Underwater a été compromis. Plusieurs problèmes se posaient alors.

 

photoRéunion de crises dans les bureaux de la Fox avant le rachat

 

Premièrement, le processus de rachat mettait un peu toutes les opérations en cours au sein du studio entre parenthèses. Deuxièmement, il était difficile de trouver une place pour l'objet dans le calendrier désormais plein à craquer de la firme aux grandes oreilles. Celle-ci a communiqué une liste des films qu'elle sortira pour les quelques années à venir, et beaucoup de ces grosses productions se chevauchent déjà.

Enfin, la question était : la stratégie familiale de Disney autorisera-t-elle la sortie d'une série B d'horreur empruntant beaucoup à Alien ? Finalement, l'impasse s'est débloquée, au grand bonheur de son réalisateur, soulagé. Il a confié son point de vue à The Hollywood Reporter, fort d'un recul forcé. En pleine promotion de son bébé, il ne peut pas trop casser de sucre sur le dos de Disney, mais il est évident que la situation n'a pas été très agréable à vivre.

« La fusion était bien sûr une grosse chose, et pour être totalement honnête, j'ai du me taire à ce propos. Je ne savais pas ce qui allait arriver, et les gens au-dessus de moi ne semblaient pas vraiment le savoir totalement non plus - ou ne pouvaient pas en parler - pendant un moment. Vous commencez à vous demander : "Est-ce qu'on a fait un film qui ne sera pas vu ?" Je devenais assez nerveux, bien sûr, mais vous devez juste vous dire que vous avez fait quelque chose avec votre coeur et que d'une façon ou d'une autre, les gens vont le voir.

 

photoRéunion de crise dans les bureaux de la Fox après le rachat

 

À la fin, tout a marché. Nous n'étions pas sûrs de ce que Disney allait dire, mais finalement, ils ont dit : "On adore, et on va le sortir." Quand vous travaillez pendant si longtemps à quelque chose, c'était un moment dur. Les gens faisaient : "Après un hiatus de 5 ans, William Eubank est de retour", et j'aurais répondu : "Je n'étais pas en hiatus, je travaillais sur un film !" »

De là à dire que Disney va continuer à produire des films d'horreur à gros cachet, il n'y a qu'un pas qu'on ne franchira pas. En effet, Underwater est très loin de satisfaire ses investisseurs, avec pour l'instant 14,9 millions de dollars récoltés dans le monde pour un budget qui serait plutôt de l'ordre des 60 millions. Une nouvelle preuve que l'épouvante cossue ne passionne pas, à moins que ce soit la coupe de cheveux de Kristen Stewart qui pose problème. Ni l'un ni l'autre ne risquent de réapparaitre sur le planning démentiel de la firme avant un bout de temps.

Quoique, il reste Les Nouveaux mutants, lui aussi reporté un nombre incalculable de fois ces dernières années. Il est prévu pour le 1er avril prochain, en espérant pour lui que ce ne soit pas une simple blague.

 

Affiche fr

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire