Sans surprise, le film Cats est un gros bide

Christophe Foltzer | 2 janvier 2020 - MAJ : 02/01/2020 10:55
Christophe Foltzer | 2 janvier 2020 - MAJ : 02/01/2020 10:55

S'il fallait se convaincre une nouvelle fois que l'industrie hollywoodienne est en totale roue libre en ce moment, on ressortirait immédiatement le Cats de Tom Hooper.

Bien que le film soit sur nos écrans depuis une semaine, on a encore du mal à croire que Cats existe, sous cette forme qui plus est. Mais notre critique vous convaincra bien plus qu'un simple discours. Pourtant, le film de Tom Hooper est clairement destiné à devenir un cas d'école. Et, quand on veut argumenter, on a qu'à regarder les chiffres.

 

photoVoir le film et repartir en thérapie

 

Et là, tout de suite, ça se passe mal. Avec un budget officiel de 95 millions de dollars, mais qui s'élèverait à 250 millions en comptant la promotion et les modifications en catastrophe, Universal devait péter les scores pour espérer se rembourser. Le premier week-end d'exploitation du film nous prouvait que ça n'allait pas forcément être le cas puisque Cats n'avait rapporté que 10 millions de dollars de recettes.

En deux semaines d'exploitation, depuis sa sortie sur le territoire américain, le premier vrai bilan est peut-être encore plus catastrophique que prévu puisque le film n'aurait rapporté que 38 millions à l'international. On appelle ça une bonne grosse douche froide. Et voilà que le site Variety lui prédit un avenir encore plus sombre en prédisant que le film pourrait faire perdre pas moins de 100 millions de dollars au box-office au studio Universal.

 

photo, CatsIl en faudra plus pour retrouver une santé mentale adéquate

 

Le site explique cette projection par le fait que le studio envisageait que Cats profite des vacances de Noël pour connaitre un second souffle, ce qui ne s'est évidemment pas produit puisque le public l'a bien boudé comme il faut, préférant voir La Reine des neiges 2 ou encore Star Wars : L'Ascension de Skywalker, plutôt que ce fantasme de fans de furries plus que douteux.

Une prédiction qui ne semble étonner que le studio alors que tout le monde s'accorde à dire que les dés étaient déjà lancés dès la publication de la première bande-annonce catastrophique l'été dernier. Une sensation accentuée par les mauvaises critiques de la presse, tout comme par la décision étrange de ne pas montrer le film à un public-test avant les derniers jours précédant sa sortie. Et on ne parle évidemment pas des effets spéciaux non terminés qui n'ont pas dû arranger les choses.

 

Photo CatsUn film pas vraiment au poil

 

Donc voilà, Cats vient de se prendre une grosse branlée, ça n'étonne personne et ça leur apprendra. Mais qu'on ne s'inquiète pas pour autant de la santé financière d'Universal, ils ne sont pas à plaindre et ce n'est pas l'échec de ce film qui devrait le condamner à se faire racheter par Disney dans six mois pour s'en sortir. C'est déjà ça...

Ah et si vous voulez encore lire notre critique du film, c'est ici.

 

Affiche

Tout savoir sur Cats

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

CCC
02/01/2020 à 23:51

Les chats, c'est vraiment des branleurs, ils dépensent leur pognon au babyfoot et passent leur temps à fumer des pétards et grimper au plafond!

Noé
02/01/2020 à 23:43

Jennifer Hudson et sa voie sont les seules choses positives dans ce film

Rominet
02/01/2020 à 20:28

Cats diminutif de Catastrophe...

cxxc
02/01/2020 à 17:29

Et disney ne peu racheter universal ou la warner ect...a cause de la loi
Deja le rachat de la fox es un honte pour le liberalisme et la libetté individuelle du choix de nos divertissement

cswcwc
02/01/2020 à 17:27

Dommage le film a l'air 1000 fois mieux que le disney Star Wars insipide et trahissant toute les regle de la franchise pour une 3eme fois

JohnMcKraken
02/01/2020 à 17:10

Y a pas que les ventes DVD à venir, y a les droits TV, VOD et surtout SVOD alors qu'on arrive en pleine guerre entre Netflix et Disney. Y a pas trop à s'inquiéter pour Universal, ils ont encore 70 ans pour le rentabiliser leur film avant qu'il ne tombe dans le domaine public.

Dirty Harry
02/01/2020 à 14:37

Il y a un boss qui va arriver dans le bureau où cette chose a été décidée et qui va couper des têtes, façon management à la Dark Vador.

Neodraken
02/01/2020 à 12:53

A la place de "C'est déjà ça...", j'aurais mis plutôt "A moins que ..." car pour moi rien n'est impossible avec Disney :p

Miami81
02/01/2020 à 12:19

Votre dernière phrase m'a bien fait marrer.
Bon, par contre, ils risquent d'en être pour plus de 100 millions de $ de pertes et ce n'est pas les ventes DVD qui vont arranger les choses. Bref, solide ou pas, le résultat risque d'être sérieusement problématique pour la major dont le coût de fonctionnement reste élevé.

tom's
02/01/2020 à 11:36

Un échec bien mérité c'est rare, le studio aurais dut partir sur un projet en animation pur avec les acteurs pour doubler ou en motion capture, sur ces décors démesuré y faire courir Jason de Rulo est déja une abération lol

votre commentaire