Ça : le réalisateur Andrés Muschietti lève le voile sur les versions longues qu'il prépare...

La Rédaction | 21 août 2019
La Rédaction | 21 août 2019

À quelques jours de sa sortie, on pourrait croire que l’avenir de Ça : Chapitre 2 est entendu, dépourvu de tout mystère… mais les deux films tirés des écrits de Stephen King pourraient beaucoup changer avec leur sortie vidéo.

Ça s’est imposé comme le plus gros succès international d’un film d’horreur américain. Autant dire un phénomène en puissance, confirmant le primat de Stephen King sur le fantastique contemporain, et l’aura culte de l’adaptation de 1991, intitulée Ça : Il Est Revenu, qui traumatisa des générations d’enfants innocents en dépit de sa spectaculaire nullité (mais oui oh, Tim Curry y était très bien).

Avec cette nouvelle version, Warner a fait un choix d’adaptation assez fort, et créativement très risqué. Plutôt que de narrer les mésaventures du Club des Losers en imbriquant les deux temporalités du roman, lequel se déroule simultanément dans les années 50 et 80, il a été choisi de scinder le récit en deux films, un premier dédié aux mômes puis un second traitant des adultes. Après la sortie et le triomphe de Ça, on entendit ici et là causer de version longue, le réalisateur Andrés Muschietti ayant confirmé avoir travaillé à la chose.

 

photo Ce bon vieux Grippe-Sou

 

Mais bien sûr, désireux de ne pas cramer tous ses atouts face à un film amené à devenir, à minima, générationnel, Warner n’a pas édité de version longue à ce jour, se réservant pour la sortie du deuxième opus, ou espérant tout simplement exploiter également ce dernier en vidéo avec le montage cinéma, pour mieux relancer l’exploitation de la marque avec des montages alternatifs d’ici quelques mois/années.

Interviewé par Games Radar, le réalisateur Andres Muschietti en a dit plus à ce sujet.

« Tout est possible. Il existe une version où les deux films sont montés ensemble. Il existe une version composée d’un director’s cut spécial du premier film et d’un director’s cut spécial du second. Et franchement, j’aime travailler sur toutes ces versions. »

On peut y voir deux éléments d’importance. Tout d’abord, le metteur en scène confirme une nouvelle fois qu’il prépare bien des montages alternatifs. Une info qui pourrait expliquer pourquoi plusieurs séquences horrifiques du premier Ça sont aussi brutes, voire carrément « cut » (l’apparition du lépreux, l’attaque des diapositives) laissant peu de temps au spectateur pour s’imprégner de ces scènes. Une stratégie qui aurait pu éviter au film d’être classé NC-17 (interdit à toute personne de moins de 17 ans) pour obtenir « seulement » un classement R (interdit aux moins de 17 ans non accompagnés d'un adulte).

 

PhotoUne scène marquante, mais au montage étonnamment haché

 

Et du coup, on fantasme une version longue où on retrouverait l’ampleur, le sens de l’atmosphère, que Muschietti déployait dans Mama.

Enfin, on se demande ce que signifie exactement « les deux films montés ensemble ». S’agit-il d’une grande fresque dans laquelle les deux métrages s’enchaînent ? Ou bien le cinéaste a-t-il prévu un montage totalement différent, reprenant le principe du chef-d’œuvre de Stephen King et alternant entre les deux époques qui le constituent ?

En attendant, il nous tarde de découvrir Ça : Chapitre 2 le 11 septembre prochain sur les écrans français, dont les premiers échos critiques viennent de tomber (et de se faire mal, les pauvres).

 

PhotoEt une affiche de fan, une !

commentaires

Punisher76
27/08/2019 à 06:37

Le boulet c'est vous
Il a bien raison je salive d'avance de ces 2 versions longues ou d'une version longue fusionnés
Un mot = VIVEMENT !!!

Thibault
21/08/2019 à 18:05

Déjà qu'il fasse une version normale convaincante mais bon là c'est trop tard.

Hank Hulé
21/08/2019 à 17:26

on lui dit que c'était déjà TROP long et y cause d'en rajouter. Tsé, le boulet !

votre commentaire