Us : Lupita Nyong'o donne son avis sur une possible suite du film horrifique

Christophe Foltzer | 10 décembre 2019
Christophe Foltzer | 10 décembre 2019

Après Get Out, on attendait forcément Jordan Peele au tournant. Mais le bonhomme a décidé de faire ce qu'il voulait comme il le souhaitait. Et ça nous a donné Us. Donc, oui, on est content.

Alors certes, avec Us, Jordan Peele n'a pas livré un film parfait, il a pas mal de petits problèmes, mais la proposition est tellement originale dans le cinéma actuel et l'ensemble est tellement maitrisé qu'il nous a presque tous convaincus. D'ailleurs, notre critique est là pour rappeler en quoi c'est pour nous une réussite.

Maintenant que l'univers est installé, comme pour Get Out, on le verrait bien être exploité plus avant parce qu'il y a encore énormément de choses à y faire. Mais rien n'est moins sûr puisque Jordan Peele n'est pas homme à tomber dans la redite, il préfère les projets originaux et les nouveaux défis. Néanmoins, les fans espèrent toujours.

 

photo, Lupita Nyong'oLupita vs Lupita

 

Ils risquent de déchanter donc en entendant les propos qu'a tenus Lupita Nyong'o lorsqu'elle a reçu le prix de la meilleure actrice décerné par le New York Film Critics Circle car, pour elle au moins, l'aventure est terminée : "Non merci, Red est morte."

On pourrait trouver la réaction froide et dure, mais la comédienne en a profité pour avouer qu'incarner ce double personnage avait été extrêmement difficile psychologiquement, ce qui pourrait expliquer cette réticence :

"Le processus a été très, très compliqué. [...] J'ai dû incarner simultanément les deux versants d'une même pièce. J'ai dû être à la fois l'oppresseur et l'oppressée. Il fallait comprendre l'environnement émotionnel de chaque personnage tout en ayant une discipline de fer pour les incarner à la fois physiquement et psychologiquement."

 

photo, Lupita Nyong'oUne interprétation bluffante

 

Un double-rôle particulièrement exigeant donc, mais incarné avec maestria et qui met en valeur le point central du film, encore une fois assez délicat à vivre :

"Le film est une externalisation de notre propre monstre intérieur. Il explore notre représentation de l'ennemi. Souvent, nous sommes enclins à montrer du doigt certaines personnes de l'autre côté de la frontière, ou d'une autre religion, d'une autre culture, d'un autre héritage, en tant qu'ennemi. C'est la voie de la facilité. Mais que se passe-t-il quand on se regarde soi-même ? Qu'en est-il de notre ennemi intérieur ? En ce qui me concerne, j'ai dû m'identifier au monstre qui était en moi."

On comprend, donc, que, dans ces conditions, elle n'ait pas envie de remettre le couvert et de replonger dans ses propres ténèbres. Pas grave ceci dit, le film est très bien comme ça, pas besoin d'en rajouter.

 

photo, Lupita Nyong'oRed is dead

commentaires

Andrew Van
11/12/2019 à 08:58

Ah ah je suis heureux de ne pas être le seul à avoir trouver ce film aussi cool que bancale, ou le symbolisme l'emporte sur la cohérence, ou des prétentions post Oscars boursoufflent de partout, ou la tentative d'humour pour rattraper le spectateur de ce magma chichiteux tombent à plat...

NON
10/12/2019 à 23:36

Une suite a ce piètre Scary Movie 6?? Non merci

davmey
10/12/2019 à 16:16

une suite à cette daube ridicule et prétentieuse? Sans moi

lambdazero
10/12/2019 à 13:12

Effectivement, aucun intérêt de faire une suite à ce petit bijou malin qui se bonifie à chaque visionnage. Malgré quelques imperfections (avait-on besoin d'une explication sur l'origine des doppelgängers ?), quelle ambiance, quelle direction d'acteurs, quelle photographie et surtout quelle écriture !

lulu
10/12/2019 à 12:45

Je me rappel qu'à l'époque L'intrigue m'avait plutôt plût mais j'avais senti une sorte de malaise lorsque le double maléfique se mettait à parler... Sa me sortait du film

Reallu
10/12/2019 à 12:41

Un film chelou rien d’horreur surtout avec de l’humour parfois , film tres moyen

Andrew Van
10/12/2019 à 12:02

Pitié pas de suite XD

Léo89
10/12/2019 à 11:58

Pourquoi vouloir faire une suite ? le film se suffit à lui même.

votre commentaire