Le Voyage du Dr Dolittle : après le carton d'Avengers, les critiques annoncent un gros bide pour Robert Downey Jr

Mathieu Jaborska | 17 janvier 2020 - MAJ : 17/01/2020 12:43
Mathieu Jaborska | 17 janvier 2020 - MAJ : 17/01/2020 12:43

C'est officiel : Robert Downey Jr. ne devrait plus être au centre du MCU. L'acteur va devoir se renouveler pour rester bankable, et ce n’est pas gagné.

Actuellement au sommet de sa gloire, il devrait décrocher le rôle principal dans moult blockbusters à venir. Le premier d'entre eux n'est autre que Le Voyage du Dr Dolittle, nouvelle adaptation des livres pour enfant écrits par Hugh Lofting.

La franchise avait déjà compté des longs-métrages avec un acteur connu, puisque Eddie Murphy y endossait le rôle du docteur capable de causer aux animaux, et ce à plusieurs reprises. Downey Jr. va donc lui succéder dans un reboot concocté par Universal, rempli à ras bord d'animaux beaucoup trop réalistes en CGI et aux voix d'habitués des Oscars. L'influence de Disney n'est jamais loin.

 

photo, Robert Downey Jr.Robert Downey Jr. contemplant ses choix de carrière

 

La bande-annonce, en plus de nous bénir les oreilles avec l'atroce accent anglais du comédien, avait annoncé un bel enfer numérique pas réellement inspiré. Et à la vue des premiers avis, il se pourrait bien qu'on ne se soit pas trompés. Le long-métrage réalisé par Stephen Gaghan (GoldSyriana) se fait crucifier par la critique américaine, se servant littéralement de son corps sans vie pour expérimenter ses nouvelles tournures insultantes. Culminant à 26/100 sur Metacritic et à 17 % sur Rotten Tomatoes, il ne se vendra clairement pas grâce à sa réception.

Pour The Playlist, c'est "un rechapage terne et laborieux avec de nouveaux VFX surfabriqués qui sont profondément inintéresants." The Wrap le compare à Cats, ce qui n'est clairement pas un signe positif.

Pour The Hollywood Reporter, "c'est un film ultra-cher qui s'assoit devant l'écran avec absolument aucun enjeu. Il n'a ni poids ni substance et n'a aucune forme d'impact sur le spectateur." Alors que Vulture évoque "une calamité pour des générations", le Washington Post résume un peu l'affaire avec "un déconcertant gâchis de talents".

 

photo, Antonio BanderasLa technique actor studio dite du "regard d'Anakin"

 

Car des talents, il y en a dans Le Voyage du Dr Dolittle. Les animaux sont quand même doublés par Emma ThompsonTom HollandOctavia SpencerKumail NanjianiRami MalekJohn Cena ou encore Selena Gomez. Ce casting prestigieux et le déluge d'effets spéciaux numériques qui l'accompagne sont probablement à l'origine du budget impressionnant de l'entreprise, estimé à 175 millions de dollars, parmi lesquels 20 millions uniquement destinés au salaire de Robert Downey Jr. selon Variety.

C'est dire à quel point l'ex Tony Stark est le principal intérêt financier du film. Mais cela risque bien de ne pas le sauver du naufrage. Les analystes de Box Office Pro lui prédisent un démarrage entre 20 et 25 millions de dollars de recette sur 4 jours. Probablement battu par Bad Boys for Life et même 1917, il va clairement souffrir de sa réception critique et de sa promotion un peu légère. Étant donné son budget astronomique, la catastrophe à venir devrait récolter 350 millions minimum en tout pour se rembourser. Cette perspective est peu probable, au grand dam de Universal.

 

photo, Robert Downey Jr.Chienne de vie

 

Voilà qui pourrait descendre un peu la côte de l'acteur le plus payé d'Hollywood, qui devait lui aussi miser beaucoup sur le film familial. Son retour dans la peau de Sherlock Holmes pour le très différent 3e opus pourrait sauver un peu les meubles et continuer à en faire une valeur sûre d'Hollywood. En attendant, il devra se relever de l'échec attendu du Voyage du Dr Dolittle, en salles chez nous le 5 février 2020

 

affiche

commentaires

Jtlancer
19/01/2020 à 12:30

Ce qui me gêne dans l'article c'est qu'à aucun moment n'est évoquée la première version de Doolittle, en 1967. Le film à été un échec à l'époque, mais comme référence, Richard Fleischer/Rex Harrison ça a quand même plus de gueule que Betty Thomas/Eddie Murphy, non ?

Spider
19/01/2020 à 02:21

Moi ma femme et mon enfant de 8 ans viens de le voir au cinéma et on a beaucoup aimer je le recommande.
On reste au Canada Québec et il a sortie hier.

Ludo
18/01/2020 à 14:54

Comment peut-on prévoir un bide ? Est ce que ces messieurs et dames professionnelles sont à l'intérieur des têtes des téléspectateurs ? J'espère qu'il va cartonner juste histoire de faire fermer les Bouches de ceux qui sont, à mon goût, tout simplement jaloux.

Tatay
18/01/2020 à 08:46

Moi je me fou des prédictions, ce qui m'intéresse c'est la réaction de mes enfants, s'ils aiment.... Tant mieux. Sinon tant pis

Eezabell
18/01/2020 à 00:37

Ça prédit un bide alors que rien n'est sorti ????????‍♀️????????‍♀️ OK.

Keller Cath
17/01/2020 à 21:36

Pas bon ça.....
Redonnez nous Notre Tony stark
Allez Robert une dernière fois dans la peau de Tony et surtout avec Pepper pops

ben
17/01/2020 à 20:30

Vivement qu'on le retrouve en "DTV" - je sais que ça n'existe plus, maintenant on dit : DTN - direct 2 Netflix -, au côté de Lawrence Fishburne et Nicolas Cage dans un truc horrifico-machin-techno-bidule de ouf !

Cobalt
17/01/2020 à 16:21

L'effet Johnny Depp quoi. Excellent acteur, jouant dans des films aux budgets moyens qui reçoivent des louanges critiques, qui se fait approcher par un gros studio pour un gros film sensé être le point de départ d'une saga, gros succès commercial et critique du film, réévaluation du salaire, accession au statut de mégastar, suite du film qui a un succès encore plus énorme, nouvelle réévaluation du salaire, statut de mégastar confirmé, ne tourne plus que dans des films à gros budget avec gros salaire à la clé, s'enferme dans un style d'acting où il cabotinera jusqu'à l'overdose, le public finit par le lâcher après une énième réinterprétation du rôle avec lequel il a accédé à la gloire, continue quand même pendant quelques années sur la même voie jusqu'à ce qu'il soit lâché par les studios qui ne le trouvent plus bankable, début d'histoires intimes et scandales révélés, retour à des films/ rôles plus simples, mais le public ne suit pas parce qu'il ne le connaît plus que pour son rôle dans... Arrête de tourner pendant quelques années, puis revient avec un nouveau blockbuster qui est un demi échec, de nouveaux scandales révélés, commence à ne vivre que de sa popularité (pubs, apparitions çà et là dans des émissions tv etc)... Pour le moment on n'en est là pour Depp j'espère qu'il n'arrivera pas jusqu'à ce niveau avant de reprendre le cours de sa carrière et d'être considéré comme Has been. Çà a pris 13 ans à Keanu Reeves pour se relever de l'après Matrix.


17/01/2020 à 15:13

@ah ah ah, cqfd !
D'autant plus que le mec est un bonne acteur.
Je pensais que le compte en banque bien rempli, après sa période Marvel, il allait revenir à du vrai bon cinéma.
en faite, non...
Apriori, il va continuer a optimiser sa cote dans du ciné familial.

corleone
17/01/2020 à 15:01

Effectivement vu le carton du mec ces dernières années dans l'écurie Marvel, je pense qu'il s'est fourvoyer concernant la voie à suivre de l'après MCU. Il aurait dû revenir aux films indépendants, voire accepter un rôle dans une bonne serie captivante bref changer de registre qu'un certain public découvre l'immense artiste qu'il est. Mais non. On est à Hollywood.

Plus

votre commentaire