Terminator, Die Hard, Predator... gros bouleversements et crise en vue autour des droits d'auteur ?

La Rédaction | 4 octobre 2019 - MAJ : 05/10/2019 13:56
La Rédaction | 4 octobre 2019 - MAJ : 05/10/2019 13:56

La question des droits d'auteur pourrait bouleverser l'avenir de certaines franchises, qui pourraient revenir légalement aux scénaristes ou leurs héritiers.

Terminator en est le dernier exemple, avec la co-scénariste du premier film Gale Anne Hurd qui pourrait récupérer les droits et ainsi remettre en question le futur de la saga. Mais la situation va bien au-delà des robots de James Cameron, et la question des droits d'auteur des scénaristes pourrait bouleverser bien des choses. Parce qu'un créateur peut légalement récupérer les droits sur sa création 35 ans après la première utilisation, des univers aussi célèbres que ceux de TerminatorPredatorDie HardQui veut la peau de Roger Rabbit ? ou Beetlejuice pourraient échapper aux studios.

Depuis que The Hollywood Reporter a cité ces films dans le cadre du dossier Gale Anne Hurd, c'est une possible secousse qui se profile à l'horizon, et pourrait changer bien des choses, notamment dans la manière de gérer et posséder des marques.

 

 Quand tu envoies un avocat pour garder tes poules aux oeufs d'or

 

À la fin des années 70, le Congrès des États-Unis a décidé que les droits d'auteur pouvaient revenir aux créateurs, 35 ans après leur première utilisation. Un droit surtout utilisé par les musiciens jusque là, mais qui commence à toucher le domaine du cinéma et des scénaristes. L'année dernière, Victor Miller, scénariste du premier Vendredi 13, avait ainsi gagné un procès contre Gun Media, développeur du jeu tiré des films. Il y a depuis eu appel et la décision finale est en attente, mais le jeu a été directement impacté et quasi enterré depuis.

Récemment, c'est Freddy Krueger qui est retourné chez lui, les ayants droit de Wes Craven ayant récupéré Les Griffes de la nuit côté domestique - ce qui est central pour l'exploitation d'un film.

Pour Terminator, c'est Skydance (qui a racheté les droits en 2011) qui pourrait voir son emprise sur la franchise remise en question. Et en cas de succès de Terminator : Dark Fate, ce serait un vrai frein puisque les négociations devraient être relancées, avec Gale Anne HurdJames Cameron possède l'autre moitié des droits, mais vu son implication dans ce nouveau film, nul doute qu'il a tout intérêt à aller dans le sens de Skydance.

 

photoPredator cherche maison

 

THR cite donc Gary K. Wolf, l'auteur du roman Qui a censuré Roger Rabbit ? publié en 1981 et adapté par Disney en Qui veut la peau de Roger Rabbit ? de Robert Zemeckis. Disney qui pourrait aussi voir s'envoler Die Hard et Predator, puisque la famille de Roderick Thorp veut récupérer les droits du livre Piège de cristal et que ceux de l'alien de John McTiernan, écrit par Jim et John Thomas, seraient aussi en question. Sachant qu'un nouveau Die Hard est annoncé depuis un moment, c'est coton. Le rachat de la Fox pourrait donc être moins idyllique que prévu.

Les droits des oeuvres de Stephen King et David Mamet sont également en jeu, et Simetierre version 2019 a d'ailleurs été lancé en quatrième vitesse pour échapper à cette question de droits réversibles après 35 ans (le livre a été publié e 1983). L'écrivain avait réclamé les droits, et Paramount a eu le temps d'en tirer un nouveau film, car légalement il y a un délai de deux ans.

Vu le mouvement de recyclage général (Jumanji : Next Level et Charlie's Angels arrivent en décembre, par exemple), difficile d'imaginer que ça n'aura pas de conséquences. D'autant que le délai des 35 ans tombe en plein milieu des années 80, époque ô combien source de nostalgie et pognon.

Au minimum, il y aura donc plus de sous pour les créateurs, et plus de prudence du côté des studios, d'autant que les droits à l'international relèvent d'autres législations.

 

Photo Bob HoskinsLégalement enchaîné ?

Tout savoir sur Terminator : Dark Fate

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

StarLord
06/10/2019 à 19:29

Vu ce qu’ils ont fait aux sagas cités c’est plutôt une bonne chose. Si maintenant ça peut obliger les studios à renouer avec la créativité et mettre en chantier de vrais projets originaux... (On peut rêver ^^ )

Rudy Mako
05/10/2019 à 20:18

Vivement, les droits pour Jurassic Park dans dès 2025

BadTaste
05/10/2019 à 13:50

Joli crochet du droit de rocky. ;)

rocky
05/10/2019 à 11:15

N'en déplaise aux frustrés turbo-débiles, il y a bien CINQ films estampillés Die Hard.

Bubble Ghost
05/10/2019 à 07:55

Moi, j'irais jusqu'à quatre :D

BadTaste
05/10/2019 à 02:39

Die Hard, il faut arrêter la franchise.
Trois films, c'est bien suffisant.
Il n'y a que trois films estampillés Die Hard, pas un de plus.

valver
04/10/2019 à 19:08

Pour Die hard ça doit être plus compliqué. Parce qu'il y a le personnage tiré du livre et les scenarii qui sont des pièces rapportées.

Cinephile juriste
04/10/2019 à 18:03

Y'a plus qu'à copier la loi Mickey pour repousser tout ça.

Geoffrey Crété - Rédaction
04/10/2019 à 18:00

@Neodraken

C'est ce qui a été rapporté, mais pas officiellement annoncé. Il y a surtout un stop donné à plein de projets, pour réévaluer tout ce catalogue, mais les projets totalement abandonnés l'ont été de manière officielle. Ici, ça semble plutôt être en suspens, indéfiniment - et ça ramait depuis un moment à la Fox donc bon...

Abibak
04/10/2019 à 17:49

Et personne n'a vu le coup venir? Surprenant vu le nombre de juristes dans les studios.... surtout vu le montant investi par Disney pour le rachat de la fox

Plus

votre commentaire